Catégories
Seine Saint-Denis
Saint-Denis Jeux olympiques et paralympiques

Paris 2024 : six pongistes amateurs défient le champion de France

Le Club Paris 2024, lancé fin juillet par Tony Estanguet vise à reconnecter les Français·e·s avec l’aventure olympique en leur proposant cet été des expériences uniques. Le 14 août, six passionné·e·s de la petite balle ont affronté à Saint-Denis Simon Gauzy, le meilleur pongiste français.

« On est venu, on s’est battu mais on ne l’a pas vaincu ! » s’amuse Anne Sophie, une Séquano-Dionysienne tirée au sort par le Club 2024. « Il décoche des balles qu’on voit à peine venir, tout en étant sympa et ultra-accessible avec nous ».

Rapprocher les athlètes des citoyens

« Le Club 2024 a pour but de faire des spectateurs des acteurs, en leur faisant vivre les Jeux de l’intérieur » explique Victor Dechelette, chef de projet Engagement de Paris 2024. « Pour ce faire, des défis sportifs sont programmés dans toute la France avec des champions de tennis, de judo, de triathlon… ».
En plus de rencontrer les athlètes, les adhérent·e·s pourront être sélectionné·e·s pour le marathon grand public de 2024, accéder à la billetterie sportive en avant-première et pour les plus chanceux, porter la flamme olympique et paralympique…
Vous êtes tenté·e par ce type d’expérience ? Les inscriptions sont ouvertes depuis fin juillet sur club.paris2024.org. Pour devenir « membre joueur », il vous suffit de créer un compte et renseigner votre profil.

Une expérience marquante à la Raquette

Yves, Tom, les deux Mathilde, Anne Sophie, Guillaume… licenciés de clubs pongistes de toute la France sont impressionné·e·s par les 1200 m2 de la Maison du tennis de table de Saint-Denis, baptisée la Raquette.
Les six amateur·rice·s ont d’abord été entraîné·e·s par la jeune Prithika Pavade, médaillée d’or aux championnats d’Europe des moins de 21 ans et étoile montante de l’association Saint-Denis Union Sports (SDUS).

JPEG - 7.6 Mo

Après avoir affronté les six pongistes en face à face, Simon Gauzy numéro un français (et vice-champion d’Europe en 2016) s’est prêté à un match en trois sets pour le moins original. Le champion au centre de six tables positionnées en étoile a enchaîné les points contre chacun en multipliant attaques de coup droit, revers et top spin pour gagner la compétition.
« Je suis ravi de faire partie des premiers athlètes à relever le défi du Club Paris 2024, qui plus est dans un club où j’ai fait mes premiers pas en professionnel, à Saint-Denis » confie l’athlète.
Prithika, qui s’est échauffée avec Simon Gauzy ne voit que du positif dans cette rencontre partagée par les pongistes du SDUS. « On voit son niveau mondial ce qui est très inspirant pour nous. Cela montre que c’est possible d’atteindre le top, en recherchant de nouvelles techniques et en restant concentré… ».

La jeune championne de 16 ans, soutenue par le dispositif départemental Génération Jeux, s’interroge sur la suite. « Le planning des compétitions reste assez flou avec le covid. Les championnats d’Europe seniors ont été reportés et les prochaines échéances risquent d’être nationales ». La surdouée du ping et le Président du SDUS sont toutefois d’accord sur l’essentiel. « C’est normal que la santé passe avant les compétitions. On espère que les gens soient guéris et pour ce faire, on respecte à la lettre les règles sanitaires ». On vous l’avait dit, être sportif, c’est avant tout avoir l’esprit d’équipe…


Jean-Claude Molet, Président de l’association Saint-Denis Union Sports (SDUS) Tennis de table

JPEG - 54.2 ko

" Je suis très honoré que Jean-Philippe Gatien, directeur des sports du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et paralympiques nous ait sollicité pour collaborer aux défis du Club 2024, avec la possibilité de faire participer notre médaillée européenne junior Prithika Pavade.
Notre club a une tradition de performance et de haut niveau (deux équipes dames et messieurs évoluent en Pro A, le plus haut niveau français) mais pour nos adhérents, c’est vraiment exceptionnel de rencontrer un champion comme Simon Gauzy.
Nos pongistes du SDUS sont impliqués depuis des années dans les campagnes de Paris 2024 : parmi nos sept jeunes athlètes de niveau international, quatre sont ambassadeurs du dispositif Génération Jeux du Département et collaborent à des animations promotionnelles.
Je voudrais féliciter nos sportifs pour leur très bonne saison 2019 - 2020 écourtée en mars par le covid : nos licenciés ont ramené 5 titres européens et 17 médailles internationales dont une médaille de bronze aux championnats du monde junior. Nous allons faire une réception en septembre pour les honorer, ils le méritent bien ! "

Crédit-photo : Sylvain Hitau

à lire aussi
Handisport Bondy

Joue-la comme Bondy pour le cécifoot

Mercredi 16 septembre, le Bondy Cécifoot Club a fait les présentations officielles : ce tout premier club de foot pour non et mal-voyants en Seine-Saint-Denis, qui va connaître ses premiers championnats cette année, vient combler un manque manifeste dans le département en matière de handisport. A quatre ans de Jeux paralympiques qui se dérouleront en partie en Seine-Saint-Denis, l’offre sportive s’enrichit.

Aménagement urbain JOP 2024

La Seine-Saint-Denis défend son projet olympique

Jeudi 10 septembre, plusieurs élus de Seine-Saint-Denis ont alerté sur un possible « détricotage » des installations des Jeux olympiques de 2024 pour le territoire. Alors que deux réunions importantes du Comité d’organisation des Jeux approchent, plusieurs rumeurs tenaces indiquent en effet que le département pourrait perdre plusieurs épreuves olympiques dont la natation, affaiblissant par là-même aussi le volet héritage.

Rugby Bobigny

Les Louves commencent par un couac

Le retour à la compétition de l’équipe première féminine de l’AC Bobigny Rugby, après l’interruption due au coronavirus, a été quelque peu gâché par la lourde défaite 3-16, subie dimanche à domicile face à Romagnat. Sans être franchement inquiètes, les Louves devront se ressaisir rapidement dans une formule qui laisse peu de place à l’erreur.