Catégories
Seine Saint-Denis
Économie & Emploi

Esprits d’entreprendre, êtes-vous là ? Oui en Seine-Saint-Denis !

Lors du Salon des Entrepreneurs, le stand du Département a été le lieu de rencontres de nombreux jeunes créateurs qui ont osé se lancer, soutenus par un réseau départemental fort de ses multiples partenaires. Dossier spécial.

Un œil sur le stand de la Seine-Saint-Denis installé au cœur du Salon des entrepreneurs organisé au Palais des Congrès les 1er et 2 février, Than Phong Nguyen va droit au but : « Mon rêve, c’est de pouvoir un jour témoigner lors de ce genre d’évènement que la Seine-Saint-Denis est vraiment un territoire où « tout est possible. Moi, j’y crois en tout cas. Dans le 93, ce qui fait la différence, c’est vraiment le côté convivial que tu ne retrouveras pas ailleurs. C’est l’endroit où on te laisse le plus de chances. »

Vrai, la Seine-Saint-Denis est le premier département d’Ile-de-France pour son taux de création d’entreprises. La toute jeune société de Than Phong, Yoopless –une application pour géo-localiser les évènements festifs et culturels- implantée à Saint-Ouen figure ainsi parmi les 15 500 créations ou reprises d’entreprises annuelles enregistrées en moyenne dans le Département. « Pour l’instant, j’investis mes économies avec deux associés, poursuit le Bondynois même pas trente ans, mais si je suis sur ce salon, c’est évidemment pour rencontrer des acteurs économiques. Là, je viens de passer sur le stand de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Seine-Saint-Denis. »

Elargir son réseau

Aux côtés du Département, la CCI est un des nombreux acteurs qui accompagne en effet la croissance de jeunes entreprises séquano-dyonisiennes. Mais, il y en a bien d’autres comme les trois incubateurs que soutient le département : Bond’Innov, Incub’13 et « Le Comptoir. »
Des structures que connait bien Yassine Cajee, Courneuvien et créateur à 24 ans de Cajee Industry, activité de réparation de vélo à domicile. « Il y a des très bons leviers en Seine-Saint-Denis pour créer son entreprise, déjà rien qu’en recherchant de l’information sur les différents sites web du département. Après, lorsque tu vas voir les gens, tu élargis peu à peu ton réseau parce que tout le monde est en relation. Et puis, les élus du 93 sont aussi très accessibles, ils sont à l’écoute de nos projets. »

Sur le Salon des Entrepreneurs, Stéphane Troussel est par exemple venu à la rencontre de quatre jeunes entrepreneurs, ambassadeurs de la marque « In Seine-Saint-Denis » présents pour faire le « pitch » de leurs activités naissantes. "C’est aussi une façon de porter « l’image de la Seine-Saint-Denis telle qu’elle est en train de bouger, plutôt que celle toujours négative qu’un certain nombre de médias continuent de présenter », observe le président du Conseil départemental.

JPEG - 83.1 ko

Jamais seuls...

Une démarche qu’est venue observer de plus près Sidonie Svoboda, qui du côté de Troyes dans l’Aube, porte un « projet d’accompagnement à l’emploi et au développement de l’économie locale. » « La démarche de la Seine-Saint-Denis est intéressante et innovante, dit-elle, parce qu’elle n’attend pas seulement des projets ficelés, elle est là aussi pour formuler des diagnostics sur les besoins du territoire, faire émerger les idées et ensuite les accompagner. »

Un sentiment également ressenti sur le « terrain » où le travail en réseau entre les différentes structures de soutien à la création d’entreprises du département participe « à créer un parcours plein de bonnes surprises », estime Bahar Ashouri, à l’origine de Rainette, une marque montreuilloise d’« équipements intelligents pour faire du vélo avec votre enfant par tous les temps. » Devenu ambassadrice de la marque « In Seine-Saint-Denis, cette quarantenaire, ex-directrice de casting, se souvient d’avoir été « perdue » au départ de son aventure entrepreneuriale en 2015. Mais, vite aiguillée sur le bon chemin : « Si je peux témoigner de quelque chose, c’est bien que tout est facilité dans le Département pour les créateurs d’entreprise. On n’est jamais vraiment seuls et même très bien accompagnés… »

Impulser la création d’entreprises en Seine-Saint-Denis

Que fait-la Seine-Saint-Denis pour impulser la création d’entreprises ?

