Catégories
Seine Saint-Denis
Seniors

La carte Ikaria : une myriade de bons plans pour les plus de 60 ans

Les seniors séquano-dionysien·ne·s pourront bénéficier à compter du 15 novembre de nombreux avantages auprès d’un réseau de partenaires culturels et de loisirs de Seine-Saint-Denis. Coup de projecteur sur les bons plans et réductions concoctés par le Département.

« Je vais pouvoir profiter d’activités de proximité auxquelles je n’aurais pas pensé », explique Christian, retraité pierrefittois de 68 ans, en découvrant un avant-goût des offres dédiées spécifiquement aux plus de 60 ans. La carte Ikaria - du nom d’une île grecque dont les habitants vivent particulièrement longtemps - leur propose des accès avantageux aux activités de loisirs ou citoyennes d’une centaine d’organismes : théâtres, clubs de sport, musées, cinémas, associations… Lui et sa femme Monique comptent bien en profiter et faire davantage de sorties « tant que la santé et l’envie sont là »

Sports, culture, citoyenneté, il y en aura pour tous les goûts… Christian profitera de tarifs réduits pour les spectacles du Studio Théâtre de Stains et d’un coupe-file pour le Théâtre Gérard-Philipe. Il espère aussi assister en décembre au one-woman show d’Anne Roumanoff à la Maison du peuple en s’inscrivant au pôle seniors de la Ville de Pierrefitte.

Monique, qui a fêté ses 65 bougies en octobre, compte de son côté se remettre à la gymnastique au sein d’une association locale. Elle bénéficiera d’un chèque-cadeau de 100 euros offert par le Département l’année de ses 65 ans, puis 70 ans, 75 ans… « Grâce à cette carte, l’inscription aux activités de remise en forme et d’aquagym devrait être gratuite pour moi », se réjouit-elle, le club sportif de son choix acceptant les chèques Ikaria. « C’est une occasion de sortir et de rencontrer des gens même si je désespère de pousser mon mari à être plus sportif », explique-t-elle en souriant.

JPEG - 42.3 ko

Christian et Monique pourront commander la carte Ikaria à partir du vendredi 15 novembre 2019 sur le site Ikaria ou en téléchargeant un formulaire d’inscription. L’adhésion est gratuite et donne droit à un cadeau de bienvenue à tous ceux qui s’affilieront avant le 31 janvier 2020. Par la suite, nos deux retraités pierrefittois seront informés par le Département des bons plans et des réductions en Seine-Saint-Denis par un guide semestriel et une newsletter.

Avis aux 280 000 Séquano-Dionysiens de plus de 60 ans qui pourront, comme nos deux seniors, bénéficier de sorties en tout genre sur le territoire.

à lire aussi
Arts de la rue Montreuil

SeyB Art, le graffeur enchanteur

Originaire de Montreuil, SeyB a peint de somptueux décors oniriques sur des murs aveugles en Seine-Saint-Denis, puis dans les grandes villes françaises et européennes. Aujourd’hui graffeur professionnel, il retrace son parcours quelque peu agité au milieu des centaines de bombes qui tapissent son atelier. Portrait d’un artiste généreux et éclectique.

Mémoire Eau & assainissement Patrimoine

Canal historique

200 ans c’est peu ou beaucoup au regard de l’Histoire ? Quelle que soit votre réponse, voilà déjà 2 siècles que le canal de l’Ourcq dessine les paysages des villes de Seine-Saint-Denis qu’il traverse. Débutant à Mareuil-sur-Ourcq dans les Hauts-de-France pour terminer son fil de l’eau dans le bassin de la Villette, embarquez pour une balade historique en vidéo ou en mots.

Musique Saint-Ouen

Serge Malik, la note bleue de Saint-Ouen

Cet Audonien pur jus, guitariste de studio, a joué avec Charles Aznavour, Michel Berger ou encore Nougaro. Il se souvient du Saint-Ouen de son enfance, de son ami Didier Lockwood avec qui il a créé le festival Jazz musette des Puces et de son grand-père, le fondateur du marché Malik du même nom. Portrait.

La Courneuve Théâtre Football

Joue-la comme elles

Résidente de la Maison des pratiques artistiques amateurs (MPAA) de La Courneuve, la compagnie de théâtre Les Enfants du paradis a monté un spectacle mêlant comédiennes professionnelles et amateures sur l’une des premières équipes féminines de football à avoir vu le jour en Angleterre pendant la Première Guerre mondiale. Un projet mené avec l’association basée à Clichy-sous-Bois « Jouons comme elles » et qui a été présenté au public le 16 juillet.