Catégories
Seine Saint-Denis
Crèche Insertion

Fais-moi une place : Bébé bien accueilli, parents mieux insérés

S’engager dans un parcours d’insertion quand on ne sait pas à qui confier son bébé relève de la gageure. C’est pour aider les familles à trouver un mode de garde en urgence que le dispositif « Fais-moi une place » a été lancé en 2018 sur le territoire de Plaine Commune. Un dispositif cofinancé par le Département et la Caf 93.

Après des mois de recherches, Sonia a enfin trouvé la formation qui lui convient. Une formation qui va, enfin, lui permettre de rebondir, d’apprendre un métier porteur, de trouver sa place sur le marché de l’emploi, de se projeter. Une bonne nouvelle pour cette jeune femme qui avait arrêté l’école à 18 ans, après une tentative abandonnée de décrocher un CAP. Une bonne nouvelle… si ce n’est que Sonia est la jeune maman d’un bébé de 18 mois dont elle s’occupe seule. La formation débutant le 28 mars, elle a donc moins d’un mois pour trouver un mode d’accueil pour son petit.

« Il est très difficile, voire parfois impossible, pour certaines familles, de trouver, en urgence, un mode d’accueil pour leurs enfants de moins de trois ans, explique Alexandra Amado, chargée de projet au sein de la direction de l’Emploi, de l’Insertion et de l’Attractivité territoriale au Département. Et c’est pourtant indispensable lorsqu’un projet d’insertion professionnelle ou sociale se profile. » Des difficultés qui peuvent décourager nombre de personnes et les empêcher de donner suite aux propositions de formation, stage ou emploi d’insertion proposés par leur conseiller·ère en insertion, la Mission locale ou Pôle Emploi. D’où la nécessité de déployer des outils pour faciliter une mise en relation rapide entre les familles et les structures d’accueil collectif ou individuel existant dans le département.

220 familles accompagnées en 2021

C’est justement l’objectif de Fais-moi une place cofinancé par le Département dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté et la Caf. La gestion de ce dispositif innovant a été confiée à l’association SFM-AD, retenue à l’issue d’un appel à projets. « C’est en mai 2018, que les premières familles ont été accompagnées par Fais-moi une place », précise Ana Larrègle, responsable du Pôle Innovation Petite enfance et Parentalité au sein de la direction de l’Enfance et de la Famille, qui pilote le dispositif en partenariat avec la DEIAT. « Une assistante maternelle a pu accueillir, en urgence, l’enfant d’une maman qui élevait seule son enfant », poursuit-elle. « Une des découvertes de Fais-moi une place a été la forte mobilisation des assistantes maternelles dans le cadre de ce dispositif. Nous avons aussi rapidement constaté que lorsque la famille était accompagnée dans sa fonction de parent-employeur et l’assistante maternelle soutenue par l’organisme médiateur, il est aussi possible de recourir à l’accueil individuel. »

Depuis, le réseau Fais-moi une place s’est agrandi. Il est composé d’une centaine d’assistantes maternelles volontaires, mais aussi de crèches associatives, municipales et départementales qui participent à ce dispositif. En 2021, il a permis d’accompagner 220 familles. Cette expérimentation a vocation à être prolongée dans un autre territoire, dans le cadre du projet « Territoire démonstrateur petite enfance accueil pour tous » soutenu également par la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Crédit photo : Crèche départementale par Nicolas Moulard.

à lire aussi
Santé

La maternité des Lilas menacée depuis dix ans de fermeture

La maternité des Lilas, menacée depuis dix ans de fermeture, dispose d’un an de sursis pour trouver une solution pérenne. Elle est soutenue dans son combat par les élu·e·s de Seine-Saint-Denis, des Lilas et d’Est Ensemble qui exigent des garanties de la part de l’Etat.

Aide sociale Bobigny

Un service social au secours des personnes sans-abri

Créée en 2008, la Circonscription spécialisée dans l’accueil des publics en errance (CSSAPE) située à Bobigny accueille et accompagne les personnes sans domicile fixe ou en situation de grande précarité. Zoom sur une circonscription à part, une bulle d’oxygène pour les « accidenté·e·s de la vie ».