Catégories
Seine Saint-Denis
Jeunesse Rosny-sous-Bois

Le Tête à Tête va changer de peau

L’espace départemental d’information, d’écoute et de prévention pour les 13/25 ans se refait une beauté après avoir déménagé d’un étage au centre commercial de Rosny-sous-Bois. Le Tête à Tête qui présente une exposition sur le thème des addictions va bientôt changer de vitrine. Des consultations individuelles sur la santé sexuelle sont également proposées aux jeunes tous les mercredis après-midi.

« C’est sympa de faire des propositions visuelles sur la façon dont on perçoit le Tête à Tête » déclare Nathan, 16 ans, originaire de Villemomble. Comme quinze autres jeunes flâneur·euse·s du centre commercial Westfield Rosny 2, l’adolescent a été convié le 8 décembre dans les locaux de la structure dédiée aux 13/25 ans pour imaginer une nouvelle vitrine originale et attractive. Très concentré sur une peinture au pochoir composée sur un large tableau blanc, il laisse sa voisine dessiner des lignes colorées entre les pictogrammes réalisés par les participant·e·s. « Pour moi, le Tête à Tête, c’est un peu tout ce que l’on a dessiné, un espace de dialogue où l’on peut parler de sujets privés qui intéressent les jeunes : les conduites à risque, la sexualité, les réseaux sociaux... » indique la jeune fille.

Une démarche participative et démocratique

La structure dédiée à l’accueil et à l’écoute des adolescent·e·s et des jeunes adultes a déménagé d’un étage fin 2021 pour s’installer à proximité de la porte 7 au niveau bas du centre commercial. « Ce déménagement a ouvert une page blanche et a incité la direction à repenser l’entrée et l’aménagement du Tête à Tête » affirme Lola Feldman, designer et cheffe de projet de la Mission départementale d’innovation territoriale.
La professionnelle qui a animé l’atelier créatif début décembre avec les jeunes insiste sur la volonté du Département d’associer le plus possible les usager·ère·s au fonctionnement des services publics. « Le studio de la Direction de la Communication travaille actuellement sur plusieurs propositions de vitrines inspirées directement de leurs idées » ajoute-t-elle. Des aménagements des espaces d’accueil ont également été engagés par des architectes suite à une enquête réalisée en amont sur les réseaux sociaux.
Nadège, la graphiste du Département qui travaille sur le projet de vitrophanie (large autocollant appliqué sur une vitre et destiné à être vu de l’extérieur) tient à rester fidèle à l’esprit de la structure. « La première proposition graphique mettra en valeur l’interconnexion des sujets abordés par cet espace d’accueil tandis que la seconde misera davantage sur sa centralité et son aspect repère ». Les jeunes voteront dans les prochaines semaines sur la page Instagram du Tête à Tête et la vitrophanie démocratiquement choisie sera installée au cours du premier semestre 2022.

Une expo sur les addictions et des consultations gratuites

L’espace consacré aux jeunes propose une exposition détonante sur « l’attraction des risques » visible jusqu’en septembre 2022. Sous la forme d’une fête foraine aux couleurs flashy, les visiteur·euse·s découvrent dans le « laby’risque » comment certaines tentations : fréquentation à haute dose des réseaux sociaux, consommation de drogues... ont des conséquences sérieuses dans la vie réelle. Après avoir dépassé un « palais des glaces » déformant leur image, les spectateur·rice·s apprennent à élaborer des stratégies pour empêcher un trop plein d’émotions de conduire à des situations à risque.
Et pour répondre aux questions les plus intimes, le Service départemental de prévention et des actions sanitaires propose depuis décembre dans ces locaux des consultations individuelles en sexologie. « Les jeunes ont tendance à aller sur les réseaux sociaux ou sur internet lorsqu’ils se posent des questions », alerte Anaïs Alachede, conseillère en santé sexuelle. « Or, les sites pornographiques aujourd’hui faciles d’accès créent des idées fausses sur la sexualité et des complexes stupides qu’il faut déconstruire ».

La professionnelle répond à toutes les questions des usager·ère·s sur les relations amoureuses, les infections sexuellement transmissibles, la contraception... et peut si besoin les orienter vers d’autres organismes de santé (planning familial, CeGIDD...). Une campagne de communication va bientôt être lancée en Seine-Saint-Denis pour faire connaître cette consultation que le Département va pérenniser.

Des créneaux gratuits et sans rendez-vous sont programmés tous les mercredis à 17h30 sur le thème de la santé sexuelle. N’hésitez pas à contacter le Tête à Tête au 01 71 29 24 11 pour plus d’informations.

JPEG - 174.5 ko

Crédit-photo : Nicolas Moulard et DR

à lire aussi
Musique Actions éducatives

Zebrock, 30 ans de musique

Depuis 30 ans, l’association Zebrock éduque les jeunes de Seine-Saint-Denis aux musiques actuelles, soutient et encourage les musiciens en voie de professionnalisation avec son concours le Grand Zebrock. A l’occasion de cet anniversaire et de la remise de son fonds d’archives, elle organise avec le Département une table ronde le mercredi 18 mai aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis.

Collèges Musique

Les collégiens en concert au Festival de Saint-Denis

Depuis plusieurs mois, des élèves des collèges La Courtille à Saint-Denis, Lucie-Aubrac à Villetaneuse et Joséphine-Baker à Saint-Ouen répètent sous la direction de Paul Smith, créateur du groupe vocal anglais Voces8. Tous s’appliquent, il faudra être prêts le mardi 21 juin : ils chanteront tous ensemble en concert dans la basilique de Saint-Denis !

Ecoles primaires Actions éducatives Bobigny

La Seine-Saint-Denis a ses 4 petits champions de la lecture !

Mercredi 13 avril, l’hôtel du Département à Bobigny accueillait la finale départementale du concours des Petits champions de la lecture. 14 élèves de CM1/CM2 de Seine-Saint-Denis ont lu à voix haute un extrait de leur livre préféré devant un jury de 10 personnes. A la fin, il n’en restera que 4. Ces vainqueurs iront en finale régionale au Panthéon de Paris, le 11 mai. Qui sont les 4 petits champions de la Seine-Saint-Denis ? Réponse en vidéo.