Catégories
Sophie Greuil (20 articles)
Judo

Margaux Pinot va à Tokyo !

Grâce à sa récente médaille d’argent aux championnats d’Europe (samedi 17 avril), la judokate de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil décroche sa sélection, sa première aux Jeux olympiques. Pour Tokyo, Margaux Pinot (27 ans) rejoint sa camarade de club, la championne du monde en titre Madeleine Malonga (-78kg). Pour de l’or ?

Jeux olympiques et paralympiques

Madeleine Malonga a son ticket pour Tokyo

Mardi 6 avril, Larbi Benboudaoud, directeur de la haute performance de l’équipe de France, ex-judoka de Dugny et entraîneur national a communiqué une grande partie de la sélection pour les XXXIIes Jeux olympiques de Tokyo. Dans ses rangs, la championne du monde Madeleine Malonga, de l’Etoile sportive du Blanc-Mesnil.

Héritage J.O.P. 2024

Après les JOP, un village en héritage

A Saint-Denis, Saint-Ouen-sur-Seine et sur L’Île-Saint-Denis, le chantier du village olympique des Jeux 2024 a commencé. Un long travail en concertation avec les riverain·e·s pour limiter les nuisances et assurer aux habitant·e·s de Seine-Saint-Denis un héritage... olympique !

JOP 2024

PARIS 2024 : J - 4 ans, elles·ils rêvent des Jeux...

A Paris, le vendredi 26 juillet 2024, les XXXllles Jeux olympiques et paralympiques ouvriront une page historique du sport français. Originaires et/ou licencié·e·s en Seine Saint-Denis, des sportif·ive·s comme Madeleine Malonga et Margaux Pinot ont joué le jeu de s’y projeter. Mais, dans quatre ans, où se voient-ils·elles lors des JOP 2024 ?

Judo

Après le Covid, l’Etoile du Blanc-Mesnil veut à nouveau briller

Astride, Cyrille, Guillaume, Madeleine, Margaux et Romane, judokas de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil, savourent actuellement aux Ménuires, dans les montagnes savoyardes, un stage d’oxygénation, première étape de leur déconfinement. A peine serrée la ceinture de leur kimono, ils avouent une vraie soif de combats et une irrépressible faim de compétitions. Leur prochain rendez-vous international pourrait être, en novembre, les championnats d’Europe à Prague, initialement prévus en mai…

Coronavirus

Madeleine Malonga : « Seul sauver des vies doit l’emporter… »

Récemment, la championne du monde de judo en titre (-78 kg) a lancé un appel aux dons pour les Hôpitaux de Paris. Tous les jours, « la boule au ventre », elle stresse de voir ses parents et sa sœur, soignant·e·.s, au chevet des malades du Covid. Elève-infirmière, la combattante de l’Etoile Sportive de Blanc Mesnil (26 ans) avoue « se sentir inutile », comme elle l’a aussi ressenti à l’annonce du report des Jeux de Tokyo…

Confiné·e·s sans s’ennuyer

Artistes & sportif·ve·s se relayent en ligne...

Le collectif d’artistes Gongle, La Maison populaire de Montreuil et le Département de la Seine-Saint-Denis vous proposent de participer mercredi 22 avril à un atelier en ligne « Artistes, sportifs, le corps en capital » : comment les liens art-sport aident à penser différemment les statuts d’amateurs et de professionnels ?

Coronavirus

Anaïs Quemener : « Surtout, ne rien lâcher… »

Après avoir gagné le plus long marathon de sa vie contre un agressif cancer du sein, la vice-championne de France des 100 km en court un contre le COVID. Aux urgences de l’hôpital Jean-Verdier à Bondy, cette aide-soignante (29 ans) avance -sans relâche- contre lui. Même si sa ligne d’arrivée ne cesse de reculer, cette battante licenciée au Tremblay Athlétic club ne s’avouera jamais vaincue…

Portrait

Emmanuelle Assmann, un fauteuil pour Jeux

Présidente du Comité Paralympique et Sportif Français, cette native du Raincy, vivant aujourd’hui à Rosny-sous-Bois, est un pilier du comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Ancienne épéiste bronzée aux Jeux Paralympiques en 2004, Emmanuelle Assmann (43 ans) est une incroyable ambassadrice du sport, du handicap et de notre département.

Noisy-le-Grand

Maryse Ewanje-Epée, les pointes dans le sang

Maryse Ewanje-Epée, parmi ses nombreuses activités, est entraîneure du G.A. de Noisy-le-Grand (G.A.N.G.), qui compte des athlètes ayant participé au premier tour des Interclubs dimanche 6 mai. Devenue une célèbre « Grande Gueule » à la radio, cette ex-sauteuse en hauteur, argentée aux championnats d’Europe en salle en 1984, relève plutôt de la mère poule ! Portrait.

  • 1
  • 2