Catégories
Seine Saint-Denis
BMX JOP 2024 Montreuil

Le BMX fait son show au collège Paul-Eluard de Montreuil

Le 28 janvier, dans le cadre de la 6e édition de la Semaine olympique et paralympique, le champion de BMX freestyle Matthias Dandois, 9 couronnes mondiales à son actif, a assuré le spectacle au collège Paul Eluard de Montreuil. Devant des élèves conquis, il est revenu sur son parcours sportif et a évoqué sa discipline devenue olympique lors des Jeux de Tokyo en 2021.

« Vous êtes chauds ? Vraiment chauds ? », hurle à pleins poumons l’animatrice du comité d’organisation des Jeux de Paris 2024 dans son micro. Réponse des 500 collégiens, chauffés à blanc, qui l’entourent : « Ouiiiii ! ». Cette scène s’est déroulée le vendredi 28 janvier dans la cour de récréation du collège Paul-Eluard, à Montreuil, à l’occasion de la Semaine olympique et paralympique (SOP), dont la 6e édition s’est tenue du 24 au 29 janvier sur la thématique « le sport pour l’environnement et le climat ».

Ce jour-là, une fois n’est pas coutume, l’établissement scolaire a accueilli une vedette de classe internationale : Matthias Dandois, neuf fois champion du monde de BMX freestyle. Au milieu de la cour, le rider a enchaîné les figures sur son petit vélo. Pegs wheelie, tail whip et autre bunny hops ont été réalisés avec la souplesse et la délicatesse d’un danseur sous les vivats du public, qui, évidemment, en a redemandé. « Je suis très content d’être aujourd’hui parmi vous pour vous faire découvrir mon sport. En plus, cela faisait longtemps que je n’étais pas retourné à l’école », a déclaré en plaisantant Matthias Dandois entre deux runs (manche). Sa discipline, le BMX freestyle, qui consiste à accomplir des figures aériennes ou au sol (le flat, à plat, la spécialité de Dandois) a fait son entrée aux Jeux olympiques de Tokyo l’an passé. Et sera également de la partie lors des Jeux de Paris en 2024 où le Français fait figure de grandissime favori.

JPEG - 95.3 ko

« Matthias Dandois, je ne le connaissais pas, en revanche j’avais déjà vu des compétitions de BMX sur YouTube, assure Mouloud, élève de 4e. Le voir virevolter sur son vélo avec autant de facilité, ça donne envie de l’imiter, en plus, vu de l’extérieur, ça n’a pas l’air compliqué. Mais j’ai bien conscience qu’en réalité, toutes ces figures représentent des années d’entraînement. » Pour le garçon, un événement comme celui-ci, organisé en pleine période Covid, fait un bien monstrueux. « En ce moment, tout le monde a besoin de décompresser. Un rendez-vous exceptionnel comme celui-ci nous fait oublier les masques et toutes les autres contraintes du protocole sanitaire. » Simona, sa camarade, a elle aussi apprécié le spectacle. « Voir du BMX en vrai, c’est encore plus impressionnant qu’à la télé, relève-t-elle. On peut scruter les moindres détails. C’est un sport que je connais bien car mon frère en fait et il m’a déjà fait essayer. Il offre de super sensations et mériterait d’être davantage connu. »

Au collège Paul-Eluard, le vélo se pratique toute l’année

Si le BMX reste encore relativement confidentiel en France, le département de la Seine-Saint-Denis dispose d’une piste, au cœur du stade de la Motte à Bobigny. Elle sert notamment de site d’entraînement à la section BMX de l’équipe de cyclisme professionnel Saint-Michel-Auber 93, laquelle compte une vingtaine de pratiquants entraînés par cinq coaches et un bel ambassadeur en la personne de Tommy-Lee Berton, champion de France des 17-24 ans en 2019 sous le maillot d’Auber. Lui aussi représente un espoir sérieux de médaille pour Paris 2024.

JPEG - 81.6 ko

Outre la Semaine olympique et paralympique, l’opération « Dandois » entrait aussi dans le cadre d’un dispositif labellisé « Génération 2024 » par le ministère de l’Education nationale et baptisé « Eluard à vélo ». Mis en place par des profs du collège, il a pour dessein de mener diverses actions sportives autour du vélo afin de sensibiliser les élèves aux mobilités douces et éco-responsables. Ainsi, les élèves ont participé, entre autres, à un challenge sportif au cours duquel ils ont parcouru 2024 km à vélo par le biais de vélos-bureaux présents dans leur établissement. Le reste de l’année, ils prennent régulièrement part à des sorties scolaires à deux roues. En mai prochain, avec leur professeur de français, Julien Léoni, certains d’entre eux auront la chance de pédaler jusqu’à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) en partant de Rambouillet (Yvelines). Une centaine de kilomètres qu’ils parcourront en une semaine. « Ce projet est possible grâce à notre de flotte de 28 vélos financée par le Département, explique Julien Léoni. Cette escapade va marquer les esprits et nous laisser d’excellents souvenirs. Pour les élèves et la communauté éducative, c’est même une démarche salutaire par les temps qui courent. »

Grégoire Remund
Photos : ©Franck Rondot

à lire aussi
Waterpolo Saint-Denis Noisy-le-Sec

Cercle 93, tête haute !

Pour la deuxième année consécutive, la finale du championnat de France Elite de water-polo opposait le Cercle 93 à Marseille, la référence. Le match aller au stade nautique Maurice-Thorez de Montreuil s’est soldé par une victoire des Marseillais 17 à 13. Le Cercle 93 a pourtant gagné sur bien des points...

Collèges Bobigny Handicap

Du sport tous ensemble pour dépasser le handicap

Jeudi 12 mai, la FSGT 93 organisait la 8e édition du festival départemental des pratiques partagées à Bobigny. 700 collégien·ne·s et personnes en situation de handicap ont partagé ensemble des activités sportives. Le but : jouer et apprendre à se connaître ! Un moment de convivialité que le comité sportif souhaite pérenniser tout au long de l’année dans les villes du département. Vidéo.

Rugby Bobigny

Les Louves de Bobigny prennent le quart

Grâce à son succès obtenu contre Grenoble (31-22) à l’occasion du dernier match de la saison régulière, dimanche 8 mai à domicile, l’équipe première féminine de l’AC Bobigny 93 Rugby a validé son ticket pour les quarts de finale du championnat d’Elite 1. Au prochain tour, un gros morceau les attend, les Lionnes de Bordeaux.