Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Catégories
Seine Saint-Denis
Confiné·e·s sans s’ennuyer

Le choix de chez soi

Après « Le temps » et « Ici et ailleurs », voici « Chez soi », la troisième thématique avec laquelle l’équipe de la Direction de la culture, du patrimoine, du sport et des loisirs ouvre en grand nos fenêtres avec une sélection d’ouvrages, de films, de vidéos, de jeux, de musique, d’art contemporain, de sport… Et toujours la même préoccupation, adoucir l’expérience du confinement.

Jamais deux sans soi…la petite lumière de la sortie du confinement à beau commencer à luire au bout du tunnel, cette nouvelle semaine imprime toujours le même mot d’ordre : rester chez soi. « Chez soi » est l’intitulé de la troisième thématique dont les choix ont été mitonnés par l’équipe de la Direction de la culture, du patrimoine, du sport et des loisirs du conseil départemental. « Notre sélection s’inscrit dans un double mouvement de va-et-vient de l’intérieur vers l’extérieur, où le confinement n’empêche pas l’imaginaire, de témoigner sur soi, de réfléchir sur le monde qui nous entoure, de multiplier les expériences actives sur des propositions artistiques, musicales, sportives, tournées vers tous », explique Nicolas Robert, à la DCPSL.

Un double mouvement de va-et-vient

Il est donc question de musique, celle qu’on joue à Montreuil sur son balcon et dont la ville en a fait un festival. C’est aussi l’occasion de saisir les goûts musicaux des lecteur·rice·s du journal Le Monde invité·e·s à composer leur playlist. Les deux pieds dans son logement et la tête à la fenêtre 53 personnes ont filmé l’extérieur depuis leur intérieur. D’autres au contraire se sont filmés eux-mêmes, ces jeunes habitant·e·s d’Aubervilliers qui produisent une chronique de leur confinement. L’art contemporain de la collection départementale éclaire l’œuvre de trois artistes. Et après ce visionnage, pensez au bien-être avec une bonne séance de gymnastique avec les tutos de l’Ufolep. Voici une première brassée de suggestions pour demeurer confiné·e sans s’ennuyer, chez soi…

MUSIQUES EN LIVE ET EN PLAYLIST

- Depuis plusieurs semaines après les applaudissements de 20h, la ville de Montreuil invite les musicien·ne·s amateur·rice·s ou professionnel·le·s à jouer sur leur balcon pendant une quinzaine de minutes. Une vingtaine de ces mini-concerts ont été filmés puis diffusés sur les réseaux sociaux de la ville. Ces vidéos de 2 minutes alimentent le festival « Musique au balcon ». L’accordéoniste Karine Huet, le tromboniste Sebastien Llado ou encore le groupe Cassidy Sacré se sont déjà prêtés à cette expérience.

- Le journal Le Monde a composé sa playlist du confinement collaborative. « Entre quatre murs », réalisée à partir des suggestions de ses lecteurs. Et vous, quelle musique ou chanson vous rappellera pour toujours la période du confinement ? Laquelle emmèneriez-vous sur une ile déserte ? Nina Simone, Johnny Cash, Keren Ann, Jean-Jacques Goldman… ? Tous les goûts se retrouvent sur cette playlist.

INSTANTS CONFINES

Le 29 mars dernier entre 12h et 12h53 Franck Smith, producteur de radio, écrivain, poète, vidéaste et réalisateur, a invité 53 personnes confinées à filmer avec un smartphone ce qu’ils voient de leur fenêtre. Il en a résulté Le film des instants, une œuvre chorale et sans parole avec juste les bruits de l’extérieur. L’artiste expose et questionne sur les perspectives restreintes qui s’offrent à nous. Le cadre est imposé, le champ de vision est limité. Le·la contributeur·rice est présent·e « ici », avec son corps, mais rien ne l’empêche de se « désincarner » ailleurs même si, pour l’heure il·elle ne le peut pas physiquement….

