Catégories
Seine Saint-Denis
Économie & Emploi

Les entrepreneurs se serrent les coudes

Créer une entreprise, ce n’est pas facile. Chaque entrepreneur en sait quelque chose. Alors au sein du réseau Entreprendre 93, les aînés partagent leur expérience avec vingt lauréats, gratuitement.

Lorsqu’on crée son entreprise, on se sent souvent seul. Surtout si auparavant on a eu un parcours de salarié, où on était entouré, où la responsabilité était répartie entre spécialistes de la production, du commercial, de la gestion des ressources humaines, des finances… Mais lorsqu’on décide d’être son propre patron, on doit endosser tous ces rôles ! Pas facile…

Le réseau Entreprendre a été fondé pour venir en aide aux entrepreneurs. Thierry Petris est le président d’Entreprendre 93 : « Dans ce réseau, des dirigeants expérimentés partagent leurs acquis avec des entrepreneurs débutants. Une vingtaine d’entreprises à fort potentiel de développement sont sélectionnées chaque année. Chacune d’entre elles reçoit un prêt d’honneur à taux zéro, participe à des réunions sur des thèmes comme les relations humaines, le commerce. Mais surtout les lauréats sont accompagnés par un dirigeant expérimenté qui les aide à prendre des décisions. »

En Seine-Saint-Denis, 120 chefs d’entreprises ou dirigeants participent ainsi à la réussite de nouveaux entrepreneurs, et cela bénévolement. « Nos membres veulent ainsi rendre à la société ce qu’elle leur a donné, explique Thierry Petris. Beaucoup comme moi-même sont d’anciens lauréats. »
Parmi les membres, on compte des dirigeants de PME, mais aussi de grands groupes comme Paprec (4000 salariés, 1 milliard 5 de chiffre d’affaires) qui a commencé à La Courneuve, ou Hermès. Cette enseigne du luxe compte 1500 salariés sur ses sites de production de Bobigny et Pantin et permet à 10 de ses dirigeants d’accompagner des lauréats du prix Entreprendre 93.

Les vingts lauréats sont issus de tous les domaines d’activités. Ils ont été choisis car le projet a été estimé fiable par le jury, et capable de générer au moins sept emplois dans les cinq ans à venir. Toutes témoignent du dynamisme et de l’inventivité de notre département. Faites connaissance !

Mode et digital

- Urban circus a eu l’idée de transformer le gilet jaune haute visibilité en vêtement mode, élégant, confortable.
- Avec le site Hackaoui vous pouvez réserver un vêtement par un système de vente ou de location. Une façon de gérer sa garde-robe dans l’économie du partage et de trouver la tenue idéale pour votre prochain rendez-vous.
- Tshirt-Corner est un site qui regroupe une quarantaine de marques et d’artistes pour dénicher le t-shirt qui vous démarquera.
- Louis Antoinette propose la première ligne de vêtement à faire soi-même. Chaque modèle est proposé en trois format : la patron seul, le kit complet et le modèle fini.

Mode et digital

- Digital essence est spécialisée dans le vidéo mapping, une technique qu’il rendent accessible aux arts du spectacle.
- Atelier Image et Cie est le spécialiste du stand d’exposition pliable et de l’impression numérique grand format.

Alimentaire

- Sur des stands dans les centres commerciaux Rosny 2 et Aéroville, Sweet shake propose soixante-dix parfums de la boisson lactée, frais, originaux, pour tous les goûts.
- L’idée de My Green shop ? Mettre du bio, des fruits, du frais dans les distributeurs plutôt que des productions industrielles.

Industrie

- La Holding Atriohm a été reprise par le lauréat et regroupe une entreprise d’électricité générale et une autre spécialisée dans la sécurité électronique.
- Abeillon confectionne, fabrique et commercialise des flexibles métalliques à mémoire de forme à destination du médical et diverses industries.

Artisanat et industriel

- Concept façade conçoit et pose des façades en verre porteur, qu’il est même possible d’éclairer par des leds.
- My Cryo firm propose des solutions de cryogénie pour la recherche et l’industrie.

Soin

- Dawey popose des solutions dermo-cosmétiques de rasage pour les hommes aux peaux noires, mates et métissées.
- Black label est l’entreprise qui lance en Seine-Saint-Denis la franchise belge d’animalerie Tom&Co.

Santé et nutrition

- Nurserine est une crèche de qualité tournée vers les pédagogies actives, Montessori notamment.
- Medgo a développé un logiciel de gestion du travail temporaire dans les établissement sanitaire et médico-sociaux, pour trouver rapidement un médecin anesthésiste ou une infirmière.

Divertissements et culture

- La Marbrerie est une vaste salle de spectacle située dans un ancien local industrielle de Montreuil.
- Casa Padel veut implanter le padel en France, un sport de raquette à mi-chemin entre tennis et squash très populaire en Espagne. Il propose des cours couverts, mais aussi une zone fitness, un restaurant bio espagnol et un espace business.
- La Zinguerie propose les services et les produits d’un bistro, d’un fromager, d’une charcuterie, d’un bar à vins et d’une épicerie fine.
- D’un ancien atelier d’artiste, H6 Montreuil a créé un lieu dédié à l’économie numérique en coworking, formation et accompagnement entrepreneurial.

à lire aussi
Aide aux réfugiés Saint-Denis Montreuil

En Seine-Saint-Denis, deux incubateurs permettent à des réfugié·e·s de devenir entrepreneur·euse·s

Depuis deux ans, les villes de Montreuil et de Saint-Denis accueillent sur leur territoire un incubateur qui accompagne dans leur projet de création d’entreprise des personnes ayant le statut de réfugié. Un dispositif en plein essor piloté par The Human Safety Net, la fondation du groupe Generali, en collaboration avec le réseau d’accompagnement La Ruche.

Salon Aubervilliers

L’audiovisuel tient salon en Seine-Saint-Denis

Premier salon francophone dédié à la création et aux innovations technologiques dans les médias, le divertissement et la communication audiovisuelle, le Satis se tiendra les 9 et 10 novembre aux Docks de Paris, à Aubervilliers. L’occasion de faire le point avec son directeur, Stephan Faudeux, sur ce secteur très présent dans le département.

Environnement Economie sociale et solidaire Portrait

Louis Lefèvre, l’upcycleur de montgolfières

« Avec une seule toile de montgolfière, on peut faire entre 400 et 600 poufs ! ». C’est l’histoire d’un jeune entrepreneur qui, après avoir travaillé dans la grande distribution, a été fortement sensibilisé à la problématique des déchets. Il crée alors son entreprise, La Tête Dans Les Nuages, à L’Île-Saint-Denis. Ici, on upcycle – réemploie - des montgolfières, des bâches publicitaires et du polystyrène pour en faire... des poufs ! Portrait vidéo.

Insertion

« Impact 2024 » soutient 30 actions d’inclusion par le sport

Pour sa deuxième édition, ce dispositif initié par Paris 2024 et le Département de la Seine-Saint-Denis a sélectionné 30 projets s’appuyant sur le sport pour générer des retombées sociales telles que le retour vers l’emploi, l’inclusion des personnes handicapées ou de publics en grande précarité. Gros plan sur trois d’entre eux.