Catégories
Seine Saint-Denis
Seine-Saint-Denis Semaine bleue

Une Semaine bleue pour voir la vie en rose

Cette année, la Semaine nationale des retraité∙e∙s et des personnes âgées appelée Semaine bleue fête ses 70 ans ! Pour l’occasion, le Département organise des rencontres et animations en Seine-Saint-Denis afin de promouvoir le « bien vieillir » et lutter contre la perte d’autonomie des seniors. Tour d’horizon des dispositifs récents ou innovants engagés pour le bien-être des aîné∙e∙s.

La Seine-Saint-Denis, territoire le plus jeune de France métropolitaine compte aussi 280 000 personnes de plus de 60 ans. Elles seront près de 400 000 d’ici 2035. Certains seniors des quartiers populaires peuvent être confronté∙e∙s à des difficultés économiques ainsi qu’à un sentiment de solitude. D’autres ne souhaitent pas voir leur vie sociale s’achever avec leur vie professionnelle et ont soif de nouveaux projets, d’engagements citoyens ou de contacts avec les jeunes générations. Pour répondre à leurs besoins, le Conseil départemental, qui a concocté une riche programmation du 4 au 10 octobre, a pris des mesures volontaristes et novatrices afin de faciliter leur participation à la vie sociale dans toutes ses dimensions.

Développer la pratique des sports et les loisirs

La carte gratuite Ikaria, lancée fin 2019, permet à près de 18 000 Séquano-Dionysien∙ne∙s de plus de 60 ans de bénéficier d’un accès avantageux aux activités de loisirs ou citoyennes d’une centaine d’organismes : théâtres, clubs de sport, musées, cinémas, associations… L’offre Ikaria sera enrichie en 2022 par des visites insolites « sur mesure » organisées par Seine-Saint-Denis Tourisme.
Le Département et ses partenaires (FSGT 93, associations...) ont mis en place depuis 2020 des parcours culturels et sportifs dans une dizaine d’EHPAD ou de résidences autonomie. « Parmi ceux-ci, trois se sont centrés sur la mémoire du territoire avec des activités autour d’archives, de photos anciennes... » précise Coralie Chatauret, responsable de projets partenariaux de la Direction des Personnes Âgées et de la Population Handicapée (DPAPH).

Favoriser le maintien à domicile

8510 habitant∙e∙s en situation de fragilité ou d’isolement ont souscrit un abonnement à un tarif très accessible au dispositif de téléassistance à domicile en lien avec les services publics d’urgence. De même, la collectivité a mis en place un ensemble de mesures pour aider les proches aidant∙e∙s de personnes dépendantes ou promouvoir le recours à l’accueil familial qui peut être financé partiellement par le biais de l’Allocation départementale personnalisée à l’autonomie (ADPA) ou de la Prestation de compensation du handicap (PCH).
Ces deux aides et le dispositif Rénov’Habitat 93 permettent par ailleurs aux seniors et/ou aux habitant∙e∙s en situation de handicap d’adapter leur logement à leurs problématiques et de limiter ainsi les risques de chute.

Renforcer l’habitat et les tiers-lieux inclusifs...

Les personnes en perte d’autonomie, que ce soit du fait d’un handicap ou de l’âge, expriment souvent le souhait de demeurer le plus longtemps possible à leur domicile. Pour ce faire, le Département va développer d’ici 2022 sept projets d’habitats inclusifs sous forme de colocations ou de logements regroupés autour d’un espace et d’un projet de vie en commun. Le Conseil départemental sera un des premiers en France à créer une Aide à la vie partagée pour financer des animateurs qui proposeront des activités conviviales. « Cette mesure nous permettra d’anticiper les besoins des habitants (...) et réduire les risques liés à l’isolement chez nos aînés » annonce le Président du Conseil départemental Stéphane Troussel.
La DPAPH a consacré en 2020 une enveloppe d’un million d’euros pour mettre en place sept tiers-lieux Autonomie, dont quatre sont actuellement opérationnels. Ainsi, un espace noiséen met à la disposition de résident∙e∙s une conciergerie et une plate-forme d’échanges, la Maison Montreau de Montreuil a ouvert un restaurant solidaire avec animations intergénérationnelles... La Département finance aussi des assistances à maîtrise d’ouvrage destinées aux villes et aux intercommunalités pour adapter une douzaine de projets de renouvellement urbain aux problématiques de vieillissement et de handicap.

Et lutter contre l’isolement ou la maltraitance

Mobilisés contre la solitude des personnes âgées, les services départementaux ont réalisé de nombreuses actions avec des acteurs locaux : déploiement de « visites citoyennes » au domicile des aîné∙e∙s, cartographie des initiatives de vivre-ensemble, partage d’expériences...
Pour prévenir la maltraitance des seniors vulnérables, le Département et ses partenaires ont formé les professionnel∙le∙s médico-sociaux∙ale∙s puis passé une convention avec le numéro national 3977 qui reçoit des appels de victimes ou de témoins de violences physiques ou psychologiques.

Le Département, chef de file de la solidarité, a voté en 2019 un ambitieux plan d’investissement de 156 millions d’euros, le Schéma Autonomie et inclusion qui prévoit également d’autres chantiers comme un appui à la modernisation des établissements médico-sociaux, la construction de l’équipement sportif inclusif PRISME... Des projets que vous découvrirez en participant aux nombreux ateliers de la Semaine bleue ouverte à toutes et à tous.

Le programme de la Semaine bleue du 4 au 10 octobre est téléchargeable ici.

JPEG - 137.6 ko

Crédit-photo : Nicolas Moulard et Francine Bajande

à lire aussi

5,18 millions de femmes victimes de violence

Qu’elles soient autistes, sourdes, beaucoup de femmes en situation de handicap subissent des violences. Le 23 novembre, à Bobigny, elles étaient invitées aux Rencontres internationales de l’Observatoire des violences faites aux femmes de Seine-Saint-Denis. L’occasion de faire connaître les dispositifs pour les protéger.

Santé & Prévention

Camille Spire à la tête de Aides

Camille Spire préside Aides, la première association française créée pour lutter contre le sida. Aides est la plus importante en Europe en termes de budget avec 40 millions d’euros. Celle qui a commencé comme bénévole à Bobigny y travaille également en tant qu’agente du Département de la Seine-Saint-Denis. Interview.

Seniors Montreuil

Le Département soutient l’habitat partagé et solidaire

Le 22 novembre, une délégation départementale a rencontré, avec deux représentants de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, plusieurs habitantes de la Maison des Babayagas à Montreuil. L’occasion de présenter à cet emblématique collectif de résidentes de plus de 60 ans la nouvelle Aide à la vie partagée qui financera dès 2022 l’animation d’activités conviviales ou de services dédiés au sein d’habitats inclusifs*.

Lutte contre les violences

L’Observatoire des violences faites aux femmes prend une dimension internationale

Cette structure, née en 2002 en Seine-Saint-Denis et à l’origine de plusieurs dispositifs novateurs, fait le pari de s’étendre à l’international. Comme acte fondateur, elle a accueilli pendant une semaine des délégations des Comores et de Palestine pour des visites de terrain et des formations à la lutte contre les violences faites aux femmes.