Catégories
Seine Saint-Denis
Spectacle vivant Festival La Courneuve

Rencontre des Jonglages, trop de la balle

Le festival Rencontre des Jonglages de La Courneuve souffle ses 15 bougies. Jusqu’au 25 avril, venez découvrir les spectacles riches et colorés de cette manifestation qui s’est installée comme un des plus gros rendez-vous du jonglage en Europe. Coup de projecteur sur 3 productions.

Un large sourire illumine le visage de Vincent Berhault, directeur du festival Rencontre des Jonglages. Après deux éditions 2020 et 2021 passablement chahutées pour cause de Covid, voici revenus des temps plus cléments pour cette manifestation, dont l’essentiel se déroule au Centre culturel Houdremont de La Courneuve. « Pour cette édition, on a voulu faire la part belle aux propositions étrangères, maintenant que les voyages sont à nouveau plus simples. On voulait présenter un maximum de nationalités : Américains, Espagnols, Japonais, tout le monde s’est donné rendez-vous à La Courneuve », explique Vincent Berhault. Les 15 ans de ces Rencontres sont donc cosmopolites, à l’image du territoire. « On est fiers de souffler ces 15 bougies : c’est à la fois une preuve de longévité et en même temps, il reste tant de choses à inventer », remarque celui qui vient lui-même du jonglage. Petit tour d’horizon des spectacles possibles.

- Guillaume Martinet, le jongleur du bonheur

JPEG - 83.3 ko

Si vous avez gardé l’âme d’un enfant, les spectacles de Guillaume Martinet et de la compagnie Defracto sont fait pour vous. Comme en témoigne « Croûte », le nom d’un des deux spectacles que ce fou de jonglage propose lors des Rencontres, l’enfance est au cœur de ses créations. Ses genoux ne craignent pas les égratignures et sa colonne vertébrale ressemble à un scoubidou. « Ce qui m’intéresse, c’est de créer un langage corporel et jonglé. Je considère que mon art, c’est créer de la joie », dit joliment ce natif de Clamart, qui avait déjà participé au numéro 0 de la Rencontre des Jonglages. Guillaume Martinet et sa complice Laure Caillat, cofondatrice de la compagnie Defracto, veulent donc faire rimer jonglage avec mouvement et poésie, tout seul ou même à deux. Comme dans « Yokaï Kemame », son autre spectacle programmé aux Rencontres, joué avec l’artiste japonais Hisoshi Watanabe. « Dans la tradition japonaise, les Yokaï sont des esprits qui servent à expliquer des phénomènes inconnus. Nous, avec Hisoshi et Sakunako Gibo, on s’est amusé à créer nos propres Yokaï, qu’on a baptisés Kemame, autrement dit les haricots poilus. » Référence aux balles de jonglages customisées, imaginées expressément pour ce spectacle, qui ressemblent effectivement à des sortes de haricots poilus. Créé au terme d’un séjour de trois mois de Guillaume Martinet au Japon, ce numéro de duettistes rappelle aussi que le jonglage est un art millénaire, qui possède ses déclinaisons partout dans le monde.

JPEG - 32.6 ko


- Croûte, Centre Houdremont, samedi 9 avril, Place de la fraternité, 17h45 et 19h45, gratuit
- Yokaï Kemame, Théâtre Aragon de Tremblay, samedi 16 avril à 19h
le 21 avril à 20h30 à la Maison du théâtre à Epinay

Photos : ©Pierre Morel

- Les frères De Cuyper, l’essentiel, c’est de tricher

JPEG - 123.3 ko

Coubertin, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. A l’heure où Paris et la Seine-Saint-Denis s’apprêtent à recevoir les Jeux olympiques et paralympiques de 2024, la joyeuse fratrie De Cuyper a choisi de surfer sur le thème avec « Juggling Olympics », mais en transformant la devise olympique en « la fin justifie les moyens ». Pendant 50 minutes, les frères belges de la Compagnie Pol et Freddy vont donc s’affronter dans une compétition foutraque de jonglage où tous les moyens sont bons pour gagner : croc en jambes, dopage et même corruption de l’arbitre. Avant de remettre ça face à des volontaires dans le public qui se sentiront de les défier. Un spectacle participatif et populaire, comme on les aime !

- Centre Houdremont, samedi 9 avril, 14h, gratuit

- Jay Gilligan, la surprise du chef

JPEG - 58.9 ko

C’est un peu le Zidane du jonglage, le Placido Domingo de la balle en vol. Les Rencontres du Jonglage accueillent l’Américain Jay Gilligan, as du jonglage, qui s’est notamment produit avec le Cirque du Soleil, pour une rencontre surprise. Ce virtuose proposera un spectacle axé autour du « shuffle », ou technique de la cascade. L’occasion pour le public d’apprendre tout ce qu’il a toujours voulu savoir sur le jonglage, sans oser le demander. N’hésitez pas, foncez !

- Centre Houdremont, samedi 9 avril à 22h15
Photo : ©Hans Vera

à lire aussi
Performance Découverte Montreuil

À Montreuil, vivez une expérience hors du temps !

Et si demain, c’était vous ? 730 habitant·e·s de la Seine-Saint-Denis se relaient au lever et au coucher du soleil pour veiller en haut de la maison du parc départemental Jean-Moulin-Les Guilands. Cette performance participative, nommée Le Cycle des Veilleurs, offre une déconnexion totale et un panorama à couper le souffle ! Nous avons suivi la veille de Bernard en vidéo.

Cinéma Aubervilliers

Lyna Khoudri, la frangine d’Auber

Elle crevait l’écran dans Papicha, film pour lequel elle avait remporté le César du meilleur espoir féminin en 2020. On la retrouvera cette semaine à Cannes dans « Nos frangins », sur l’assassinat de l’étudiant Malik Oussekine. Lyna Khoudri dit être venue au cinéma progressivement, au fil des sorties organisées par les centres de loisirs d’Aubervilliers, sa ville de toujours. Portrait.