Catégories
Seine Saint-Denis
Compte à rebours pour Rio

Les visages de la Seine-Saint-Denis à Rio (N°16)

Ils sont une vingtaine de sportifs à représenter la Seine-Saint-Denis aux prochains Jeux olympiques de Rio, depuis le 5 août. Français ou étrangers, ils ont en commun de s’entraîner dans des clubs du département. Aujourd’hui, la boxeuse du CSL Aulnay et du Boxing Beats, Sarah Ourahmoune.

Aujourd’hui : la boxeuse d’Aubervilliers et d’Aulnay Sarah Ourahmoune

Sarah maîtrise le temps. Elle sait l’accélérer ou le ralentir à sa guise. Sur un ring, ses directs, ses crochets fusent à une vitesse qui dépasse ses adversaires, ses déplacements millimétrés semblent toujours avoir un temps d’avance. Dans la vie, elle doit être capable de le ralentir pour pouvoir mener de front sa carrière sportive et ses deux entraînements quotidiens, son activité de cheffe d’entreprise (Boxer Inside club, coaching en entreprise) et sa vie de famille avec son mari et sa petite fille. Elle doit également avoir un secret pour effacer les années car ses trente quatre ans se sont révélés bien plus efficaces et performants que la jeunesse de ses adversaires et c’est bien elle qui a été la première boxeuse française de l’histoire à se qualifier pour les Jeux Olympiques.

Ce n’est que justice pour cette pionnière de la boxe féminine. A quinze ans, elle a poussé la porte du Boxing Beats d’Aubervilliers alors qu’elle cherchait un club de taekwondo, a essayé les gants et ne les a plus quittés. Avec Saïd Bennajem, fondateur du club, au fil des heures et des heures d’entraînement se sont tissés des liens bien plus forts qu’entraîneur-boxeuse. A la clef un titre de championne du monde 2008, tout en révisant ses cours de Sciences Po. Le temps, toujours la maîtrise du temps…

En 2012, Sarah connaît une grande déception avec sa non-qualification aux Jeux de Londres, alors que la boxe féminine y était représentée pour la première fois. Une concurrence très relevée, des juges qui ne voient pas le même match que les spectateurs… On aurait pu penser qu’elle allait arrêter là sa carrière, surtout après une pause maternité. Mais elle s’est remotivée et est repartie à la course à la qualification. Toujours en lien avec le Boxing Beats, elle a voulu changer de méthode et travaille à Aulnay sous la direction de l’expérimenté Marcel Denis, son beau-père. Et ça marche, Sarah a décroché sa qualification lors des championnats du Monde ! Bien sûr, il est dommage qu’une fois encore les juges l’aient stoppée après une demi-finale qu’elle avait pourtant dominé largement. Ce n’est que partie remise, la médaille sera pour Rio !

PNG - 951.6 ko

Son entrée en lice : le 12 août

Stevan Lebras, photographe
JPEG - 4.6 ko

Il a le contact franc et direct, amical. Si vous êtes sportif, vous sentez tout de suite que Stevan Lebras fait partie de l’équipe. Ce Montreuillois pur jus a photographié les sportifs de Seine-Saint-Denis participant aux Jeux Olympiques et paralympiques de Rio, un travail réalisé en partenariat avec le CDOS 93 (Comité Départemental Olympique et Sportif). « Le sport, j’en fais depuis toujours. Du tennis, mais aussi des sports collectifs. Je ne pourrais pas imaginer ma vie sans. Photographier des sportifs, pour moi c’est juste une évidence. » Malgré les nombreuses sollicitations, les futurs olympiens acceptent volontiers de se faire tirer le portrait, comme l’épéiste Lauren Rembi : « On a passé notre temps à discuter, c’était un très bon moment. Je n’ai pas du tout eu l’impression d’une séance photo et pourtant, elles sont superbes ! J’ai conseillé à toutes mes copines d’y aller ! » Stevan sait rassurer les personnes qu’il photographie. « C’est important d’avoir une relation de confiance. Je privilégie les regards, ils racontent toute leur vie : leurs joies, leurs échecs, leurs espoirs… »
Retrouvez ses portraits dans notre série Compte à rebours pour Rio.

G.M.

à lire aussi
Equitation La Courneuve Handicap

Ça se passe en Seine-Saint-Denis : en selle pour les Championnats de France d’équitation sport adapté

Du 10 au 12 mai, trois résidents d’une Maison d’accueil spécialisé de Saint-Denis participeront aux championnats de France d’équitation, organisés au centre équestre départemental de La Courneuve. Une grande première pour ces trois cavaliers qui retirent bien-être et confiance de leur pratique de l’équitation. Reportage vidéo.

Interview croisée

Spécial JO- "Les Jeux, un Paris plus grand que Paris"

A cinq mois de la désignation de la ville-hôte des Jeux de 2024, Sarah Ourahmoune, boxeuse made in Seine-Saint-Denis et vice-championne olympique aux derniers Jeux de Rio et Stéphane Troussel, président du Conseil départemental, ont échangé autour du projet olympique pour Paris et la Seine-Saint-Denis.

JOP 2024

24 km pour les JO 2024 !

Le 22 avril, le Département, en partenariat avec de nombreuses structures du territoire, a proposé de parcourir 24 km pour soutenir la candidature de Paris aux JO de 2024 et découvrir certains des possibles sites de Seine-Saint-Denis pressentis pour accueillir l’événement si Paris obtenait les Jeux ! VIDÉO.

Handball Tremblay-en-France

Tremblay handball de retour dans l’élite

Vendredi 21 avril, le Tremblay handball s’est adjugé le titre de champion de D2 avec une victoire maîtrisée face à Chartres. Un an seulement après leur descente en 2e division, revoici donc les Jaune et Noir en D1 au terme d’une saison de toute beauté. Ici, c’est Tremblay !

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.