Catégories
Seine Saint-Denis

resultat du sondage

263 réponses
Parmi ces 12 propositions, quelles sont les 3 qui vous paraissent les plus urgentes à mettre en œuvre ?
Mettre en place un plan d’urgence de formation des professionnel·le·s (police, justice, santé, etc.). 91
Quand la victime a porté plainte, ne jamais classer sans suite sans avoir fait auditionner la victime et l’agresseur. Toujours informer la victime des suites de sa plainte, tout au long de la procédure. 113
Appliquer le principe de précaution : toute plainte pour violences conjugales doit donner lieu à une protection de la victime. 64
Mobiliser davantage les outils judiciaires de protection (ordonnance de protection, téléphone grave danger, mesure d’accompagnement protégé, espace de rencontre protégé, éviction du conjoint violent). 58
Suspendre automatiquement jusqu’au jugement l’autorité parentale du conjoint auteur d’un féminicide. 91
Confier l'exercice de l'autorité parentale exclusive à la mère en cas de violences conjugales. 62
Créer 2 000 nouvelles places d’hébergement sécurisé dans des centres spécialisés non-mixtes. 85
Permettre la sortie de l’hébergement d’urgence et de moyenne urgence vers du logement social pérenne. 34
Ouvrir des centres de soin accessibles 24h/24h avec la possibilité de prélèvements médico-légaux, de soins, de prise de plainte et d’audition par des policier·e·s sélectionné·e·s, volontaires et formé·e·s (même si la victime ne souhaite pas porter plainte). 78
Développer les consultations de prise en charge du psychotrauma pour les victimes de violences. 40
Développer la prise en charge des hommes violents. 53
Mettre en place des campagne régulières de communication sur les numéros d’information et d’urgence pour les femmes victimes de violences. 13