COVID-19 - Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a pris des mesures préventives pour protéger la population tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez toutes nos informations disponibles en suivant ce lien
Catégories
Seine Saint-Denis
In Seine-Saint-Denis Montreuil

Salon du livre jeunesse : des pépites enfantastiques !

Le Salon du livre et de la presse jeunesse de la Seine-Saint-Denis a ouvert ses portes en décernant ses Pépites. Trois d’entre elles étaient choisies par un jury d’enfants. Découvrez en VIDÉO les livres qu’ils ont choisis !

Le 29 novembre à 18h15, des enfants âgés de 8 ans à 18 ans ont décerné trois des quatre prix du Salon du livre de jeunesse. La pépite du meilleur album illustré est allée à « Colorama » de Cruschiform aux éditions Giboulées chez Gallimard, celle de la meilleure bande dessinée à « Momo » de Jonathan Garnier et Rony Hotin aux éditions Casterman et celle du meilleur roman à « Des poings dans le ventre » de Benjamin Desmares aux éditions Le Rouergue.

Rania et Sarah ont fait partie des jurés de l’album illustré. Elles ont lu pour cela 7 livres pour au final n’en retenir qu’un : « Ce ne sont pas des livres très longs, ce sont des livres illustrés. Il y a beaucoup de dessins. Ça peut être joli. On peut regarder les dessins, les détails », racontent-elles. Dans cette aventure, Rania a particulièrement « aimé partager avec d’autres personnes pour parler des livres, pour exprimer ce qu’on ressent dans les livres. Les émotions qu’on a connues en lisant les livres. La tristesse, le bonheur, la joie… ». Des émotions qui les ont guidées dans leur choix. Sarah s’étonne encore que « personne n’ait le même avis sur les livres. Quand on devait choisir le livre, moi j’ai tout de suite changé d’avis avec toutes les idées des autres. » Elles n’ont rien dit ni à leurs copains, ni à leur famille, ni à leur parents. Elles ont su garder le secret jusqu’au bout. Un secret qu’on peut désormais partager.
Il vous reste le week-end pour déambuler dans les allées du Salon, faire connaissance avec ces pépites et admirer également le travail de l’illustratrice Gwen Le Gac, ambassadrice de la marque territoriale IN Seine-Saint-Denis.

Créer en pensant aux enfants
« L’adresse aux enfants est un domaine à part du champ de la création artistique. Cette particularité n’est pas une raison de dévaloriser le travail de ces artistes. C’est assez troublant qu’il y ait toujours un enfant confident à qui un artiste a pensé, avec qui il a voulu partager un moment de sa vie. »
Christophe Honoré, président d’honneur du Salon du livre
JPEG - 54.9 ko

Le grand Prix pour « Nos Vacances » de Blexbolex aux éditions TrapèZe chez Albin Michel

Seul le grand prix de la littérature jeunesse, la pépite d’or, a été choisi par un jury adulte composé de sept journalistes critiques littéraires spécialistes de la littérature jeunesse et des organisateurs du Salon. Un jury unanime quant à la qualité du travail d’édition de « Nos vacances ». Certains parlent d’un chef d’œuvre. D’autres disent que c’est : « Un livre qui ne ressemble à aucun autre ». « Pas de texte mais des images d’une grande complexité ». « Un album remarquable »
Quelques heures avant la divulgation des pépites, Bertrand dit Blexbolex, retenu à Leipzig, avait enregistré un message téléphonique : « Qu’est-ce que signifie obtenir un prix ? Je sais et je pense que je travaille dans le contexte d’une industrie. C’est à ce niveau là que je me demande ce que ça veut réellement dire. Et donc forcément, je pense à tous les gens qui travaillent avec moi. Mais pas seulement, je pense aussi à tous mes collègues, à tous les autres illustrateurs et auteurs qui travaillent pour faire de leur mieux. Ce que j’essaie de faire. C’est impossible de devenir Tolkien, de devenir Lewis Caroll. Mais par contre le fait de travailler dans cette industrie nous donne la possibilité d’être des auteurs, des artistes… ça, c’est quand même obligé. Je suis content d’avoir ce prix parce que c’est un travail commun qu’il faut, je pense, maintenir à un niveau artisanal… mais dans ce contexte d’industrie. C’est ce qui rend ce travail si compliqué. »
Son éditrice Marion Jablonski était quant à elle très émue : « C’est bouleversant. Ce livre, c’est trois ans d’accompagnement d’un grand artiste. Je ne suis heureusement pas surprise. Bertrand est un auteur global qui s’intéresse au fond et à la forme. Ce roman par l’image est incroyablement sensible. Il a cherché les vibrations qu’il a gardées de ses vacances dans sa propre enfance. C’est la première fois qu’il y a autant de tendresse chez cet auteur pour cette petite fille qui découvre sa propre cruauté. Travailler avec Blexbolex, c’est travailler avec un maître d’exception, mais aussi avec un être très fragile, très traversé de doutes. On a essayé de le convaincre d’être avec nous, mais il n’est pas monté dans son train. »

Pépite d’or :
"Nos vacances", de Blexbolex (TrapèZe, Albin Michel)
Pépite BD :
"Momo", de Jonathan Garnier et Rony Hotin (Casterman)
Pépite Livre illustré :
"Colorama", de Cruschiform (Gallimard, collection Giboulées)
Pépite roman :
"Des poings dans le ventre", de Benjamin Desmares (Le Rouergue)
à lire aussi
Bande dessinée

Albert Uderzo, dernier banquet

Albert Uderzo, créateur entre autres d’Astérix avec son acolyte René Goscinny, est mort ce mardi à 92 ans. Ce dessinateur de génie avait un lien fort à la Seine-Saint-Denis : après avoir grandi à Clichy-sous-Bois, c’est dans un HLM de Bobigny que lui et Goscinny avaient commencé à donner naissance à l’irréductible Gaulois. Voici l’article que nous lui avions consacré en septembre 2019, à l’occasion des 60 ans de la naissance d’Astérix.

Ateliers et cours Parcs départementaux Patrimoine

« La poudrerie, un patrimoine qui cartonne » : acte 1 !

Cinq rendez-vous devaient se succéder. L’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement en auront cependant décidé autrement. Samedi 14 mars, au parc départemental de la Poudrerie, s’est donc tenu l’unique atelier de préparation au projet artistique participatif d’Olivier Grossetête. Malgré le contexte et une météo peu avenante, ils étaient une petite trentaine de personnes à y prendre part, pour imaginer et réinventer ensemble le bâtiment de la cartoucherie. Reportage.

Théâtre

Bezace, le communard

Didier Bezace, metteur en scène et directeur du Théâtre de la Commune d’Aubervilliers, centre dramatique national, est décédé mercredi 11 mars 2020. Ardent défenseur d’un théâtre de qualité accessible à toutes et à tous, plusieurs fois récompensé par un Molière, nous l’avions suivi en 2009 toute une journée alors qu’il jouait "Après la répétition" d’Ingmar Bergman. Voici le reportage tel qu’il est paru alors dans le magazine départemental de novembre 2009.

Radio Pantin Aubervilliers

Le son au coeur de la Cité

« La Cassette » devrait commencer à tourner au second semestre 2020. Aux confins d’Aubervilliers et de Pantin, ce nouveau « tiers-lieu » imaginé par des amoureux de la radio est dédié à la création sonore. Il abritera la jeune école de radio du collectif « Transmission », gratuite et ouverte à tous.

Services, aides
& démarches

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.