Catégories
Seine Saint-Denis
Parcs départementaux La Courneuve

Le réveil du Théâtre de Verdure du parc Valbon

Construit en 1972 par l’architecte Albert Audias, le Théâtre de Verdure du parc Georges-Valbon (La Courneuve) a été mis en sommeil pendant trente ans du fait de problèmes structurels... Le Département de la Seine-Saint-Denis a décidé de redonner vie à cet équipement pour des événements en tout genre (spectacles, concerts…).

« Le Théâtre de Verdure a un beau potentiel et un emplacement idéal, proche de l’entrée et du parking du Tapis Vert » se félicite Gaëlle Stotzenbach, responsable de la Direction départementale de la Nature, des Parcs et de la Biodiversité (DNPB). « On espère proposer dans quelques années une programmation culturelle variée et concentrer davantage d’activités aux alentours de la circulaire centrale ». De quoi augmenter encore la notoriété et la fréquentation du parc Georges-Valbon, le plus grand espace vert urbain d’Île-de-France classé Natura 2000.

Des animations festives pour réinvestir les lieux

Le Théâtre de Verdure, créé dès l’ouverture du parc départemental, a été utilisé par des associations locales ou des établissements scolaires pour des spectacles associatifs. Fermé et interdit au public pour cause de vétusté, il a accueilli cet été de nombreuses activités conviviales sur les zones qui l’entourent. Fin juillet, les artistes du groupe Chanson swing ont captivé près de 200 visiteur·euse·s au rythme d’une déambulation musicale particulièrement jazzée.
Dix animateur·rice·s de la compagnie bourgetine SHAM ont également proposé aux familles tous les dimanches du mois d’août des ateliers jeux en bois, jonglage et magie ainsi qu’un spectacle de cirque de haute voltige. « Nous leur avons fait découvrir des jeux intergénérationnels du monde entier comme les dames chinoises, le billard hollandais, l’aérobille, le trapnum, le weykick... » confie Sébastien, un peu bousculé par les demandes enthousiastes des enfants.
Les tours de magie de la compagnie ont rassemblé des dizaines d’enfants sur une scène éphémère installée fin août derrière le théâtre par l’atelier Vecteur mandaté par la DNPB pour réinvestir le site. « Nous l’avons construite en réemployant des matériaux en bois récupérés dans le parc afin de réduire notre empreinte carbone » précise Clara Lecarme, architecte pour cette société. Ouverte aux usager·ère·s et aux associations, cette structure temporaire servira aussi d’espace de détente pour les amoureux·euse·s de la nature.

Une réouverture progressive

La construction initiale qui a nécessité l’apport de 350 000 mètres cubes de terre, va bénéficier d’importants travaux de remise en état échelonnés sur plusieurs années. « Le haut des gradins sera accessible aux visiteurs dans les prochaines années » explique Tristan Mary, chargé d’études de la Direction de la Nature, des Parcs et de la Biodiversité qui pilote le projet. Des activités estivales seront alors programmées pour permettre aux promeneur·euse·s de se réapproprier les lieux.
Le site remis à neuf respectera autant que possible le style architectural initial du paysagiste Albert Audias tout en l’ouvrant à de nouveaux usages : concerts, activités sportives ou de loisirs...
D’autres projets sont en cours de conception ou de réalisation pour améliorer encore l’attractivité et la qualité d’accueil des usager·ère·s du parc Valbon : nouvelles aires de jeux et d’activités physiques, réaménagement des entrées ouest, futur grand espace de baignade écologique de plein air, extension du parc de 13 hectares dans le cadre des JOP 2024, création d’une nouvelle entrée au niveau de la station T11 Dugny-La Courneuve...

Situé à l’épicentre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, cet espace jouxte le futur centre d’escalade du Bourget, le Village des médias bientôt construit à Dugny et la piscine de Marville qui servira de site d’entraînement de water-polo... Embelli et modernisé grâce au plan d’investissement À vos parcs !, ce poumon vert devrait alors faire office de vitrine pour les visiteur·euse·s du monde entier...

JPEG - 637.4 ko

Parc départemental Georges-Valbon
Avenue Waldeck-Rochet à La Courneuve
Tel : 01 43 11 13 00
Bus : 249, Cimetière
Bus : 250, Parc des sports
Bus : 252, cité Floréal
RER : B, La Courneuve Aubervilliers
Tramway : T11, Dugny-La Courneuve

Crédit-photo : Nicolas Moulard

à lire aussi
Plan Canopée Environnement Biodiversité

La première forêt urbaine est plantée à Sevran !

D’ici 3 à 5 ans, une mini-forêt urbaine écologique se sera épanouie à l’entrée de l’allée Damrémont à Sevran. Les quelques 200 arbres et graminées mis en terre, en ce mois de novembre, par des élèves du collège Georges-Brassens, offriront alors une ombre bienvenue et une fraîcheur des plus agréables aux habitant·e·s. Reportage vidéo.

Musée Logement Aubervilliers

A Aubervilliers, un HLM à remonter le temps

L’exposition « La Vie HLM » a ouvert ses portes dans des logements sociaux de la Cité Emile Dubois, le 16 octobre. Son concept : restituer ce qu’ont pu être les vies des familles qui les ont occupés à différentes périodes, grâce au travail de recherche des historiens de l’Association pour un Musée du Logement populaire. Seine-Saint-Denis Magazine a suivi les guides aux côtés des 3e du collège Jean-Lurçat de Saint-Denis.

Santé & Prévention Saint-Denis

Santé mentale, addictions : l’Académie populaire de la santé casse les tabous

Une vingtaine d’ambassadeur·rice·s de l’Académie populaire de la santé se sont réuni·e·s vendredi 15 octobre à l’Usine Té de la Plaine Saint-Denis pour préparer des actions de prévention sur les problématiques de santé mentale et d’addictions. Accompagné·e·s par un ensemble d’expert·e·s, ils·elles ont réfléchi aux moyens de faire tomber les clichés sur ces thématiques délicates.