Catégories
Seine Saint-Denis
Seine-Saint-Denis 2024 Bondy

Passeuses de mots

Audrey Neveu et Clara Da Silva veulent partager leur amour des livres avec tous, où qu’ils vivent. C’est pour cela, et parce qu’elles sont attachées à la Seine-Saint-Denis qu’elles ont choisi d’ouvrir à Bondy leur librairie Les 2 GeorgeS. Rencontre.

Passer la porte vitrée des 2 GeorgeS, c’est pénétrer dans un univers de pages, de rayonnages, de couvertures. Bien vite, Audrey Neveu arrive dans le frou-frou de sa robe et vous accueille avec un bonjour retentissant. Elle vous guide dans un espace lumineux, entre les polars, les livres d’art, les bédés, les essais, les livres jeunesse… Clara Da Silva vous expose pourquoi elles ont choisi de mettre en avant une thématique - l’égalité des sexes, ou mai 68…
Audrey Neveu explique : « En plus des livres les plus demandés, des nouveautés, nous proposons aussi les livres que nous aimons, qui nous ont marquées. Nous espérons attirer les gens vers certains titres que nous apprécions. Mais la ville elle-même façonne la librairie ! Des jeunes commandent des mangas, ils orientent mes choix... »

Ni Audrey Neveu ni Clara Da Silva ne sont originaires de la Seine-Saint-Denis, mais elles y vivent depuis plus de dix ans et y sont attachées. Et c’est ici et pas ailleurs qu’elles voulaient ouvrir leur boîte à livres. Une démarche qui a intéressé beaucoup de journalistes. « Le Bondy Blog a bien couvert notre ouverture, puis deux ou trois articles ont suivi, puis d’autres…, raconte Audrey Neveu. Au point qu’une radio allemande parle de nous ! »

Umberto Eco, Nancy Houston, Eric Vuillard...

Cette couverture médiatique les a bien sûr aidées, mais elle les a également agacées. Clara Da Silva explique : « La presse est venue ici pour des raisons un peu « moisies », avec des a priori sur la banlieue. Nous étions contentes qu’Arte nous consacre un reportage, mais pas qu’ils parlent « d’une librairie dans un désert culturel. Car c’est complètement faux, s’exclame Audrey Neveu. En Seine-Saint-Denis, on peut faire une sortie culturelle par jour ! Ici, j’ai rencontré Michel Ocelot (réalisateur de Kirikou et la sorcière), Umberto Eco à Canal 93, Bertrand Tavernier, Nancy Houston.. Dans le cadre du festival Hors Limites, le prix Goncourt Eric Vuillard se rend dans plusieurs bibliothèques de Seine-Saint-Denis. La liste est longue ! »

Audrey et Clara veulent lutter contre l’image caricaturale de notre département.  « On ne précise pas qu’un artiste est de Seine-Saint-Denis, à moins qu’il ne soit graffeur ou rappeur. Alors que nous avons des auteurs publiés dans de grandes maisons d’édition, mais on dit simplement qu’ils sont français. Le fait qu’ils soient de Seine-Saint-Denis n’est pas mis en avant. Je pense que cela empêche le développement artistique de notre département. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre en avant des artistes d’ici tels que Joséphine Lebard, Sylvain Pattieu, Timothy Demeyers, Alain Foix, Faïza Guène, ou Maryam Madjidi prix Goncourt du premier roman en 2017, qui a étudié au lycée Jean-Renoir à Bondy, juste à côté d’ici. »

Plus de librairies !

Ouverte depuis janvier 2018, la librairie Les 2 GeorgeS commence à se faire sa place au cœur du quotidien des Bondynois. «  De plus en plus de personnes poussent la porte. Certains sont de grands lecteurs contents de trouver une librairie près de chez eux, comme ce bédévore qui a chez lui plus de 8 000 albums, d’autres découvrent, hésitent, demandent des conseils… Beaucoup viennent pour offrir un cadeau, car on manque d’endroits où en acheter par ici. Nous sommes particulièrement fières que le rayon philosophie soit l’un de ceux qui marche le mieux, ça pense par ici ! Nous avons créé des liens avec les écoles. Ça commence à prendre. » Les deux libraires y croient dur comme fer, et espèrent que d’autres librairies ouvriront sous peu dans le département. « Une librairie, c’est un point de vue, c’est pour cela qu’il est important qu’elles soient nombreuses. C’est un lieu à haute valeur symbolique, à mi-chemin entre commerce et service public. »

Pour Clara Da Silva et Audrey Neveu, il était « tout à fait logique de s’engager dans la campagne « La Seine-Saint-Denis, j’y tiens », tout comme d’être ambassadrices du In Seine-Saint-Denis. C’est en cohérence avec notre démarche » Audrey Neveu précise : « Ce n’est pas une tare d’habiter en Seine-Saint-Denis. Il faut que les gens se rendent compte qu’ici, c’est chez eux, et cela peut être très chouette de vivre ici ! »

Librairie Les 2 GeorgeS
5 rue des frères Darty
93140 Bondy
Ouvert du lundi au samedi de 10h00 à 19h00
Tél. : 01 41 55 89 13
https://www.facebook.com/2georges/

à lire aussi
Art Parcs départementaux Patrimoine

Olivier Grossetête : "Ce qui est essentiel est de construire ensemble"

Du 21 au 27 septembre, l’artiste Olivier Grossetête, connu internationalement pour ses constructions monumentales en cartons, proposera aux habitant·e·s de Seine-Saint-Denis d’en fabriquer une autour du bâtiment de la Cartoucherie, dans le parc départemental de La Poudrerie. Nous avons demandé au plasticien de nous en dire plus sur ce projet artistique participatif hors norme.

Les corps des femmes se mettent en scènes au #Wetoo festival

Pourquoi la libération des femmes passe-t-elle par celle de leurs corps ? Comment éduquer ses enfants de manière féministe ? Le week-end dernier, à la Cité fertile à Pantin, le Wetoo festival répondait à ces questions à travers des propositions théâtrales et artistiques, prises d’assaut par un public jeune... et nombreux.

Saint-Denis Street-Art Saint-Denis

Sous les scellés, la culture !

Jusqu’au 20 septembre, l’association Mur 93 organise à Mains d’œuvres à Saint-Ouen, "Destin scellé", une exposition-vente d’artistes urbains qui ont laissé libre cours à leur imagination sur les panneaux de métal qui avaient l’espace de 99 jours interdit l’accès à ce lieu de culture et de rencontres. De l’art engagé pour continuer le combat de Mains d’œuvres plus que jamais en quête de liberté de créer et d’oser...