Catégories
Seine Saint-Denis
Performance Olympiade culturelle Montreuil

Voulez-vous veiller sur NOUS ?

L’artiste australienne Joanne Leighton et sa compagnie WLDN s’installent pour un an dans le parc Jean-Moulin à Montreuil avec la performance Le cycle des veilleurs ! Interview.

Au moins 730 personnes sont attendues à la performance Le cycle des veilleurs. Si vous avez plus de 16 ans, réservez votre place. Une expérience unique qui a démarré le 2 octobre avec la boxeuse Sarah Ourahmoune !

JPEG - 5.2 ko

Le cycle des Veilleurs a commencé le 2 octobre. De quoi s’agit-il ?
Joanne Leighton (J.L) : Les Veilleurs est une performance, une chorégraphie ouverte à un très grand nombre où je demande à chaque personne de s’installer dans un abri en hauteur pour veiller, au lever ou au coucher du soleil pendant une heure. Je demande de se tenir debout, de tenir une présence, d’imprimer le corps dans la ville.

Où va-t-on Veiller ?
J.L : L’abri se trouve sur le toit de la maison du parc départemental Jean-Moulin-Les Guilands à la lisière de Montreuil et Bagnolet. C’est un site magnifique pour le projet. Le veilleur sera dans un abri, comme dans un cocon, en sécurité, face à une fenêtre qui est toute ouverte à l’immensité de la ville.

Qu’est-ce que ça change d’être dans un parc pour regarder la ville ?
J.L : Le parc est à l’usage des citoyens, il leur appartient. On y a accès à toute heure. Il y a quelque chose de l’ordre de la proximité. C’est un endroit de verdure pour se reposer, se ressourcer. Le parc contient cette idée de prendre le temps, de se donner ce temps. C’est la première fois qu’on monte le projet dans un parc et il a tout son sens.

Quelle est la particularité de ce projet en Seine-Saint-Denis ?
J.L : Ce cycle des veilleurs est monté dans le cadre de l’Olympiade culturelle. On aimerait que ce projet qui commence en Seine-Saint-Denis continue jusqu’aux Jeux Olympiques 2024. Ce sera la première fois que nous voulons prolonger le projet pendant trois ans. La première Veille a eu lieu le 2 octobre. Je suis vraiment très contente que ce soit avec Sarah Ourahmoune.

Comment les Veilleurs nous préparent-ils aux JOP ?
J.L : Ce projet est là pour souligner ce moment important que vont être les Jeux Olympiques. Un événement qui va habiter notre ville, notre paysage avec le village olympique qui sera situé en Seine-Saint-Denis. C’est l’occasion avec ce projet artistique et performatif de se retrouver aussi avec les sportifs, avec les personnes qui sont invisibles sur la chaîne et œuvrent pour que les sportifs montent sur le podium. C’est très chouette que ce projet commence là en Seine-Saint-Denis. Un projet local qui rayonne à l’international.

JPEG - 10 ko

Sarah Ourahmoune,Vice-championne olympique de boxe anglaise aux JOP de Rio en 2016  :

« C’est une expérience assez déroutante. Moi qui n’ai pas le temps de m’arrêter, qui ai l’habitude de courir après le temps, après les projets, j’ai pensé que ça allait être très compliqué de rester une heure dans une cabine seule face à moi-même. C’était presque un défi pour moi. Est-ce que je vais être capable de le faire ? Les cinq premières minutes m’ont paru assez longues. Mais très vite, j’étais pleine de sensations, pleine de pensées. Je me suis dit quand Romain est venu me chercher : « déjà ! » Ce fut presque une introspection pour moi. Je me suis rendue compte que cela faisait des années que je n’avais pas regardé la pluie couler sur une vitre, les nuages passer. Je me suis rappeler que lorsque j’étais en CP, CE1 je jouais à tracer avec mon doigt des dessins sur les vitres. J’ai eu beaucoup de chance qu’il fasse mauvais temps. Il y avait l’odeur du bois, le vent qui frappait. Des choses simples. Petit à petit l’obscurité s’est installée. Les éclairages sont arrivés avant l’obscurité. Je me suis mis à imaginer ce qui se passe. C’était un bon moment. Ça m’a permis d’apprécier la ville, la vie. Merci pour cette expérience. »

Romain, l’accompagnateur de Sarah Ourahmoune, pour sa veille et chef de projet à la Maison populaire : « Pendant un an et demi je vais coordonner le projet des Veilleurs : aller à la rencontre des habitants de Montreuil et Bagnolet, les valoriser. C’est un projet qui se répète quotidiennement et qui n’est jamais vraiment pareil. Un projet que je trouve personnellement poétique et très éloigné de notre monde tout en technologie. Je serai moi-même Veilleur le 5 octobre. »


Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis :
JPEG - 33.1 ko

« C’est une belle illustration pour le Département de ce que nous voulons porter lors de cette Olympiade culturelle dont c’est le top départ à l’occasion de la Nuit Blanche. Avec l’appropriation par les habitants de ce projet et des acteurs culturels particulièrement engagés, nous allons veiller sur les usagers du parc mais aussi sur Paris et sa banlieue. On est face à une histoire tumultueuse et c’est un beau symbole. Le temps passe vite, si vite, cette Veille peut y compris être un temps d’introspection pour soi-même, un temps pour se poser, réfléchir pendant une heure. Bravo pour ce beau projet. J’ai hâte d’échanger avec toutes celles et tous ceux qui y participeront. »

QUAND :
- Octobre 2021 / octobre 2022

 :
- Parc départemental Jean Moulin, Montreuil

En savoir plus
 : www.lecycledesveilleurs.fr

Crédit photo : Sylvain Hitau

à lire aussi
Résidence artistique Bande dessinée Villetaneuse

Chloé Wary, la Saison des bulles

Cette jeune bédéaste anime toute l’année une résidence à Villetaneuse dans le cadre du programme départemental « Ecrivains en Seine-Saint-Denis ». Médiathèques, collèges, maisons de quartier, partout elle pose ses crayons et libère la créativité des habitants, en attendant l’inauguration de la nouvelle médiathèque de la ville en mars prochain.