Catégories
Seine Saint-Denis
Insertion Aulnay-sous-Bois

Planète Smoothie, du bar à jus bio au restaurant d’insertion

Après avoir mis en place il y a quelques années un bar à jus mobile à succès baptisé Planète Smoothie, l’association Aulnaysienne Planète Culture s’apprête à lancer un food truck sur le principe du manger sain et équilibré. Cinq salariés, dont trois contrats d’insertion professionnelle, ont d’ores et déjà été recrutés.

Chez Planète Culture, on ne change pas une recette qui gagne. Cette association connue comme le loup blanc à Aulnay-sous-Bois, où elle a vu le jour il y a 34 ans, lance à partir de janvier 2023 Planète Smoothie, un food-truck (restaurant ambulant qui propose de la cuisine de qualité) spécialisé dans le burger premium et diététique, après avoir créé en 2017... Planète Smoothie, un bar à jus bio itinérant. « On a choisi de garder le même nom pour être dans la continuité d’un projet qui marche très bien depuis cinq ans et qui nous permet d’être bien identifié par la population », avance Omar, un des trois fondateurs de Planète Culture. En clair, le bar à jus poursuit son activité mais évolue en devenant en plus un restaurant d’inclusion professionnelle ACI (atelier chantier d’insertion). Un développement qui aurait dû avoir lieu en 2020 avec l’ouverture de cet établissement dans le centre commercial O’Parinor, à Aulnay- sous-Bois, mais la crise sanitaire est passée par là et le projet a été avorté. «  Le confinement nous a coupés l’herbe sous le pied mais ce délai supplémentaire nous a permis de revoir notre business plan, de corriger ce qui n’allait pas, relativise Omar. Là, on vient avec quelque chose de solide.  »
À l’instar de ce qui avait été appliqué pour Planète Smoothie dans sa première mouture, la philosophie et les objectifs de l’association ne varient pas d’un iota avec l’arrivée de ce nouveau concept. « Notre incubateur culinaire d’inclusion servira de tremplin pour aider les porteurs de projet à concevoir et à lancer leur propre activité de restauration ou entreprenariat en général, rappelle le fondateur. L’idée est de créer un cercle vertueux dans lequel les outils d’inclusion et de développement durable s’unissent de façon à promouvoir l’économie circulaire, lutter contre le gaspillage alimentaire, combattre le décrochage scolaire et favoriser l’entreprenariat. » Ainsi, les produits seront-ils principalement issus de l’agriculture en circuits courts. Et plusieurs entreprises et partenaires locaux ont répondu aux sollicitations de l’association, des AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) et certaines enseignes de distribution spécialisées dans le bio comme Naturalia et les Jardins d’Aulnay. Toujours dans une démarche écologique, Planète Culture compte mettre en place des ateliers de sensibilisation au recyclage et à la réduction des déchets alimentaires auprès des enfants et des adolescents. « On cible les 6-12 ans car il faut conscientiser les masses quand elles sont jeunes. On souhaite notamment leur expliquer que des fruits et des légumes un peu trop mûrs ou moches d’aspects sont parfaitement bons à la consommation. Par ailleurs, nous allons aussi nous attaquer à la question du surpoids en nous adjoignant les services d’une diététicienne », informe Omar.

