Catégories
Seine Saint-Denis
Seine-Saint-Denis Economie Sociale et Solidaire

LogisCité vous aide à réduire vos factures

Lancée en 2016, l’association pantinoise Croix-Rouge Insertion - LogisCité, soutenue par le Département, aide les habitant·e·s à réaliser des économies d’énergie dans leur habitation. Nous avons suivi plusieurs médiatrices chez les Germains* qui résident quartier Victor-Hugo à Aubervilliers.

Malgré le bouclier tarifaire, Léo* a ressenti la hausse du coût de l’électricité cette année. Ce père de deux adolescents a appris par son assistante sociale que des associations de proximité accompagnent les ménages en situation de précarité énergétique. Un soulagement pour ce quadragénaire en impayé de facture d’énergie et qui est obligé de compter pour toutes les dépenses de la famille.

Un diagnostic énergétique complet

Orienté par les services sociaux départementaux, Léo* a pris rendez-vous avec l’entreprise d’insertion Croix-Rouge Insertion - LogisCité pour bénéficier d’une première visite de conseil. Après avoir étudié les factures d’eau et d’électricité de la famille, Morann, encadrante technique et Claudia, médiatrice en insertion, s’emploient à faire le tour du logement pour quelques vérifications.
Radiateurs, portes et fenêtres, éclairage… cette visite de presque deux heures permet de repérer fuites, débits trop importants et donc de potentielles sources d’économie. « Nous calculons le débit des robinets, le taux d’humidité... et nous donnons des astuces pour optimiser l’énergie : films de survitrage, rideaux thermiques, sacs économiseurs pour les chasses d’eau... » explique la médiatrice. Autant d’écogestes qui devraient améliorer le confort du ménage albertivillarien et l’aider à réduire ses impayés.
Thermomètre à l’appui, Morann s’est rendue compte que la température de son frigo est trop élevée. « Si la température est trop froide, on consomme trop. Si elle est trop élevée, il peut y avoir un risque sanitaire » explique l’encadrante qui laissera à la famille des ampoules led, bas de porte, multiprises à interrupteur… et un bilan complet de la visite.
Les deux jeunes femmes prendront aussi vingt minutes pour présenter les aides financières (Chèque énergie, Fonds de solidarité pour le logement…) auxquelles les Germains* peuvent candidater.

Plus de 4500 kits d’économiseurs d’eau distribués

L’association LogisCité, qui travaille en lien avec les bailleurs publics, organise régulièrement du porte-à-porte sur des thématiques particulières. Associé·e·s à l’opération EcEAUnome lancée depuis 2021 par le Département, les dix animateur·rice·s arpentent les parcs HLM pour des visites rapides sur des sujets spécifiques. « Nous leur apportons des petits conseils et des kits d’économiseurs d’eau : mousseurs, douchette… » précise l’une d’entre eux·elles après le tour de l’appartement d’un couple très à l’écoute.
Les conseils de Morann, Claudia, Mounia… permettent aux familles de Seine-Saint-Denis d’économiser en moyenne 140 euros par an. Les ménages rencontrés lors des diagnostics peuvent être orientés vers des associations comme l’ALEC 93 ou être invité·s à des ateliers collectifs en bas d’immeuble.

« Avec plus de 2500 personnes sensibilisées en 2021, le nombre de foyers en situation de précarité énergétique a été réduit de manière considérable en Seine-Saint-Denis » se félicite Caroline Ferrero, directrice de la Croix-Rouge Insertion - LogisCité. Un bilan salutaire qui a incité la Croix-Rouge française à ouvrir prochainement de nouvelles antennes LogisCité en Normandie et à Marseille.

*Le prénom et le nom de famille ont été modifiés.

Croix Rouge Insertion LogisCité
110 bis avenue du Général Leclerc à Pantin
www.logiscite.com
Pour plus d’information, vous pouvez contacter l’association au 01 57 42 86 05

JPEG - 303.5 ko


Un plan pour mieux accompagner les ménages

Le Département s’appuie depuis 2021 sur huit opérateurs (associations, régie de quartier...) pour distribuer 20 000 économiseurs d’eau EcEAUnome par an auprès des familles les plus fragiles.
« Les agent·e·s des services sociaux ont été formé·e·s pour donner tous les renseignements aux usagers ayant des impayés de factures d’énergie » ajoute Amandine Marie, responsable départementale du secteur précarité énergétique et amélioration de l’habitat.
Les élu·e·s départementaux·ale·s ont par ailleurs voté un programme pour faciliter la transition écologique des logements avec un ensemble de dispositifs attendus pour 2023 : chèque énergie écologique et citoyen, service local d’intervention à la maîtrise de l’énergie, aides financières pour l’installation de jardins potagers ou de locaux à vélos... De quoi réconcilier les angoissé·e·s de « la fin du mois » et de « la fin du monde » et envisager l’avenir de façon plus sereine...

Crédit-photo : Lucas Prouvost Mauze

à lire aussi
Aide sociale

Comment améliorer l’Aide Sociale à l’Enfance ?

Samedi 19 novembre à la Ferme des possibles, à Stains, une quarantaine d’enfants et de jeunes confié·e·s à l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE), âgé·e·s de 8 à 23 ans, ont discuté ensemble de ce qu’ils ou elles voulaient améliorer dans leur quotidien. Invité·e·s par le Département de la Seine-Saint-Denis, ils et elles sont désormais membres du premier Conseil des Jeunes de la Protection de l’Enfance.

Lutte contre prostitution mineur·e·s

« Plan sous », les jeunes parlent aux jeunes de la prostitution

Le film « Plan sous » a été projeté vendredi 18 novembre au cinéma Le Méliès de Montreuil. Ce court-métrage de prévention de la prostitution des mineur·e·s est le résultat du travail de huit élèves du lycée Louise-Michel d’Epinay-sur-Seine, sous la direction de leurs professeures, du réalisateur Benoît Bertran de Balanda avec le concours de l’actrice Camille Cottin. Une œuvre dont la qualité a été applaudie par Stéphane Troussel, président de Seine-Saint-Denis et Charlotte Caubel secrétaire d’Etat chargée de l’enfance.

Cancers du travail en Seine-Saint-Denis : l’enquête d’une sociologue sur l’accès aux droits

La sociologue Anne Marchand a publié en octobre un ouvrage tiré de sa thèse : « Mourir de son travail aujourd’hui, enquête sur les cancers professionnels », réalisé en suivant et en aidant des malades du cancer de Seine-Saint-Denis à faire reconnaître l’origine professionnelle de leurs pathologies. Un plaidoyer pour la non-exposition aux poisons, plutôt que la réparation.