Catégories
Seine Saint-Denis
Actions pour les Jeux Judo JOP 2024 Villemomble Montreuil

La Nuit du Judo

Vendredi 2 juin, le comité départemental de judo organisait avec le Red Star club judo de Montreuil et Villemomble sports la première Nuit du judo. Une soirée de gala pour tous les amateurs de ippons en soutien de la candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Sur le tatami, des équipes de Russie, du Japon, du Maroc, d’Espagne, d’Allemagne et en face, la sélection du comité de Seine-Saint-Denis... Hajime ! VIDÉO.

"Ce soir, c’est la fête, on se fait plaisir et on fait plaisir aux spectateurs. Alors pas de calcul, on cherche le ippon !" La consigne de Rachid Berki, coach de la sélection masculine de Seine-Saint-Denis et président du RSC Montreuil est claire : tout pour le beau judo. "Cette soirée n’est pas comme un championnat officiel, on peut se permettre de prendre des risques. Tant pis si on tombe, mais il faut du panache ! On a la chance d’avoir de bons judokas en face, il faut en profiter." Et effectivement, il y a du niveau. Grâce aux bonnes relations du club montreuillois, de très bonnes équipes ont été ravies de venir à Villemomble et sont prêtes en retour à accueillir les judokas du 93 lors de futurs stages. La Russie aligne son équipe jeunes, l’université japonaise de Tenri des membres de l’équipe nationale, plus les sélections nationales féminine et masculine du Maroc, les équipes féminines d’Espagne et d’Allemagne. En face, une sélection de judokas issus de clubs du département, dont beaucoup sont titulaires en équipe de France.

JPEG - 182 ko

Judo spectacle

Les randoris commencent et très vite on s’aperçoit que contre le Maroc, les Russes seront difficiles à battre : 5 victoires à 0, et donc un point pour l’équipe du coach Magomedov. Sur l’autre tatami, la sélection féminine de Seine-Saint-Denis bat l’Espagne 4 à 1.
C’est l’heure du match Seine-Saint-Denis Japon. Mathias Boucher perd au golden score face à Nomura Tomkuma, rageant. Sammy Tammelin est immobilisé par Watabe Kosei. Chez les moins de 81kg, Gregory Thérèse a du mal à s’adapter au gaucher Kasahara Hiromasa mais parvient au golden score, sans succès. "Ce n’est pas grave, combattre un judoka étranger, c’est toujours un plaisir. Encore plus un Japonais ! Entre Français, nous nous connaissons tellement. Là, il faut s’adapter. Ce tour-ci on n’est pas passé, mais ça va le faire !"

JPEG - 178.8 ko

Ippon party

Au tour de Valentin Jourdan d’affronter son Japonais, Moribe Tokuya. Un peu de temps pour poser correctement les mains sur judogi, hop ! Un bel Uchi Mata en tournant, ippon ! Le public se lève d’un coup et s’enflamme ! Messie Katanga monte alors sur le tatami. 1m95, 140 kg, le géant est la coqueluche des enfants et il adore ça. Messie a un petit compte à régler avec son adversaire Arai Kouyou. "Lors de mon dernier stage au Japon avec le groupe France, il m’avait battu lors des deux test matches. Ça ne pouvait pas rester comme ça, pas chez moi !" Alors, Messie écoute son coach Rachid, lance son mouvement et la puissance fait le reste, ippon !
Toute la soirée, les matches se sont enchaînés, un festival de judo-spectacle pour un public ravi qui n’a qu’une seule envie, qu’il y ait vite une deuxième Nuit du judo en Seine-Saint-Denis !

Les résultats :
Equipes féminines : 1 Allemagne, 2 Comité Seine-Saint-Denis, 3 Maroc et Espagne
Equipes masculines : 1 Russie, 2 Japon, 3 Maroc et Comité Seine-Saint-Denis

JPEG - 228.2 ko
à lire aussi
Aubervilliers

Baptiste Bleier, drôle de bizutage

A 25 ans, ce coureur prometteur de St Michel-Auber 93, issu de l’équipe réserve, aura vu sa première année chez les pros interrompue brutalement par le confinement. Heureusement, la reprise de la saison au 1er août l’a remis en selle.

Montfermeil Football

Sébé Coulibaly, le foot au féminin

Passée par de nombreux clubs de Seine-Saint-Denis, cette jeune femme lance le 11 juillet « Ladies Squad », une application mobile pour encourager la pratique féminine du football. Cette internationale malienne, qui a grandi aux Bosquets à Montfermeil, voit aussi dans le foot un outil pour faire progresser la cause des femmes. Rencontre.

Judo

Après le Covid, l’Etoile du Blanc-Mesnil veut à nouveau briller

Astride, Cyrille, Guillaume, Madeleine, Margaux et Romane, judokas de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil, savourent actuellement aux Ménuires, dans les montagnes savoyardes, un stage d’oxygénation, première étape de leur déconfinement. A peine serrée la ceinture de leur kimono, ils avouent une vraie soif de combats et une irrépressible faim de compétitions. Leur prochain rendez-vous international pourrait être, en novembre, les championnats d’Europe à Prague, initialement prévus en mai…

Course solidaire Jeux olympiques et paralympiques

Journée olympique : l’hommage du sport de Seine-Saint-Denis aux soignant·e·s

Mardi 23 juin, la traditionnelle journée olympique s’est reconvertie en marathon de la solidarité en hommage aux soignant·e·s. Six groupes de coureurs et coureuses sont à cette occasion parti·e·s de l’Insep à Vincennes vers différents hôpitaux de la région parisienne. Nous avons suivi celui de l’UNSS 93, constitué de lycéens et lycéennes de Bondy et d’enseignant·e·s, parti·e·s en petite foulée dire merci à des hôpitaux de Seine-Saint-Denis.