40 SECONDES EN QUARANTAINE

Le 17 mars, le Théâtre de la Commune d’Aubervilliers a mis en place une chronique quotidienne du confinement. De jeunes habitant·e·s d’Aubervilliers et alentour y publient chaque jour des vidéos de 40 secondes dans lesquelles ils et elles s’expriment sur la façon dont ils réinventent leur quotidien, coincés entre quatre murs, comment ils·elles envisagent leur avenir à la sortie de la quarantaine. Les volontaires sont invité·e·s à se mettre en scène, comme au théâtre.

ART COTE CONTEMPORAIN

La collection départementale d’art contemporain présente une œuvres de trois artistes internationaux :
- Sandy Skoglund crée des mises en scène incongrues, drôles et inquiétantes jouant sur les formes, les couleurs et les situations. Avec Gathering Paradise l’artiste américain reconstitue à taille réelle une habitation en bois, typique des logements de la classe moyenne américaine. Mais la peinture des murs en rose et bleu et la horde d’écureuils en plastique devant rendent soudain étrange ce cadre familier. Sa photographie porte une réflexion sur les stratégies de création d’images commerciales.

- avec On est là, Christophe Atabekian artiste à la frontière du cinéma et des arts plastiques, se met en scène dans des situations quotidiennes en prise avec lui-même : Il faut qu’on se parle, on sauve les apparences...”. La vidéo met en images ce genre de conversations qu’une situation de confinement ne manque pas de provoquer. Il a créé le studio d’enregistrement et de mixage film CA STUDIO à Montreuil.

- « Vieille branche », de Simon Boudvin porte un regard singulier sur le rôle particulier, et parfois sauvage, que joue la nature dans la densité urbaine. Il a réalisé pour le collège Sólveig-Anspach à Montreuil, une sculpture faite de bûches de châtaigner qui sert aussi d’habitat à la faune locale.

FORME ET DETENTE

Gardez la forme pendant le confinement !
L’Union Française des Œuvres Laïques d’Éducation Physique (Ufolep)propose son programme « A mon rythme » comprenant trois modules par jour afin de garder la forme pendant le confinement. Dans l’ordre : un défi renforcement musculaire avec des exercices de gainage en lien avec la sédentarité, des conseils alimentaires, des étirements pour se détendre après une journée en intérieur.

à lire aussi
Confiné·e·s sans s’ennuyer

Frontières d’ici et d‘ailleurs

Second volet sur la thématique Nos frontières. L’équipe de la Direction de la culture du patrimoine du sport et des loisirs l’explore avec une sélection de ressources en ligne accessibles gratuitement. Celles-ci convoquent la musique à travers le temps et ses pépites, les coulisses du festival Banlieues Bleues, la peinture et la photographie avec des pièces puisées dans la collection départementale d’art contemporain de la Seine-Saint-Denis.

Confiné·e·s sans s’ennuyer

Frontières des uns, frontières des autres

L’équipe de la Direction de la culture du patrimoine du sport et des loisirs explore cette semaine la thématique des frontières. Hier encore enjambées allègrement, elles nous ont été réimposées à l’heure du confinement. Qu’incarnent-elles ? Les passages, les mouvements, les séparations… Des artistes mais également des archéologues, apportent leur réponse.

Biodiversité

Et si on s’intéressait aux plantes ?

Pour la nature, ce n’est pas le temps du confinement mais celui du printemps ! Profitez-en pour vous intéresser à tout ce qui pousse, croît, bourgeonne, fleurit... Les agents départementaux de la Direction de la nature, des paysages et de la biodiversité vous ont préparé de quoi vous initier à la botanique.

Tourisme

Un avant-goût d’extérieur

Meurtri par la crise sanitaire mondiale, le secteur du tourisme espère le rebond. Seine-Saint-Denis Tourisme s’y prépare en réorganisant ses offres sur le terrain. Mais l’heure est toujours au confinement, alors il entretient la flamme avec une sélection de visites et de conférences virtuelles, via la plateforme exploreparis.com. Comme un avant-goût d’extérieur.