Catégories
Seine Saint-Denis
IN Seine-Saint-Denis

Silicone recyclée ou pain en drive-in ?

Moussa Kébé, ambassadeur du In Seine-Saint-Denis, vient de lancer avec son ancien master de Paris 13 un concours à l’intention de ses étudiants. C’est tout naturellement qu’il a proposé à un autre ambassadeur du In Seine-Saint-Denis, Youness Bourimech, chef d’entreprise à Bondy, de faire partie du jury.

Le 7 février, une cinquantaine d’étudiants avaient rendez-vous à la Cité du cinéma. Pas de projection en vue ni de tournage mais un concours qui valait examen. Face à eux un jury composé notamment de chefs d’entreprises implantés en Seine-Saint-Denis. L’un d’eux, Olivier Poisson, dirigeant du groupe Alto qui a monté sa boîte il y a 17 ans les encourage : « Il va vous falloir synthétiser et présenter votre projet et le défendre corps et âmes. » Les projets sont aussi variés qu’originaux. Des petits déjeuners distribués aux bouches de métro, des coques de Smartphone en silicone recyclée, une boulangerie en drive-in, un restaurant multiculturel, un bureau d’études en sécurité d’incendie, une société de conseils en qualité environnementale, une entreprise de recyclage de plastique dans les centres commerciaux, une plateforme de vente en ligne.

JPEG - 82.9 ko

Moussa Kébé et Benjamin Rabu dirigeants de l’Ineps, Milena Salerno et Alban Moyeux responsables du master MQSE de Paris 13, Edwige Deganai chargée d’accompagnement TPE chez Afile 77, Youness Bourimech dirigeant de BMB, Olivier Poisson dirigeant du Groupe Alto, Fayet NSomoto dirigeant de Guardcorp, Laurent Jaudon directeur de l’Ecole de la Cité.

Première édition du concours Esprit d’entreprendre

Chiffres d’affaires et perspectives de développement à l’appui, chacun démontre que son projet est non seulement crédible, mais viable. Les questions du jury fusent : « Est-ce que ça existe déjà ? Avez-vous étudié la concurrence ? Comment allez-vous vous y prendre pour répondre en temps réel ? Où allez-vous implanter votre entreprise ? A qui s’adresse votre projet ? Où est la plus-value pour le client ? »

Les groupes d’étudiants qui passent en dernier commencent à s’impatienter. Une pause est proposée pour laisser le jury délibérer. Lorsque les résultats sont promulgués, Margherita, Christina, Vannel, Enya, Raja, Jenoviya et Tanjida exultent. Elles viennent de remporter la première édition du concours Esprit d’entreprendre et par la même occasion la note de 16,57/20 à leur partiel.

Un grand moment dû à deux anciens élèves du Master, Moussa Kébé et Benjamin Rabu aujourd’hui dirigeants de l’INEPS, une société de conseils en sécurité installée au sein même de la Cité du cinéma à Saint-Denis.

Milena Salerno et Alban Moyeux responsables du master MQSE (Maintenance Qualité Sécurité Environnement) de Paris 13 sont heureux « de mettre en avant les énergies positives du département  » et ravis d’annoncer que leur master vient d’être classé dans sa catégorie comme l’un des dix meilleurs de France.

à lire aussi
Seine-Saint-Denis Portrait

Nathalie Daoud, le clic de l’emploi

Assistante sociale dans une première vie, la Bondynoise Nathalie Daoud a toujours voulu aider les publics fragiles. En 2017, elle co-crée le réseau de bornes d’emploi HucLink qui permet en quelques clics de rapprocher des demandeur·euse·s d’emploi peu qualifié·e·s des entreprises. Portrait d’une entrepreneure humaniste et débordante d’énergie.

Economie sociale et solidaire Pantin

A la Cité fertile de Pantin, on forme les futurs créateurs de tiers-lieux

Sinny & Ooko, l’entreprise qui a donné naissance à la Cité fertile à Pantin, propose depuis septembre dernier une formation et un accompagnement sur six mois à des personnes qui souhaitent créer des tiers-lieux, ces espaces de sociabilité mis en œuvre par un collectif au service d’un territoire. La première promotion d’incubés a terminé son cursus le 15 février.

Economie sociale et solidaire

Re-Belle, des confitures qui font du bien

Connaissez-vous les confitures Re-belle ? Fabriquées à partir de fruits invendus, ces confitures sont préparées par des personnes en insertion professionnelle dans l’atelier d’Aubervilliers. Exemple parfait de l’économie circulaire, les confitures Re-belle sont soutenues par le Département dans le cadre du Plan Rebond et font bien sûr partie des produits et ambassadeurs IN Seine-Saint-Denis.

Découvrez tout de suite la savoureuse interview-vidéo de Charlotte Porez, directrice de l’entreprise. On parie qu’on vous prend bientôt les doigts dans le pot à confiture !