Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Catégories
Seine Saint-Denis
Petite enfance Stains

La crèche Angela-Davis de Stains entièrement rénovée

Mercredi 7 décembre, la crèche Angela Davis, entièrement rénovée, a été inaugurée à Stains. Située au Clos Saint-Lazare, elle fait partie du réseau des 55 crèches départementales.

Mercredi 7 décembre, la crèche Angela Davis, entièrement rénovée, a été inaugurée à Stains. Située au Clos Saint-Lazare, elle fait partie du réseau des 55 crèches départementales. A l’occasion de cette rénovation, elle a pris le nom d’Angela Davis, célèbre militante américaine du mouvement pour les droits civiques.

"En tant que territoire métropolitain le plus jeune de France, nous avons choisi d’investir massivement dans les crèches pour permettre de bien accompagner les jeunes enfants dès le plus jeune âge", a souligné Stéphane Troussel. Le président du Conseil départemental a visité la crèche aux côtés de Frédéric Molossi, vice-président chargé de l’enfance et de la famille et d’’Azzédine Taïbi, maire de Stains et conseiller départemental.

à lire aussi
Santé Mobilisation

"Ecoutez-nous !" : le cri des soignant·e·s au lendemain du Covid

"Et un, et deux, et trois cents euros !". La banderole "Blouses blanches, colère noire" des soignant·e·s de Seine-Saint-Denis caracolait au devant du défilé, lors de la manifestation du 16 juin 2020. Le département vient en effet de payer un lourd tribut lors de la crise du Covid, s’expliquant par une patientèle très précarisée, un manque de lits, de matériel, de personnel... SSD mag a recueilli la parole de plusieurs professionnel·le·s présent·e·s dans le cortège.

Aide alimentaire

Plongée dans le bouillon solidaire d’Ismeera Ayache

La crise du Covid a le mérite d’avoir éveillé la solidarité de citoyens à distance des milieux associatifs traditionnels. Parmi eux, Ismeera Ayache, dont le rêve est de développer autour de son foodtruck « Urban bouillon » un « tiers-lieu social et culturel ». Pendant un mois, cette jeune femme de 35 ans a spontanément intégré la chaîne d’aide alimentaire mise en place pour des milliers de personnes démunies. Portrait.