Les 1er et 2 février se tenait à Paris le rendez-vous national de tous ceux qui comptent dans le domaine économique.

La Seine-Saint-Denis y était présente pour la troisième fois car le Département accompagne sur son territoire les porteurs de projets à l’appui d’un large réseau de partenaires locaux, soutient l’implantation par la valorisation du parcours résidentiel et l’entrepreneuriat social et solidaire.

« La Seine-Saint-Denis, explique Charlotte Corrius, cheffe du service du développement économique et de la promotion du territoire, est très dynamique en matière de création d’entreprises mais il y a aussi beaucoup de défaillances. Un accompagnement en amont est donc important afin de créer les conditions d’un parcours réussi.

Créer son propre emploi

« Nous intervenons en direction des personnes confrontées à des problématiques d’insertion, dans l’idée qu’elles créent leur propre emploi mais aussi ceux de demain », précise Charlotte Corrius. De son côté, Lucie Barrault, coordinatrice du Groupement de créateurs de Seine-Saint-Denis, regrette : « Longtemps, ces personnes n’ont pas été un public cible. On pensait que l’entrepreneuriat n’était pas fait pour elles. Il y a aussi de l’auto-censure. Pourtant, cette démarche permet une réelle revalorisation et remobilisation professionnelle. »

Pour faire tomber les préjugés, le Département participe à des manifestations économiques : Salon des entrepreneurs de Paris, forum Réussir en Seine-Saint-Denis ou les traditionnels trophées Espoirs de l’économie 93. Une façon d’apporter du conseil en direct mais aussi « de partager et transmettre
l’envie d’entreprendre, de valoriser les parcours de réussite ».

Et des réussites, notre département n’en manque pas.

Un travail en réseau

JPEG - 83.6 ko

Le Département apporte un soutien financier aux structures qui accompagnent les porteurs de projets, telles les chambres consulaires (Chambre de commerce et d’industrie et Chambre de métiers et de l’artisanat), les boutiques de gestion, l’association La Miel sur Plaine Commune ou le Groupement de créateurs, mais aussi aux structures qui soutiennent financièrement les créateurs par le biais de microcrédits, de prêts d’honneur ou de garantie bancaire (l’Adie, Garances, les plateformes d’initiative locale).

Interview avec Danielle Dubrac, présidente de la Chambre de commerce et d’industrie 93

JPEG - 16.5 ko

« La Seine-Saint-Denis est l’un des départements d’Île-de-France où l’on compte le plus de créations d’entreprises : 17 415 en 2015. Cela représente une hausse de 2,4 % par rapport à 2014, alors que la région connaissait dans le même temps une baisse de 6,8 %.

Mais c’est aussi l’un des départements où il y a le plus de freins. Pour beaucoup, il s’agit de s’insérer en créant son propre emploi. Les créateurs de Seine-Saint-Denis n’ont pas forcément les mêmes réseaux et financements que d’autres, ailleurs. C’est pour cette raison que le partenariat avec le Département est intéressant pour les bénéficiaires du RSA. Tout l’enjeu est de leur donner les conseils, la formation et les outils pour créer et développer leur entreprise. »

Dossier Impulser la création d’entreprises en Seine-Saint-Denis par Stéphanie Coye.

à lire aussi
Insertion

ENVOL pro, voyager pour travailler !

ENVOL pro est un dispositif Erasmus+ porté par le GIP Emploi Roissy permettant aux jeunes de 18 à 30 ans souhaitant développer un projet professionnel en hôtellerie-restauration, commerce-vente ou accueil-tourisme de réaliser un stage professionnel en Europe. Découvrez quelques témoignages en VIDÉO.

Services, aides
& démarches

RSA - Guide pratique

Le RSA remplace le Revenu Minimum d'Insertion (RMI) et l'Allocation Parent Isolé (API). C'est également un complément de revenu versé à des personnes qui travaillent et dont les ressources sont modestes.