Catégories
Seine Saint-Denis
Résidences en collège Montfermeil

Résidence média So Foot : 36 semaines en ballon

Dans le cadre d’une résidence d’éducation aux médias encadrée par le magazine So Foot, une classe de 4e du collège Jean-Jaurès à Montfermeil enquête cette année sur le recrutement effectué par les clubs professionnels de football en Seine-Saint-Denis. Nous lui avons rendu visite, à l’occasion de la Semaine de la presse. Reportage

Chuuut. Toute la classe fait silence. Salimata s’est isolée dans un coin de la pièce pour appeler le club de l’AS Bondy. Objectif : obtenir le contact des parents de Kylian Mbappé, international français et formé à Bondy, pour les besoins de leur enquête. Petite déception à l’arrivée : « ils m’ont dit qu’ils ne pouvaient pas me donner les contacts de la famille Mbappé comme ça, mais bon je lâche pas. », insiste la jeune fille en classe de 4e.

Comprendre ce qu’est une information, aller la chercher et savoir la restituer : tels sont les objectifs des résidences médias – une nouveauté – lancées cette année dans quatre établissements par le Département. Et au collège Jean-Jaurès de Montfermeil, qui abrite une section foot mixte, cette résidence a pris le visage souriant de Ronan Boscher, journaliste du groupe So Press qui édite notamment So Foot. « On avance bien, ils ont bien progressé depuis le début de l’année. Au départ, ils n’osaient pas joindre les gens directement, et là ce sont carrément eux qui viennent me demander le téléphone. », se réjouit l’intervenant.

En effet, Amina, Amjed, Hanae ou Mehdi semblent y avoir pris goût. « Côté journalisme, ça m’a fait découvrir plein de choses : par exemple je ne pensais pas que les recherches pour trouver les personnes à interviewer étaient si longues. Et côté foot, ça m’a conforté dans l’idée que faire carrière n’est pas facile », ponctue Amjed. Questionné sur sa manière de s’informer, le jeune ailier gauche au FC Montfermeil reste très sport : les réseaux sociaux, Bein Sport, Téléfoot...

« Cette résidence, c’est un super projet parce que ça les fait rêver mais ça leur donne aussi du concret, élargit Mme Houeix, leur professeure de français. Ca leur permet de faire progresser leur expression, d’apprendre à avoir une date butoir. Et plus que tout, ça les met en valeur... »
Car le projet ne compte pas pour du beurre : courant mai, la classe verra son dossier composé de six articles publié sur le site Sofoot.com. Interview, portrait, reportage et même carte interactive : l’analyse du recrutement en Seine-Saint-Denis se fait sous différents angles et à travers différents types d’articles.

JPEG - 37.3 ko

« L’idée, c’est surtout de leur montrer comment on construit un article et comment on va chercher l’information. Car souvent, les élèves pensent qu’un article n’est qu’un copier-coller de bouts épars trouvés sur le web. Là, on essaie au contraire de leur montrer qu’il n’y a rien de plus sûr qu’une information de première main, puisée à la source », détaille Ronan Boscher qui a aussi proposé ce thème de départ du recrutement. « Je trouvais ça assez riche. Ca nous permettait de toucher à beaucoup de sujets : les joueurs, les recruteurs, les clubs, les parents, les agents. Et puis, comme ils nourrissent énormément de fantasmes autour du foot, c’était intéressant de creuser un peu, de les amener à voir que tout n’est pas aussi facile... »

Répartis en six groupes de travail, les 22 apprentis journalistes se sont donc distribué les différents sujets, comme au sein d’une vraie rédaction. En ce mardi, Inès était ainsi particulièrement impatiente : la classe devait recevoir Jean-Robert Bourrier, recruteur au centre de formation du FC Nantes sur la région parisienne. La jeune fille, férue de foot et défenseure au FC Montfermeil, avait elle-même pris contact avec le professionnel et préparé ses questions avec ses quatre co-rédacteurs. « Avez-vous récemment recruté des joueurs du 93 ? » « Quels sont vos critères de recrutement ? » « Avez-vous déjà proposé de l’argent aux familles pour vous assurer la venue d’un joueur ? » étaient ainsi au programme... Mais le recruteur a reporté au dernier moment… « Ce projet, c’est bien pour se mettre à la place d’un journaliste, analyse la jeune fille. Je savais déjà que c’était un travail pas évident parce qu’on travaille sur de l’humain. Là, c’est sûr, on est déçu, mais ça nous laisse du temps pour encore mieux préparer nos questions... »

JPEG - 42.3 ko

Pendant ce temps, Salimata n’a pas lâché prise : toujours décidée à pister la famille Mbappé, elle cherche sur internet les coordonnées de l’attaché de presse du PSG. « C’est quoi un attaché de presse ? demande un de ses camarades. - Mais tu sais, c’est quelqu’un qui fait le lien entre les demandes des journalistes et les joueurs, lui répond du tac au tac Salimata. Il y en avait un dans la conférence de presse qu’on a organisée. » En début d’année, Ronan Boscher avait en effet mis en scène une conférence de presse fictive où chacun des 22 élèves jouait un rôle différent : joueur interviewé, membre du club, journaliste, garde du corps, et donc attaché de presse… « C’est bon, Monsieur, regardez, avec les copains, on a déjà rédigé le mail à l’attention du PSG », poursuit Salimata. La ténacité, c’est aussi une qualité journalistique...

De nouveaux parcours d’éducation aux médias

Développer un sens critique, s’interroger sur une source d’information, comprendre les grands genres du journalisme : c’est le sens des nouveaux parcours d’éducation aux médias lancés cette année par le Département.
Sur le modèle des résidences In Situ d’artistes, ils sont portés à chaque fois par un journaliste intervenant tout au long de l’année dans un collège. Pour cette première édition, outre le collège Jean-Jaurès, trois autres dispositifs ont été mis en place. Le collège Fabien de Saint-Denis accueille ainsi un projet mené par la productrice Claire Doutriaux, à l’origine de l’émission Karambolage sur ARTE. Le collège Romain-Rolland de Tremblay-en-France reçoit la journaliste de France Culture Sonia Kronlund, et le collège Travail-Langevin de Bagnolet ouvre ses portes au photoreporter Adrien Selbert de l’agence VU. Toutes ces résidences déboucheront en fin d’année scolaire sur la restitution d’un travail réalisé par les élèves.

à lire aussi
Actions éducatives

Un kit pédagogique contre le sexisme

L’Observatoire des violences envers les femmes a réalisé un kit pédagogique à télécharger composé de fiches thématiques à partir des outils de prévention créés par les collégien·ne·s dans le cadre du dispositif « Jeunes contre le sexisme ». Un support qui permet d’ouvrir le dialogue avec des adolescents.

Mobilisation

La bataille pour l’égalité républicaine est engagée

S’appuyant sur un rapport parlementaire qui pointe les manquements de l’Etat en matière de police, de justice et d’éducation sur notre territoire, les dix-huit députés et sénateurs de Seine-Saint-Denis s’engagent ensemble pour demander des comptes à l’Etat. Le premier "round" de ce combat pour l’égalité républicaine a eu lieu, vendredi 5 octobre, à Bobigny. D’autres vont suivre.

Services, aides
& démarches