Catégories
Seine Saint-Denis
Odyssée Jeunes Collèges JOP 2024 La Courneuve

Ils et elles sont les Jeux olympiques…

Visite de l’Insep dans les pas de collégien·ne·s de La Courneuve. Lesquel·le·s sont plongé·e·s depuis six mois dans l’univers olympique via un projet pédagogique soutenu par le programme Odyssée Jeunes. Il les mènera à Barcelone, Londres ou Athènes.

« Madame, est-ce qu’on va voir Ousmane Dembélé ? »
« Non, je ne crois pas… », sourit en réponse à un de ses élèves Nelly Castera, professeure d’EPS au collège Politzer de La Courneuve. Ce jeudi de mars très pluvieux, une petite trentaine d’élèves de 4e de l’établissement est en visite à l’Insep, autrement dit l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance, la fabrique à champion·e·s du sport hexagonal nichée dans le bois de Vincennes.

JPEG - 81.3 ko

Pas de Dembélé donc, qui vient la veille de « dégommer » Lyon en Ligue des Champions avec le Barça, mais Harold Correa, quadruple champion de France de triple saut, sélectionné aux Jeux de Rio en 2016. Et surtout, « ex-collégien à Epinay-sur-Seine à Evariste-Galois », précise l’habitué de l’Insep qui sera le préposé à la visite des jeunes courneuviens.
Une matinée à arpenter les 28 hectares du site sportif et découvrir quelques-uns des 21 pôles d’entraînement dédiés aux disciplines olympiques.
Tout commence dans les pas d’Harold dans la salle de boxe et d’haltérophilie, flambante neuve, avec au passage un petit avertissement du guide : « L’idée, c’est de rester ensemble, parce que si vous vous perdez, on aura du mal à vous retrouver, c’est grand ici ! »
Devant les rings vides pour cause de boxeurs en stage, Harold entame prestement sa visite commentée : «  Bien sûr, ici on fait beaucoup de boxe, mais on travaille aussi beaucoup en classe. L’Insep forme des sportifs mais pas que… Nous avons 100 % de réussite au bac. »
« Noooon »
, souffle la troupe. « Si ! », réplique Harold.

JPEG - 75.6 ko

Un projet d’une année

Là-dessus, nous voilà déjà transportés dans le bâtiment que se partagent joueurs de badminton et basketteurs de 14 à 15 ans en plein test d’entrée pour intégrer le Pôle France de basket. Bref, ça joue sérieux et concentré, ce qui impressionne même Nelly Castera, la prof d’EPS : « Dans une autre vie, j’aurais aimé être athlète de haut niveau… » Bijan, 13 ans, lui aussi se verrait bien tout en haut de l’affiche : « C’est impressionnant, ça me donne l’inspiration d’essayer de me mettre au basket », formule celui qui est « ceinture orange-verte » dans son club de karaté de La Courneuve. Et puis ça donne aussi envie d’aller voir du sport aux Jeux en 2024, après tout ce sera à côté de la maison ! »
Exact et d’ailleurs les collégien·ne·s de Politzer sont plongés depuis plus de six mois dans l’univers des Jeux via leur projet pédagogique « Nous sommes les Jeux » -lire ci-dessous. Lequel concerne trois classes de l’établissement avec « l’idée de rentrer dans l’univers des JO à travers trois thèmes, jeune sportif, jeune bénévole et jeune reporter", détaille Etienne Barraux, un des profs d’EPS à l’origine du projet.
Tout au long de l’année, les jeunes Courneuviens ont donc participé à des ateliers podcast, organisé des évènements sportifs dans l’enceinte du collège et multiplié les initiations à différentes disciplines sportives. Et en fin d’année, chacune des classes partira sur une ville hôte des derniers Jeux : Barcelone, Athènes ou Londres.
Mais avant le décollage en juin, c’est retour à l’Insep pour se plonger dans les coulisses de la piscine olympique. L’occasion pour Harold Correa de distiller un petit quiz rapide : « Qui connait la longueur d’un bassin olympique ? » « Cinquante mètres », s’empresse de répondre l’assistance.

JPEG - 107.1 ko

Des estomacs dans les talons

Bravo et direction l’athlétisme avec des estomacs qui sonnent le creux parce que, c’est bien connu, la piscine ça creuse même sans se mettre à l’eau.
Petite halte finale tout de même sous les voutes charpentées de la halle d’athlétisme Joseph-Maigrot avec le renfort d’une autre pensionnaire de l’Insep, Annaelle Nyabeu Djapa, spécialiste de l’heptathlon mais également prof d’EPS à Georges-Politzer. Avec son concours, les collégien·ne·s ont potassé en amont leur visite. « Ils m’ont posé beaucoup de questions pour savoir comment j’étais devenue athlète de haut niveau, venir à l’Insep leur permet de se rendre compte que ça nécessite de l’entraînement, du travail parce qu’ici tout est dédié à la performance sportive. »
Ce qui n’empêche pas le repos des guerriers pour un pique-nique improvisé dans les tribunes de la halle d’athlétisme. Et un dernier mot de Trecy et Kristian pour achever notre visite : « Ça donne envie de revenir, pourquoi pas comme athlètes, mais bon y a du boulot… »

Avec Odyssée Jeunes autour de la planète…

L’aventure olympique des collégien·ne·s de Politzer à La Courneuve et le projet pédagogique « Nous sommes les Jeux » s’inscrivent dans le cadre d’Odyssée Jeunes, un programme développé par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, l’Éducation nationale et la Fondation BNP Paribas qui soutient la réalisation de voyages scolaires organisés par les collèges du 93. En 10 ans, Odyssée Jeunes a ainsi permis plus de 1 200 voyages éducatifs et culturels à travers la planète.

à lire aussi
Rugby Pantin

La sélection franco-brésilienne des Leoas pose sa griffe

Le 6 juillet s’est tenue la clôture du festival « Au bout du monde des Courtillières », au stade Raoul Montbrand de Pantin. Clou de cet événement, dont l’objectif était de lutter contre les stéréotypes de genre qui entourent la pratique du rugby féminin : le tournoi à 7 auquel a pris part une équipe composée de Pantinoises et de Brésiliennes qui venaient de passer plusieurs jours ensemble et de vivre une expérience inoubliable.

Sport adapté Athlétisme

Des champions comme les autres

Les 21 et 22 juin, le stade Jean-Delbert de Montreuil accueillait les championnats de France d’athlétisme sport adapté. Deux jours de dépassement de soi, de performances, de déceptions, de joies, de fatigue et de bonheur. Tous les athlètes présentaient une déficience intellectuelle ou un trouble psychique. Et alors ? Qu’est-ce que ça change ?

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.