Catégories
Seine Saint-Denis
Budget

Un budget 2018 solidaire et tourné vers l’avenir

Le 14 décembre, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a voté son budget 2018, marqué par la volonté de préserver l’investissement pour préparer l’avenir de ses habitants, malgré des dotations d’État en baisse. CHIFFRES et EXPLICATIONS.

Aider les personnes les plus démunies, les allocataires du RSA, les personnes en situation de handicap, les personnes âgées dépendantes, l’enfance en danger, voilà le rôle dévolu aux Départements. Une charge particulièrement lourde en ce qui concerne la Seine-Saint-Denis. La solidarité et le « bouclier social » représentent 63 % des dépenses de fonctionnement du Département. RSA (Revenu de Solidarité Active), ADPA (Allocation Départementale Personnalisée d’Autonomie), PCH (Prestation de Compensation Handicap), ces allocations sont des leviers d’insertion indispensables pour garantir à tous des conditions de vie acceptables et un espoir d’amélioration. Ces mesures doivent être un élément d’équité nationale et donc être prises en charge par l’État.

De plus en plus de personnes ont besoin de ces prestations sociales. En 2017 le montant du RSA pour la Seine-Saint-Denis était de 470 millions d’euros, soit une augmentation de + 46 % par rapport à 2010. pour la PCH, le montant était de 52 millions d’euros, soit une augmentation de + 98 % par rapport à 2010. Pour l’ADPA on parle de 125 millions d’euros… Soit une augmentation de + 41 % par rapport à 2010.

La Seine-Saint-Denis est le Département de la métropole dont le « reste à charge » pour les dépenses liées au RSA est le plus fort. Il était de 180 millions d’euros en 2017. En 2017, les 470 millions d’euros budgétés n’ont donc pas suffi à financer cette prestation jusqu’à la fin de l’année. C’est pourquoi l’exécutif départemental a décidé de suspendre pour le mois de décembre son paiement à la Caf, soit 40 millions d’euros. Les bénéficiaires du RSA toucheront bien leur prestation. C’est un moyen, pour Stéphane Troussel, le président du Conseil départemental de demander à l’État d’assumer ses responsabilités, en versant les 40 millions nécessaires pour cette fin 2017.

En plus du versement du RSA, le Département finance l’ensemble des dispositifs d’accompagnement des personnes éloignées du monde du travail, afin de favoriser leur réinsertion et leur retour à l’emploi (formations et chantiers d’insertion notamment).

Le Département a fait les efforts nécessaires pour assainir son budget, désormais totalement exempt d’emprunts toxiques. Grâce à une meilleure maîtrise de ses dépenses, depuis 2008 il a doublé ses investissements pour répondre aux besoins des habitants.

En chiffres

PNG - 40.5 ko

Le budget total est de 2,197 milliards d’euros, répartis en 1,87 milliard pour les dépenses de fonctionnement, et 328 millions pour l’investissement

- 0 % d’augmentation de la fiscalité locale.
Pour la deuxième année consécutive et afin de ne pas faire peser sur les habitants une fiscalité trop lourde, le Département a choisi d’assurer son budget sans hausse d’impôts.
Que ce soit en investissement pour préparer l’avenir ou en fonctionnement pour les dépenses du quotidien, le Département concentre son action sur cinq points : éducation jeunesse, mobilités, espaces verts, social petite enfance et famille, équipements sportifs.

PNG - 16.2 ko

Éducation jeunesse

Le budget total de ce secteur est de 194 millions d’euros soit :133 millions pour la construction de 4 collèges et la reconstruction d’un autre, plus 61 millions consacrés à la restauration scolaire, au chèque réussite…

De l’ambition pour les collégiens

Quatre collèges neufs ouvriront à la rentrée 2018 – à Livry-Gargan, Montreuil-Bagnolet, Aubervilliers et Pierrefitte – tout comme la demi-pension et l’équipement sportif du collège Pierre-Brossolette de Bondy et son internat en 2019. Les chantiers de construction et de reconstruction se poursuivront tout au long de l’année, afin de permettre l’ouverture du collège Christine-de-Pisan d’Aulnay-sous-Bois en janvier 2019.
Les élèves devront aussi attendre la rentrée de septembre 2019 pour découvrir les nouveaux collèges intercommunaux de Saint-Denis/Aubervilliers, Drancy/La Courneuve et celui
de Noisy-le-Sec. 2018 verra aussi le lancement des travaux du collège Romain-Rolland de Tremblay-en-France et de rénovation globale du collège Sisley de L’Île-Saint-Denis.

Le chiffre
La construction d’un nouveau collège représente plus de 20 millions d’euros d’investissement, auxquels il faut ajouter le coût des équipements sportifs, internas ou cuisines centrales ajoutés au programme

PNG - 50 ko

Mobilités

Au total 125 millions d’euros sont dévolus aux transports. Soit 75 millions d’euros d’investissement destinés à la rénovation et à la sécurisation de la voirie départementale, la réalisation et le prolongement des pistes cyclables, la participation du Département aux travaux de prolongement des lignes de métro et des lignes du Grand Paris Express. A cela s’ajoute les 50 millions d’euros de contribution du Département à Ile-de-France Mobilité (ex-Stif).

