Catégories
Seine Saint-Denis
Rugby Stains

Rétro 2007/2023 - Un jour au stade

Alors que la France et la Seine-Saint-Denis accueilleront une nouvelle fois le Mondial de rugby en 2023, nous ressortons de nos tiroirs quelques articles parus dans le magazine du département à l’occasion du Mondial 2007. Retour sur l’expérience de Ludovic Simonnet, jeune rugbyman de Stains, qui avait donné le coup d’envoi de la 6e Coupe du monde de rugby au Stade de France.

Vendredi 7 septembre, des milliards de téléspectateurs ont les yeux rivés sur le petit écran. Ballon à la main, ils aperçoivent Ludovic Simonnet qui fait son entrée dans le stade aux côtés des arbitres et des deux capitaines. Sélectionné par EDF pour donner le coup d’envoi du match d’ouverture de
la Coupe du monde, Ludovic, 12 ans, n’en croit pas ses yeux. « Quand mes parents m’ont annoncé que j’étais choisi pour donner le coup d’envoi d’un match de la Coupe du monde, j’ai d’abord cru à une blague, reconnaît le collégien.
Même si j’avais assisté à plusieurs matches de football et de rugby internationaux dans ce stade, je n’avais jamais mis les pieds sur la pelouse. C’est en passant devant le trophée que j’ai réalisé que je ne rêvais pas et que j’étais en train de vivre un moment extraordinaire. »

« Un jour, ce sera moi qui soulèverai la Coupe »

Tout autour de lui, c’est de la folie. Les gens crient, chantent, agitent des drapeaux. Lorsque les premières notes de l’hymne argentin parcourent les tribunes, Ludovic croise le regard de Fred Michalak. L’ouvreur français glisse un clin d’oeil au jeune Stanois qui, très concentré, lui lâche un petit signe de la main. C’est l’heure de La Marseillaise. Le public est debout et, en choeur, accompagne ses Bleus. « Sur la pelouse, c’était impressionnant, tout ce brouhaha, cette communion avec l’équipe nationale, je ne voulais surtout pas commettre la moindre erreur », poursuit-il.
Dans le vestiaire des arbitres, j’ai assisté au tirage à pile ou face entre les deux capitaines, se souvient, ému, Ludovic. C’est Ibanez qui a remporté le tirage au sort et déjà je lisais beaucoup de tension dans son regard. » En croisant la route du trophée de la Coupe du monde, Ludovic réalise enfin : « Quelle chance ! Combien d’enfants ont eu un tel privilège dans le monde ? En regardant la Coupe je me suis dit que j’aimerais bien la soulever un jour. »
En attendant ce jour de gloire, deux autres joueurs de Stains ont pu marcher sur les pas des plus grands. Mehdi Belaïd et Laurie Ramirez ont, en effet, donné le coup d’envoi du match Angleterre/Afrique du Sud et du décisif France/Irlande. De quoi être reconnu demain dans la rue. Mais pas de quoi leur faire tourner la tête. Ils nous ont assuré que ça ne changerait pas leur façon d’être.

Fabienne Broucaret et Steeve Fauviau

à lire aussi
Rugby

10 ans après, le rugby du 93 se souvient

Ils sont dirigeants d’un club de rugby en Seine-Saint-Denis. A la lumière de leur expérience du Mondial 2007, ils nous disent ce qu’ils espèrent de la dynamique Mondial de rugby 2023- JO 2024 pour leur club et le département. Réactions.

Rugby

Rétro 2007/2023- D’arts et d’essais

Alors que la France et la Seine-Saint-Denis accueilleront une nouvelle fois le Mondial de rugby en 2023, nous ressortons de nos tiroirs quelques articles parus dans le magazine du département à l’occasion du Mondial 2007. Pour la venue de la sélection nationale d’Afrique du Sud, tout le département s’était mis aux couleurs de la rainbow nation, y compris dans ses programmations culturelles.

Rugby

Rétro 2007/2023 - Echange entre Le Cap, Durban et la Seine-Saint-Denis

Alors que la France et la Seine-Saint-Denis accueilleront une nouvelle fois le Mondial de rugby en 2023, nous ressortons de nos tiroirs quelques articles parus dans le magazine du département à l’occasion du Mondial 2007. Lors de cette compétition, la sélection sud-africaine avait établi ses quartiers à Noisy-le-Grand. Retour sur une visite que de jeunes collégiens sud-africains avaient alors rendue à leurs homologues de Villepinte et d’Aulnay.