Catégories
Seine Saint-Denis
Environnement Parcs départementaux

Sécheresse : économiser l’eau et informer le public

Comme l’ensemble de la petite couronne, la Seine Saint-Denis est placée en vigilance sécheresse depuis le 2 août. Ce qui a conduit les services du Département à mettre en place un certain nombre d’actions pour limiter la consommation en eau et sensibiliser la population. Revue de détail…

La Seine-Saint-Denis n’échappe pas aux conditions météorologiques exceptionnelles et au manque de précipitations qui touchent depuis plusieurs mois l’ensemble du pays. Avec toute la petite couronne (Paris, Hauts-de-Seine, Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis), le 2 aout dernier, la préfecture d’Ile-de-France a donc placé notre département au niveau 1 de vigilance sècheresse.

Les services du Département sont mobilisés afin de prendre les mesures nécessaires pour limiter la consommation en eau de nos infrastructures et d’informer le public des bonnes pratiques à appliquer. Les agents du Département suivent régulièrement la situation en relation avec la préfecture de région et les autres départements concernés.

Voici, secteur par secteur, le détail des mesures au 12 août :

Parcs départementaux

Pour les huit parcs départementaux, la majeure partie n’est pas arrosée. Il n’y a donc pas de mesure particulière à mettre en place. L’objectif est de laisser la nature s’autoréguler. Comme nous l’explique Jéremie Cheval, de la Direction de la Nature, des Paysages et de la Biodiversité, l’idée est de « concilier l’accueil du public avec le maintien de brumisateurs et de points d’eau qui consomment peu, et le respect du rythme de la nature ». Certains espaces horticoles ou soignés comme la roseraie, la grande traverse de Jean-Moulin-Les Guillands imaginée et conçue par Michel Péna ou les jardins pédagogiques nécessitent un arrosage. Enfin, il faut arroser tous les jeunes plants d’arbres pour éviter toute perte et ce, a minima une fois par mois. Pour éviter de trop arroser, les agents du Département adaptent le niveau d’arrosage grâce à des sondes tensiométriques pour les plantations le long des voies. Ce dispositif permet d’avoir un usage plus raisonné de l’eau.


Enfance et famille

L’ensemble des agents de la Direction enfance et famille en contact avec le public vont sensibiliser la population aux consignes de l’arrêté préfectoral.
Dès la réouverture progressive des crèches départementales à compter du 16 août, les directeur.trice.s de crèche vont optimiser l’organisation des lavages de linge et de vaisselle.
Les jeux d’eau pourraient être limités, exceptés en cas de très grosse canicule dans des établissements ne possédant pas suffisamment de rafraichisseurs.
Les PMI diffuseront la note préfectorale et l’accompagneront de quelques rappels de gestes simples : éviter le gaspillage et penser à fermer le robinet lors du lavage des mains. Idem pour les points d’accueil de l’Aide sociale à l’enfance. Les équipements ne font l’objet d’aucun arrosage cet été.


Archéologie

L’usage de l’eau a été limité à la boisson et à l’hygiène (mains, petite vaisselle du midi) :
- à l’archéosite de la Haute-Île : boisson (bouteilles) et hygiène (2 tonnes à eau remplies par l’équipe au début du mois de juillet)
- au centre archéologique départemental d’Épinay-sur-Seine : pas de lavage de mobilier ; pas d’arrosage du jardin
- sur le chantier de fouille de la basilique de Saint-Denis : pas de lavage de mobilier, lavage des blocs réduit au minimum.

Sports et loisirs

Les gestionnaires des équipements délégués ont été informés des différentes mesures. Pour le golf de Sevran, l’UCPA suit les consignes préfectorales, également transmises par la fédération. Elles sont mises en place en arrosant seulement les greens et pour les départs, en ajustant au plus près des besoins aux horaires indiqués.
Le centre équestre départemental Georges Valbon a pris les mesures suivantes : restriction d’environ 1/3 des arrosages, la grande carrière est arrosée tous les 3/4 jours et pas en totalité, un manège a été fermé, les trois autres manèges sont arrosés tous les 3/4 jours, arrosage avant 8h.
Pour les équipements départementaux en régie, les terrains de sport à la Motte et Marville ne sont pas arrosés. Concernant la base nautique de Champs, depuis cette année et conformément à la nouvelle réglementation, l’eau pour les baignades n’est plus pompée à partir de mi-juin. Elle ne puise donc pas dans nos ressources naturelles.

Vigilance sécheresse : les recommandations de la préfecture

• limiter les usages d’ordre secondaire : nettoyage des voitures, lavages extérieurs… ;
• réduire le lavage des voies et trottoirs au strict nécessaire de salubrité ;
• réduire les consommations d’eau domestique ;
• limiter les arrosages des espaces verts et éviter l’arrosage aux heures les plus chaudes.

à lire aussi
Eau & assainissement Neuilly-sur-Marne Gagny

Un nouveau bassin pour rendre possible la baignade dans la Seine

Un bassin de rétention se construit à Gagny. Il a deux objectifs : lutter contre les inondations dans ce secteur particulièrement touché et rendre possible la baignade dans la Seine et la Marne. La première pierre a été posée par le président du Département mercredi 30 novembre. Sa mise en service est prévue au printemps 2024. Reportage sur le chantier en vidéo.

Un nouveau trait d’union sur la Seine, vu du ciel

Depuis fin octobre, un nouveau pont a modifié le paysage du site du futur Village des Athlètes. En chantier depuis avril à Genneviliers le pont en métal a atteint son but par la Seine. Retour en vidéo sur cette opération exceptionnelle et de son chantier impressionnant grâce aux spectaculaires images de drone et à notre timelapse.

Bobigny Portrait

Charles Mérin, un inaltérable esprit de résistance

Réfractaire au Service du Travail Obligatoire, opérateur radio-navigant, militant pour le droit au logement, conseiller municipal... cet ancien résistant a eu plusieurs vies, toujours au service de l’intérêt général et des valeurs humanistes. Le Balbynien, centenaire depuis peu, se replonge dans ses souvenirs...

Héritage J.O.P. 2024 Saint-Denis L’île Saint-Denis

Le nouveau pont du village des athlètes est posé !

Après des mois de construction à Gennevilliers puis une semaine de "croisière" sur la Seine, la structure métallique de 1500 tonnes a atteint son but vendredi soir. Elle relie désormais les deux côtés du Village des athlètes entre Saint-Denis et L’île Saint-Denis. Revivez ici les étapes, image par image, de ce transfert hors-norme.