Catégories
Seine Saint-Denis
Littérature jeunesse Montreuil

Le Salon et ses décorations

Le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis a rendu ses Pépites mais accueille jusqu’au lundi 3 décembre tous les amateurs de littérature jeunesse. Temps fort ce week-end avec dédicaces d’auteurs, pauses musicales et débats passionnés.

Sens, vert, à l’anglaise, mélancolie, question, étrangeté, à l’aise, étonnant. Voici les indices divulgués par le jury formé de critiques littéraires jeunesse pour nous faire deviner la Pépite d’or qu’ils décernaient ce mercredi 28 novembre au Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine-Saint-Denis. « 7 000 nouveaux livres pour enfants ont été publiés cette année », explique l’un des membres de ce jury qui n’est autre que la directrice du Salon, Sylvie Vassallo : « La plus grande difficulté est de se mettre d’accord pour dire quel était, pour nous, le livre le plus intéressant, le plus innovant. Celui que l’on a préféré tout au long de l’année ». Sylvie Vassallo parle même de « décantation » : « Nous avions au départ des avis différents et des goûts différents. Et comme les enfants, on a pris notre travail très au sérieux. »

JPEG - 29.4 ko

"Le tracas de Blaise" est sorti vainqueur de cette longue et intense réflexion. Au moment où Raphaële Frier monte seule sur scène pour recevoir son trophée - l’équivalent d’un César pour le cinéma - elle rayonne : « Comme mon cœur bat. Merci beaucoup. Merci infiniment. Je suis très émue. J’ai écouté tous les indices avec le cœur qui s’emballait de plus en plus... je les ai reconnus et moi aussi j’entends le titre du salon « Nos futurs » avec le S à futurs. Je pense à ce Blaise et ce que ça lui ferait d’être ici. »
Le personnage de son livre, un homme de plus en plus stressé par son travail, sa vie, se transforme au fil des pages en ours des forêts. « Ce serait compliqué pour lui. Mais je sais que lorsque la vie n’a plus de sens, il se réfugie aisément dans les livres. » Elle pense à Julien Martinière : « Julien n’est pas là, il arrivera un peu plus tard dans le week-end mai je vais lui transmettre très vite cette très belle nouvelle. Et j’aurai la joie de lire, en musique, "Le Tracas de Blaise", samedi à 10h30. J’espère vous y voir nombreux. »

Le Salon du livre et de la presse jeunesse se tiendra à Montreuil jusqu’au 3 décembre.

JPEG - 40 ko

Stéphane Troussel a tenu à remercier toute l’équipe du Salon du Livre

« Je voulais vous dire au nom de l’ensemble des élus départementaux, et j’y associe les élus municipaux et intercommunaux, la fierté que nous avons en dépit des difficultés budgétaires qui sont parfois les nôtres de consacrer autant à ce beau rendez-vous. Mais aussi de consacrer toute l’année à la culture, à la lecture, et en particulier à la lecture pour les enfants et les jeunes. Parce que la lecture oui, nous la voulons pour tous et nous la voulons partout. Partout. Dans les collèges, dans les crèches, dans les centres sociaux, dans les parcs, partout. Parce qu’ici en Seine-Saint-Denis nous ne sommes pas tout à fait comme partout ailleurs sur le territoire national. Et pour réussir, nous sommes pour que dès le plus jeune âge, le livre, la lecture, la culture, l’éducation soient un outil pour réduire les inégalités dans ce pays. Pour assurer la cohésion d’un territoire comme le nôtre, nous avons besoin de l’engagement de partenaires, d’auteurs, d’acteurs, de comédiens, d’artistes pour faire en sorte, encore une fois, que la lecture, elle soit partout, et pour tous dans ce pays. »

JPEG - 42 ko

Manuel Marsol a reçu la Pépite de meilleur livre illustré par un jury d’enfants.

« C’est un prix très spécial, car ce sont les enfants qui me le donnent. J’ai voulu faire un livre qui soit un hommage aux westerns. Quand mon père est mort, j’avais 11 ans. Les meilleurs souvenirs que j’ai avec lui, c’est lorsqu’on regardait des westerns de John Ford ensemble. Je crois que les films de John Ford sont un peu comme le type de livres que je veux faire. Ils peuvent plaire aux enfants. Ils peuvent plaire aux parents. Et au final, plus que tout autre chose, pour moi, ce qui m’intéresse le plus, c’est le temps que les enfants passent avec leurs parents. »

Le palmarès

Pépite d’or
Le tracas de Blaise de Raphaële Frier et Julien Martinière (l’Atelier du poisson soluble)

Meilleur livre illustré, Meilleur Roman, Meilleure Bande dessinée :
Un jury d’enfants a choisi comme livre illustré "Duel au solei"l de Manuel Marsol (L’Agrume), comme roman "L’Enfant de poussière" de Patrick K. Dewdney (Au Diable Vauvert) et comme bande dessinée "Un gentil orc sauvage" de Théo Grosjean (Delcourt).

à lire aussi
Patrimoine

Du Lendit aux rues du Landy

Pour les habitant·e·s d’Aubervilliers, Saint-Denis, Saint-Ouen ou Clichy-la-Garenne dans le 92, la rue du Landy est aussi familière qu’incontournable sur une carte de leur ville. Mais avant d’être une artère qui parcourt leur commune, le Lendit devenu Landit puis Landy fut un lieu d’une importance capitale à l’ère gauloise, pendant l’occupation romaine et sous les Rois de France au Moyen Âge.

Opéra Les Pavillons-sous-Bois

OpéRassemble : l’opéra en circuit court

Les fameux airs de la Traviata s’élèveront de l’Espace des Arts de Pavillons sous bois les 5, 7, 8 et 10 mars prochains. Sur scène, neuf solistes, 45 choristes de Villemomble et du Pré-Saint-Gervais. Le décor, les costumes, l’accueil et la sécurité, le coiffage et le maquillage sont l’œuvre des lycéens des villes alentour.

IN Seine-Saint-Denis

Luna Granada, la Tête ailleurs, mais aussi sur les épaules

Luna Granada, après s’être consacrée à l’écriture et l’illustration, privilégie aujourd’hui son métier d’éditrice. C’est en 2015 qu’elle se lance dans l’aventure, et aujourd’hui La Tête ailleurs, sa maison d’édition, bien connue à Saint-Denis, commence à rayonner sur tout le territoire départemental et au-delà.

Services, aides
& démarches

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.