JPEG - 107.9 ko

Tous mobiles !
345 kilomètres de routes départementales à améliorer et sécuriser, 30 kilomètres de pistes cyclables supplémentaires à créer, des projets de transports en commun à financer… Le Plan Mobilités Durables a vu ses premières concrétisations en 2017. En 2018, 4 millions d’euros seront, par exemple, investis pour requalifier l’avenue Jean-Jaurès (ex-RN 2) à Pantin et Aubervilliers et la transformer en boulevard urbain. Des pistes cyclables et des plateaux seront créés au Bourget, à Épinay- sur-Seine, à L’Île-Saint-Denis, Bobigny ou Bagnolet. 2018 sera aussi l’année d’avancement du Chemin des Parcs à Aulnay-sous-Bois ou à Neuilly-sur-Marne. Des aménagements seront aussi réalisés sur la piste cyclable du canal de l’Ourcq. Un ambitieux programme de mise aux normes des arrêts de bus pour les personnes à mobilité réduite sera également conduit sur l’ensemble du département.

Les chiffres
1,3 million d’euros : requalification de l’avenue Charles-de- Gaulle, à Pierrefitte-sur-Seine.
1,5 million d’euros : aménagement d’une piste cyclable sur le Chemin des Parcs à Aulnay-sous-Bois.

PNG - 45.2 ko

Enfance et famille

Le Département consacre 295 millions d’euros à l’enfance et à la famille. 14 millions sont prévus pour la rénovation et la construction de crèches, de centres de PMI, de circonscriptions de service social et de l’Aide sociale à l’enfance,. A cela s’ajoutent les 281 millions pour faire fonctionner les crèches, les centres de PMI, les services de l’Aide sociale à l’enfance et pour l’Allocation départementale d’accueil du jeune enfant (Adaje).

Du neuf pour les familles
Le Plan Petite Enfance et <parentalité se poursuit à bon rythme. Constructions et chantiers de rénovation se succèdent. Ainsi, les travaux de la crèche Lamaze (Bobigny) lancés en septembre, s’achèveront en juin 2018. La crèche Buisson (Aubervilliers) bénéficiera d’un lifting total de janvier à juin. Les crèches Hautes-Noëlles (Saint-Denis) et Jules-Guesde (Montreuil) seront, elles aussi, fermées pour d’importants travaux de rénovation de janvier à octobre. La circonscription de service social d’Aulnay-sous-Bois relocalisée, rouvrira en mars après d’importants travaux. Celle de Tremblay-en-France (ex-Villepinte) sera en chantier de mars à octobre, tout comme le centre de dépistage polyvalent de Saint-Denis, qui pourra accueillir ses premiers usagers à la fin de l’année. Cinq mois de travaux sont aussi prévus pour aménager la nouvelle PMI de Bondy (ex 8-mai-45), de février à juin 2018. Une liste non exhaustive, tant les travaux réalisés en 2018 seront nombreux sur l’ensemble du territoire départemental.

Sport et culture

35 millions d’euros sont consacrés au sport et à la culture.
Soit 31 millions pour financer les parcours artistiques et culturels proposés aux collégiens et les subventions aux associations et structures culturelles du département.

PNG - 35.9 ko

4 millions d’euros permettront de construire ou moderniser les piscines du département dans le cadre du Plan Piscines.

En savoir plus

à lire aussi
IN Seine-Saint-Denis

2e appel à projet In Seine-Saint-Denis

Cette année 18 projets ont été récompensés à l’occasion de la Garden Party organisée par le In Seine-Saint-Denis dans le cadre du lancement de l’Été du Canal samedi 7 juillet au Parc départemental de la Bergère à Bobigny. Découvrez les 18 lauréat.e.s !

Économie & Emploi

La Pêche, une monnaie qui rapproche les gens

Créée en 2014, cette monnaie locale citoyenne favorise le commerce de proximité et encourage les circuits courts. Partie de Montreuil avant de s’étendre à Bagnolet ou au Pré Saint-Gervais, elle a conquis en mai le Nord-est parisien. Focus sur un phénomène de l’économie sociale et solidaire.

IN Seine-Saint-Denis

Casa 93, un avenir cousu-main

Voilà un an que l’école de mode Casa 93, ambassadrice du In Seine-Saint-Denis, a ouvert gratuitement ses portes à des jeunes de Seine-Saint-Denis passionnés de mode, mais en mal de formation. Retour sur cette première expérience réussie.

Services, aides
& démarches

RSA - Guide pratique

Le RSA remplace le Revenu Minimum d'Insertion (RMI) et l'Allocation Parent Isolé (API). C'est également un complément de revenu versé à des personnes qui travaillent et dont les ressources sont modestes.