Catégories
Seine Saint-Denis

Le Département est prêt pour assurer la réussite de ses élèves

La crise sanitaire, qui a durement frappé la Seine-Saint-Denis, a creusé les inégalités entre les élèves. Pour inverser cette tendance, le Département se mobilise sur tous les fronts depuis plusieurs mois. Sa priorité : permettre à tou·te·s les collégien·ne·s de réussir en toute sécurité.

« La rentrée scolaire 2020 en Seine-Saint-Denis sera particulière et inédite. Après les semaines de confinement du printemps puis le retour progressif mais incomplet au collège avant l’été, nous avons collectivement, en cette rentrée, une immense responsabilité. Cette responsabilité, c’est de permettre le raccrochage pour les collégien·ne·s qui ont perdu le fil, c’est de permettre à chacune et à chacun de dépasser la crise sanitaire et sociale, c’est de permettre avec les précautions nécessaires la reprise de projets éducatifs ambitieux. » Voilà comment Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, résume le programme en matière d’éducation mitonné par le Département depuis plusieurs mois. Un programme qui comporte de nombreuses actions ici dévoilées.

4 masques gratuits pour les collégiens

On le sait, cette année, la rentrée est placée sous haute protection sanitaire. Pour qu’elle puisse se dérouler dans de bonnes conditions, le Conseil départemental a prévu de distribuer quatre masques lavables aux 88 000 élèves des collèges public et privés de Seine-Saint-Denis. Une opération qui sera renouvelée si la situation épidémique l’exige. D’autre part, le protocole sanitaire, qui a subi des modifications le 26 août, est aujourd’hui connu de tous les acteur·rice·s d’une communauté éducative (professeur·e·s, agent·e·s techniques, chef·fe·s d’établissement) prête à accueillir tou·te·s les élèves. Quant à la restauration scolaire, elle se pliera aussi au respect des consignes sanitaires : les horaires pourront, au besoin, être élargis et le nombre de services augmenté afin que chaque élève puisse manger à 1 mètre de distance de ses camarades.

Le décrochage scolaire dans la ligne de mire

Afin d’anticiper la rentrée, et d’éviter une rupture après les mois de confinement et les vacances scolaires, le Département a proposé, avec l’Education nationale, des ateliers de remédiation et d’activités pédagogiques durant toute la période estivale. Objectif : redonner le goût de l’apprentissage. Et parce que cette initiative ne saurait se contenter d’être un simple événement ponctuel, le conseil départemental a choisi d’accompagner encore plus fortement les collégiens de Seine-Saint-Denis en lançant un appel à projets de remédiation scolaire aux associations éducatives du territoire. La réussite de tou·te·s se construit toute l’année.

Une rentrée connectée

Les semaines de confinement ont démontré à quel point les ressources numériques étaient indispensables pour assurer les apprentissages à distance. Du coup, pour cette rentrée 2020, Webcollège, l’espace numérique de travail des collèges, a été doté de nouvelles fonctionnalités (classe virtuelle avec visio-conférence, cahier de texte, outil de communication entre parents et professeur·e·s). Plus sécurisées, plus fiables, ces modifications seront fort utiles en cas de bond épidémique.

Des travaux pour améliorer le quotidien des élèves

15 millions d’euros investis dans 70 établissements de la Seine-Saint-Denis : pour améliorer les conditions d’apprentissage des collégien·ne·s, le Département n’a pas hésité à sortir le carnet de chèque. Les travaux ont notamment concerné la rénovation des sanitaires, l’embellissement des salles de classe, la mise en accessibilité des bâtiments pour les personnes handicapées, l’équipement d’arceaux pour les vélos et la plantation d’arbres dans les cours de récréation.

Le Chèque réussite

Mis en place en 2015, le Chèque réussite a déjà profité cette année à quelque 10 000 familles - les autres peuvent en faire la demande jusqu’au 11 octobre. Grâce à cette action (qui représente chaque année 3,2 millions d’euros d’investissement pour le Département), les ménages dont un enfant entre en 6e dans un collège public de Seine-Saint-Denis disposent de bons d’achat (au total 200 euros) qui vont leur permettre d’acheter des fournitures scolaires.

Le 1% artistique

Créé en 1951, le dispositif « 1 % artistique » consiste à consacrer, à l’occasion de la construction, de la réhabilitation ou de l’extension d’un bâtiment public, un financement représentant un pour cent du coût des travaux à la commande ou à l’acquisition d’une ou plusieurs œuvres d’art, spécialement conçues par des artistes vivant·e·s, afin d’être intégrées au bâtiment considéré ou à ses abords. Depuis 10 ans, le Conseil départemental fait irriguer l’art dans les collèges en confiant à des artistes la réalisation d’œuvres originales. Ce faisant, les élèves ont un accès gratuit et exclusif à l’art contemporain. En septembre 2020, dans les collèges Miriam-Makeba et Gisèle-Halimi à Aubervilliers, Aretha-Franklin à Drancy et Françoise-Héritier à Noisy-le-Sec, quatre nouveaux projets de ce type vont voir le jour. Ce choix de politique culturelle a déjà permis de faire vivre 25 projets artistiques depuis 2010 et de renforcer la volonté du Département d’offrir une éducation artistique et culturelle à tou·te·s les jeunes Séquano-Dionysien·ne·s.

à lire aussi
Bel été solidaire

Reprendre goût à apprendre

Durant les vacances et dans le cadre du Bel été solidaire, le Département a mis en place avec ses partenaires un dispositif pour aider les collégiens à apprendre en s’amusant, garder le contact avec l’école, prendre confiance en eux. Une action qui continuera jusqu’en décembre dans les villes participantes. Reportage à Saint-Ouen.