Catégories
Seine Saint-Denis
paris sportifs

Le Département s’engage face aux dangers des paris sportifs

La Coupe du monde de football approche et le marketing des sites de paris en ligne sur les réseaux sociaux va s’intensifier, avec des messages très ciblés sur les jeunes des quartiers populaires. La Seine-Saint-Denis a décidé de contre-attaquer, slogan contre slogan, chiffres à l’appui, et sur les mêmes supports, avec une grande campagne de prévention.

1,3 milliard d’Euros soit l’équivalent du budget annuel du ministère des Sports. (1)… C’est le montant cumulé des pertes des parieur·se·s sur les sites de paris sportifs français en 2021. Les bénéfices de ces sites ne sont pas connus mais ils sont les seuls grands gagnants de ce « business » juteux. Et n’hésitent plus à aller chercher leurs client·e·s sur les réseaux sociaux, avec les codes, le langage, les références culturelles de leur cible, les adolescent·e·s et les hommes, entre 15 et 30 ans, issus des quartiers populaires.

Un public très jeune

C’est pourquoi le Département de Seine-Saint-Denis a estimé qu’il devait combattre cette addiction, alors que débute dimanche 20 novembre la Coupe du monde de Football au Qatar, un événement générateur de pics de paris en ligne. Le conseil départemental a ainsi lancé le lundi 14 novembre une grande campagne de prévention et de sensibilisation aux dangers des paris en ligne.

Pour mener ce combat, il fallait utiliser les mêmes armes (les mots, les slogans), sur le même terrain (les réseaux sociaux), pour le même public. Un public jeune, voir très jeune, et large :
34,8 % des personnes âgées de 15 à 17 ans ont joué au moins une fois à un jeu d’argent au cours des douze mois écoulés, contre 32,9 % en 2014, selon une enquête de février 2022 d’Enjeu-Mineurs (2). Chez les 15 à 17 ans, l’enquête estime à 4,5 % le nombre de joueurs à risque modéré et à 7,6 % celui de joueurs excessifs.

#NosParisLeursProfits

La campagne du Département se structure autour de deux slogans, qui répondent directement aux récentes campagnes d’un site de paris sportifs :
-  Retour chez la daronne.
En 2021, les parieurs sportifs ont perdu 2,2 milliards d’euros

-  Grosse mise, grosse perte, grosse galère
1 joueur sur 4 a déjà vendu un objet ou emprunté pour jouer (3)

JPEG - 77.5 ko

Cette campagne sera déployée sous forme d’affiches dans les abris bus du département. Mais surtout sur les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Tiktok. Avec un hashtag dédié : #NosParisLeursProfits.

Regardez l’interview de Stéphane Troussel lundi 14 novembre, sur RMC. Invité d’Apolline de Malherbe, le président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis a dévoilé cette campagne de prévention.

Sources
(1) « Analyse du marché des jeux d’argent », Agence de régulation des jeux, 2021
(2) Enquête d’Enjeu-Mineurs sur un échantillon de 5 000 personnes menée par la Sedap, association de lutte contre les addictions, février 2022
(3) « La pratique des jeux de hasard chez les mineurs en 2021 », enquête SEDAP, Agence de régulation des jeux, 2022

à lire aussi
Handisport Bobigny

Handicap : le sport pour redonner l’espoir

Le Centre de rééducation de Bobigny soigne notamment des personnes ayant subitement perdu l’usage de leurs jambes, Il a mis en place des cycles de découverte d’escrime ou de basket-fauteuil. L’enjeu : lever d’emblée certains obstacles qui freinent souvent le début d’une pratique sportive en situation de handicap.

Quels sports aimeriez-vous voir aux JOP de Paris 2024 ?

La billetterie des Jeux Olympiques de Paris 2024 ouvre aujourd’hui ! Et vous, où serez-vous en 2024 ? On vous a posé la question et une chose est sûre, vous êtes sur les startings-blocks !

Trampoline Saint-Denis JOP 2024

Jusqu’où montera Allan Morante ?

A 28 ans, le membre de l’Association Saint-Denis Trampoline 93, vit sa plus belle année d’athlète, avec une place de vice champion du monde décrochée le 19 novembre en Bulgarie. Elle fait suite à un titre de champion d’Europe déjà glané cet été. Portrait.

Tennis Aulnay-sous-Bois

Balles neuves !

Champions et futurs champions étaient sur le court à Aulnay-sous-Bois lundi 21 novembre pour fêter la rénovation du centre sportif départemental de tennis de la Seine-Saint-Denis.