Catégories
Seine Saint-Denis
Musique

Africolor : Miroir sonore de l’Afrique

La 29ème édition d’Africolor, le plus grand festival de création autour des musiques africaines, a fait vibrer la Seine-Saint-Denis ! Retour en VIDÉO sur l’édition 2017 !

Tout récit est tissé de paroles, de silences, d’oublis, de souvenirs refabriqués, de fictions devenues légendes.

Pour son édition 2017, Africolor a fait une scène de ces fictions, imaginaires, petites et grandes histoires. Entre le temps fort consacré à Mé 67 et la jet-set imaginaire du coupé-décalé, entre le centenaire de Jean Rouch et le Pas de Côté consacré aux traditions inventées, le festival a navigué de souvenirs douloureux en fictions hilarantes, de récits des routes musicales en cérémonies aux ancêtres, entre vérités plurielles et créations enjaillées.

Les artistes eux-mêmes furent les faiseurs d’histoires : Kar Kar pour nous faire écouter le lien entre Louisiane et Mali, Naïssam Jalal et Noura Mint Seymali, Abou Diarra et Mehdi Nassouli pour relier le Nord et le Sud de l’Afrique de l’Ouest ; Ann O’aro, Tao Ravao, Mounawar, Danyèl Waro et Absoir pour raconter les créolités de l’Océan Indien ; Jupiter et Lexxus Legal, Roberto Negro et Valentin Ceccaldi, pour nous conter les transes urbaines du Kinshasa d’aujourd’hui.

Entre histoires d’exils et rencontres transatlantiques, Africolor a fait aussi une place aux artistes arrivants, soudanais ou syriens, pour une grande soirée à la toute nouvelle MC93 avec la complicité d’Alsarah, la plus brooklynienne des soudanaises. Puis, comme un retour aux origines du festival, Malisadio fut le spectacle autour du Mali, de ses musiques et de sa société. Écrit par Vladimir Cagnolari et Vincent Lassalle, tout en rythmes et en humour, ce spectacle sur le Mali d’aujourd’hui fut un peu l’histoire d’Africolor, qui pour ses 28 ans est resté farouchement dionysien et migrateur à la fois.

à lire aussi
In Seine-Saint-Denis Saint-Ouen

Anne Nguyen, une chorégraphe classe break

Passée par les arts martiaux avant de venir au break, cette chorégraphe s’attache dans son travail à révéler une facette plus artistique du hip-hop. Son spectacle "Kata", pour 8 breakeurs, a lieu du 16 au 19 janvier à l’Espace 1789 de Saint-Ouen où elle est en résidence de création. PORTRAIT.

Livres Pantin

Faïza Guène, black, blanc, blues

Pantinoise pur jus, cette romancière n’a pas perdu la verve qui caractérisait ses premiers écrits. Dans Millenium Blues, son nouveau roman, la jeune femme de 32 ans dresse le portrait d’une génération inquiète et tiraillée. Mais pas dénuée d’humour.

In Seine-Saint-Denis

Claire Diao, passeuse de cinéma

A seulement 32 ans, cette jeune Franco-burkinabè a déjà plusieurs casquettes : critique ciné, distributrice de films. Elle est également ambassadrice du In Seine-Saint-Denis, un territoire où la jeune femme s’est établie en 2013. PORTRAIT.

Danse Gournay-sur-Marne

A Gournay, la danse, c’est tout pour elles

Lundi 11 décembre, l’humoriste et réalisatrice belge Nawell Madani a rendu visite aux danseuses de l’Académie de Gournay dont plusieurs apparaissent dans son premier long-métrage « C’est tout pour moi », actuellement en salles. Un moment émouvant pour ces jeunes filles dont beaucoup se rêvent en danseuses professionnelles. REPORTAGE.

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.