Catégories
Seine Saint-Denis
Actions pour les Jeux JOP 2024

Sport et sourire au Stade de France

Le 10 mai, la 4e Journée Evasion organisée par l’association Premiers de Cordée à destination des enfants hospitalisés leur ouvrira en grand les portes du Stade de France pour un moment de partage autour d’animations sportives encadrées par des sportifs de haut niveau.

Le mercredi 10 mai au Stade de France, ce seront presque les Jeux avant l’heure pour près de 3000 enfants venus de différents centres hospitaliers, cliniques ou Instituts médico-éducatifs (IME) pour la 4e « Journée Evasion » de l’association Premiers de cordée.

Fondée en 1999 par des sportifs de haut niveau et installée depuis 2011 dans l’enceinte du Stade de France, Premiers de Cordée propose des initiations sportives pour les enfants hospitalisés à travers son programme « Sport à l’hôpital » mais également des actions de sensibilisation au handicap à l’attention des scolaires, des collectivités et des entreprises. « Notre ADN, c’est de faire pratiquer des activités sportives aux enfants hospitalisés. Le sport est un excellent support pour les sortir de leur quotidien », explique Sébastien Ruffin, le délégué général de l’association.

Une vingtaine de disciplines

Une manière aussi de rompre l’isolement des enfants hospitalisés à travers des actions au quotidien dans différents hôpitaux et cliniques, mais aussi auprès d’associations un peu partout en France. Par exemple, au sein du Centre Hospitalier Intercommunal d’Aulnay-sous-Bois. Avec une fois par an, une « Journée évasion » qui, depuis 2014, a lieu chaque printemps au Stade de France. « L’objectif premier de cette journée, confie encore Sébastien Ruffin, c’est vraiment que les enfants, quelles que soient leurs pathologies, puissent tous se retrouver autour de la pratique d’un sport. On convie aussi leurs frères et sœurs, leurs parents, parce que lorsqu’un enfant est hospitalisé, les moments où toute la famille peut se retrouver sont très rares. »

JPEG - 36.4 koSoutenu par le Conseil Départemental parmi les 93 événements départementaux qui vont s’égrener jusqu’au 13 septembre, date du choix du site hôte pour 2024, le rendez-vous du 10 mai est « aussi la meilleure manière de rappeler que les Jeux, c’est aussi le partage, la rencontre, la solidarité, ajoute Pascal Mathieu, chef du service des sports et des loisirs de la Seine-Saint-Denis. Dans l’enceinte des Champions du Monde de football de 1998, les enfants pourront donc découvrir ou redécouvrir handball, basket, rugby, boxe, foot évidemment mais aussi surfer sur un simulateur de vagues… En tout, une vingtaine de disciplines seront au programme de cette « édition spéciale » organisée en soutien à la candidature olympique et paralympique de Paris 2024.

Le défi de l’accessibilité

Car les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024 à Paris et en Seine-Saint-Denis doivent aussi servir la cause du sport pour tous. Sébastien Ruffin en est convaincu : « En matière d’accessibilité, les Jeux olympiques et paralympiques seront forcément un coup d’accélérateur pour la mise aux normes de nombreux équipements. Et il ne faut pas oublier qu’une meilleure accessibilité, c’est bien sûr quelque chose de très important, bien sûr pour les personnes à mobilité réduite, mais aussi pour la mère de famille qui va emmener ses enfants au gymnase avec le grand frère qui veut pratiquer, mais aussi le petit frère ou la petite sœur dans la poussette. »

Descendus de leurs poussettes, en trottinette ou à pied, les enfants sont en tout cas attendus au détour des ateliers sportifs animés par les bénévoles de l’association, soutenus par de nombreux champions, parmi lesquels le handballeur des Bleus Thierry Omeyer, la patineuse Nathalie Péchalat, l’ex-escrimeuse Laura Flessel ou encore la reine du ski-alpinisme Laetitia Roux. Et pour encore mieux se prendre aux Jeux, un mini-village olympique permettra d’enrichir ses connaissances en diététique sportive, de monter sur un podium olympique ou de pédaler à toute allure à travers des compétitions de vélos connectés. Sans oublier, l’indispensable visite guidée des coulisses du Stade de France, désigné dans la candidature pour 2024 comme site hôte des épreuves d’athlétisme ainsi que des cérémonies d’ouverture et de clôture en 2024. Une bonne manière de déjà se prendre aux Jeux…

à lire aussi
Actions pour les Jeux Natation

De l’eau au moulin du savoir-nager…

Le 3 décembre, le collectif départemental « Nager en Seine-Saint-Denis » se réunissait pour la première fois. Son objectif : rendre plus accessible l’apprentissage de la natation dans notre département d’ici à 2024 en mutualisant expériences et solutions. Petit tour d’horizon de quelques pistes d’actions.

Sport scolaire Pantin

Avec son festival, l’UNSS 93 signe une victoire par K.O.

Organisée par l’UNSS de Seine-Saint-Denis avec le concours du Département, la 3e édition du festival des sports de combat s’est déroulée le 28 novembre au gymnase Maurice-Baquet de Pantin. L’occasion pour 200 collégiens et lycéens de s’initier, une journée durant, à dix disciplines. L’engouement était au rendez-vous.

Portrait JOP 2024 Saint-Denis

Allan Morante, même pas mal !

Alors qu’il revenait de blessure, le Dionysien Allan Morante est devenu début novembre vice-champion du monde de trampoline synchronisé avec son équipier Sébastien Martiny et s’est classé 5ème en individuel. A 24 ans, il confirme qu’il est un de nos plus beaux espoirs de médaille pour les JO de 2020 et 2024.

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.