Catégories
Seine Saint-Denis

24 Kilomètres pour 2024

Le 30 septembre, une randonnée ouverte à tou·te·s afin de découvrir les futurs sites olympiques de la Seine-Saint-Denis et profiter du village d’animations au Parc Georges-Valbon à La Courneuve.

24 kilomètres de randonnée pour découvrir la Seine-Saint-Denis et ses futurs sites olympiques ? C’est le programme que vous a concocté le Département en association avec le CD Rando 93 pour le samedi 30 septembre 2018. Cette grande promenade traversera en effet les futurs sites des JOP 2024, mais aussi des sites patrimoniaux et bien d’autres lieux insolites.

Des visites exceptionnelles

Le départ se fera sur le parvis de la Mairie de Pantin entre 8h30 et 10h (Métro Hoche (ligne 5) ou Gare de Pantin (RER E)) et le parcours proposera notamment les visites de la basilique de Saint-Denis, de la Street-art avenue, du Complexe sportif de l’Île-des-Vannes sur l’Île-Saint-Denis (futur centre d’entraînement olympique) et la découverte de l’exposition photographique "Sport et architecture en Seine-Saint-Denis" présentée au niveau de l’écluse n°2 du canal Saint-Denis. Les visites se feront successivement en compagnie de Dominique Gandolfi de l’office de tourisme Plaine Commune, d’Hélène Caroux, historienne de l’architecture au service du patrimoine culturel du Département et d’Anne-Marie Doledec, responsable de l’Unité archives et patrimoine de la Ville de Saint-Ouen.
Inscriptions pour ces visites sur le site du CDT93

Téléchargez ici le descriptif complet de la journée, ainsi que le programme rue par rue de la randonnée.

Un "petit tour" du parc ?

L’arrivée est prévue au Parc Georges-Valbon. Là-bas vous pourrez profiter d’un village d’animations et initiations sportives créé pour l’occasion : mur d’escalade, initiation au tchoukball, hockey sur gazon ou encore au tir au laser sont proposés (parmi bien d’autres activités !).
Et pour les accros à la randonnée un parcours supplémentaire de 5 kilomètres vous propose de partir à la découverte du vaste domaine du parc né d’un projet de 1924 prévoyant une vaste « cité-satellite » pour 80 000 habitants sur 800 hectares et composée notamment de cités-jardins.
Outre les traces de ce projet, cette "cité-rando" sera l’occasion de découvrir l’histoire plus contemporaine du parc ainsi qu’un panorama unique sur le paysage francilien.

Un évènement pour tous

24 kilomètres vous paraissent un peu long ? Pas de problème, l’organisation a pensé à tout et propose quelques points de départs alternatifs pour raccourcir votre périple.
18 km depuis la station RER B et D La Plaine Stade de France
15,5 km depuis l’arrêt de métro Mairie de Saint-Ouen (M13
13,4 km depuis l’arrêt de métro Carrefour Pleyel (M13)
9,5 km depuis l’arrêt de métro et station de tramway Parc de la Légion d’Honneur / Basilique Saint-Denis (T1/M13)
Vous pouvez aussi vous rendre directement au parc Georges-Valbon à partir de 14 heures pour profiter du village d’animations !

Plus d’informations sur le site du CD rando 93

à lire aussi
Handisport Bondy

Joue-la comme Bondy pour le cécifoot

Mercredi 16 septembre, le Bondy Cécifoot Club a fait les présentations officielles : ce tout premier club de foot pour non et mal-voyants en Seine-Saint-Denis, qui va connaître ses premiers championnats cette année, vient combler un manque manifeste dans le département en matière de handisport. A quatre ans de Jeux paralympiques qui se dérouleront en partie en Seine-Saint-Denis, l’offre sportive s’enrichit.

Aménagement urbain JOP 2024

La Seine-Saint-Denis défend son projet olympique

Jeudi 10 septembre, plusieurs élus de Seine-Saint-Denis ont alerté sur un possible « détricotage » des installations des Jeux olympiques de 2024 pour le territoire. Alors que deux réunions importantes du Comité d’organisation des Jeux approchent, plusieurs rumeurs tenaces indiquent en effet que le département pourrait perdre plusieurs épreuves olympiques dont la natation, affaiblissant par là-même aussi le volet héritage.

Rugby Bobigny

Les Louves commencent par un couac

Le retour à la compétition de l’équipe première féminine de l’AC Bobigny Rugby, après l’interruption due au coronavirus, a été quelque peu gâché par la lourde défaite 3-16, subie dimanche à domicile face à Romagnat. Sans être franchement inquiètes, les Louves devront se ressaisir rapidement dans une formule qui laisse peu de place à l’erreur.