JPEG - 10.7 Mo

Champion de l’événementiel

Mais la grande nouveauté en 2023, dans le sillage du restaurant, est la création de cinq postes en équivalent temps plein : une conseillère d’insertion professionnelle, un encadrant technique qui bénéficiera en parallèle d’une formation diplômante et trois agents polyvalents en insertion professionnelle. «  Ce seront les tout premiers salariés de l’association, prévient Omar. Nous sommes très fiers de pouvoir désormais monétiser notre savoir-faire et nos valeurs à travers ces emplois pérennes. » Parmi ces cinq employés, Anis, un Aulnaysien de 20 ans qui fait partie de l’aventure Planète Smoothie depuis le début, recruté en tant qu’encadrant technique, « celui qui veillera au bon fonctionnement du dispositif, chapeautera l’équipe  », précise Omar. «  Après un bac obtenu avec mention, je me suis dirigé vers un BTS informatique mais ça ne m’a pas plu alors j’ai laissé tomber, confie le jeune homme, qui a enchaîné par la suite les boulots à la petite semaine sans plus de conviction. Ce qui me plait, c’est le contact avec les gens. En novembre, nous avons tenu un stand au salon Marjolaine [dédié à l’univers bio], un lieu de rencontres et d’échanges uniques. Là-bas, les visiteurs et les exposants se sont intéressés à notre projet, nous parlaient librement. Nous n’avons à aucun moment été perçus comme de petits banlieusards de Seine- Saint-Denis. »
C’est dans le domaine de l’événementiel (participation aux fêtes de quartiers, aux manifestations organisées par la Ville d’Aulnay-sous-Bois, au dispositif « Le sport dans tous ses états » à O’Parinor, etc.) que Planète Culture a taillé sa réputation. Avec l’arrivée du restaurant, l’association a l’intention de poursuivre cette mission en proposant ses services de traiteur lors de déjeuners de travail et autres événements d’entreprises. Tandis que son cahier des charges prévoit le recrutement de trois salariés supplémentaires dès 2024. « On va avancer pas à pas, tempère le patron. De janvier à mars, on va former nos équipes et, à la faveur d’un partenariat avec l’entreprise de sirops Monin, recevoir un barman spécialisé en cocktails pour une master classe, ainsi qu’un barista qui nous initiera à l’art de la torréfaction. » Finalité du projet : ouvrir dans quelques années, quand le modèle sera éprouvé, un centre de formation calqué sur Cuisine Mode d’Emploi(s), l’école condensée et gratuite imaginée pat le chef étoilé Thierry Marx.
Lauréat de l’Appel à Agir In Seine-Saint-Denis ainsi que du budget participatif écologique et solidaire de la Région Ile-de-France en 2021, Planète Culture a parcouru beaucoup de chemin depuis sa naissance en 1988. «  L’association doit son nom à l’endroit où elle a vu le jour, place Jupiter, dans le quartier de la Rose des Vents, indique Omar, qui avait seulement 15 à l’époque. Son but était de lutter contre le décrochage scolaire en mettant en place du soutien. On a vu défiler des générations d’enfants. Au début, non n’avions aucune méthodologie mais nous nous sommes rapidement formés. Par la suite, nous avons intégré la première antenne jeunesse de la Ville et sommes devenus animateurs. Nous avons alors diversifié notre offre, en proposant des ateliers théâtre et en enseignant la bienséance, le savoir-être pour sortir du carcan et des clichés, des barbecues merguez et du rap. Puis le concept Planète Smoothie s’est naturellement imposé car c’était un concentré de bonnes idées : proposer des produits sains tout en faisant découvrir le monde du travail à des jeunes responsabilisés. » Avec son bar à jus et son restaurant, Planète Culture est au septième ciel.

JPEG - 2.4 Mo

Crédit photo : Alain Hervier

à lire aussi

École des CIP : une formation et un emploi à la clé

Les conseiller·ère·s en insertion professionnelle accompagnent les personnes éloignées de l’emploi. Parce que leur nombre est insuffisant, le Département et ses partenaires de l’économie sociale et solidaire ont créé leur propre formation. Le 5 janvier, Stéphane Troussel a rencontré les douze stagiaires de la première promotion.

In’Pulse 93 le salon fertile

Le salon de l’achat responsable et du recrutement local s’est tenu le 6 décembre à la Cité fertile, à Pantin. Les structures d’insertion par l’activité économique en Seine-Saint-Denis ont présenté aux entreprises des solutions pour intégrer les enjeux économiques, environnementaux et sociétaux dans leurs pratiques.