Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Catégories
Seine Saint-Denis
Confiné·e·s sans s’ennuyer

Être ensemble, même de loin

Encore confiné pour une poignée de longues journées, il demeure essentiel d’entretenir les relations avec nos proches. Etre ensemble, même de loin, c’est la question. La Direction de la culture du patrimoine, des sports et des loisirs a choisi d’en faire sa quatrième thématique à travers la danse, le jeu, la musique, la parole, le cinéma.

Rester chez soi est ce qui semble encore le mieux nous préserver du virus. Cela fait des semaines que cette situation contrainte, met à l’épreuve nos relations avec nos proches, nos parents, nos amis, nos amours. Comment trouver les ressources pour tenir encore, si nous devons toujours rester confinés ? « Il nous faut inventer de nouvelles manières d’être ensemble, de partager notre expérience, de créer de la proximité et de l’intimité, même éloignés les uns des autres », assure-t-on à la Direction de la culture du patrimoine, des sports et des loisirs.

Des ressources qui rapprochent

Être ensemble, même de loin, nourrit le contenu de la quatrième thématique sur laquelle l’équipe de la DCPSL braque ses feux. Les canaux choisis sont la danse, le jeu, la musique, le cinéma, la parole, abondement illustrés par une sélection de ressources gratuites, en lignes, qui rapprochent. C’est l’occasion de mettre en évidence le travail mené, notamment aux Laboratoires d’Aubervilliers. Le Département soutient ce lieu de recherche et d’expérimentation dédié à tous les champs de la création artistique, installé dans une ancienne usine de roulements à bille. Depuis l’année dernière il se penche sur le langage et la parole avec la Mosaïque des Lexiques. Un éclairage est également porté sur l’action de Cinémas 93. L’association anime un réseau de 23 cinémas et 41 écrans en Seine-Saint-Denis, forme les publics par des actions de diffusion, coordonne des dispositifs d’éducation à l’image et d’aide à la création. Deux films courts sont mis en exergue. Ils ont bénéficié de l’aide au film court, mis en place par le Département de la Seine-Saint-Denis. A découvrir.

AUX LABOS DES LANGUES ET LEXIQUES

La Mosaïque des lexiques, revue vivante, a lieu une fois par mois aux Laboratoires d’Aubervilliers,un outil dédié à la recherche artistique. Ce programme interroge le rapport aux lexiques et au jargon par le biais de créations. L’édition Parler de loin prolonge l’expérience en permettant de garder le lien - même de loin - grâce à la présence vivifiante des voix qui s’expriment. Pendant le confinement la Mosaïque des lexiques s’écoute et se regarde en ligne. En images et en ondes, place aux babillages, à la poésie sonore et aux chansons décalées, alliant jeu et expérimentation. A suivre sur le site des Laboratoires, sur youtube ou sur DUUU radio !

DES FILMS TOUT COURTS

- En 2016 Raphaëlle Tinland a réalisé Benidorm. Dans une station balnéaire espagnole vivent une jeune mère et sa fille. L’une vit la nuit, l’autre le jour. Elles ne se croisent jamais et le seul lien qui leur permet de maintenir un semblant de vie commune est un talkie-walkie. Ce film a bénéficié de l’aide au film court, dispositif de soutien à la création cinéma du Département de la Seine-Saint-Denis.

- Jusqu’au 4 mai Cinéma 93 met en accès libre le film court de Fanny et Simon Et ils gravirent la montagne. Deux jeunes d’à peine 20 ans fuient une zone industrielle et s’enfoncent dans la montagne. Un incident malheureux survenu sur leur lieu de travail les lie dans une aventure commune. En chemin ils se séduisent, apprennent à se connaître. La découverte, en pleine nature, d’un objet mystérieux va faire basculer leur destin. Ce film a bénéficié de l’aide au film court, dispositif de soutien à la création cinéma du département.

DE DANSE A DANSE

- En 1983 la compagnie Rosas s’est fait un nom avec le spectacle Rosas danst Rosas, au théâtre de la Balsamine de Bruxelles. Cette œuvre est considérée comme un essentiel de la danse contemporaine. Sa chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker vous propose de réaliser votre propre version de Rosas danst Rosas, d’en faire un petit film et de le poster sur son site. Dans les vidéos que vous y trouverez, elle et la danseuse Samantha van Wissen vous enseignent pas à pas les mouvements de la deuxième partie du spectacle. Ensuite, c’est à votre tour.

- Connaissez-vous le popping, ce style de danse hi hop issue de la mouvance funk américaine ? Le collectif féminin Bandidas, figure reconnue des shows performatifs, vous propose de le découvrir. Ses membres ont créé un tuto d’initiation au popping destiné aux parents et professionnel.le.s des crèches imaginé dans le cadre du projet Hisse et Oh, mené à la crèche buisson d’Aubervilliers. La ressource est également intéressante sur le plan pédagogique pour les enseignants EPS des collèges.

URGENCE LUDIQUE

Bar à jeux en ligne
Le bar à jeux Les Castors, à Montpellier, propose de garder le lien pendant le confinement en organisant des parties gratuites en ligne de jeux de sociétés, des quizz, des blind-test. Château Aventure, Welcome to…ça vous tente ? Le bar à jeux organise des parties géantes, réunissant de nombreux joueurs de leur communauté, et au-delà. Le jeudi et le dimanche à 18h30 jouez avec Les Castors aux Quizz décalés sur Twitch.

à lire aussi
Confiné·e·s sans s’ennuyer

Frontières d’ici et d‘ailleurs

Second volet sur la thématique Nos frontières. L’équipe de la Direction de la culture du patrimoine du sport et des loisirs l’explore avec une sélection de ressources en ligne accessibles gratuitement. Celles-ci convoquent la musique à travers le temps et ses pépites, les coulisses du festival Banlieues Bleues, la peinture et la photographie avec des pièces puisées dans la collection départementale d’art contemporain de la Seine-Saint-Denis.

Confiné·e·s sans s’ennuyer

Frontières des uns, frontières des autres

L’équipe de la Direction de la culture du patrimoine du sport et des loisirs explore cette semaine la thématique des frontières. Hier encore enjambées allègrement, elles nous ont été réimposées à l’heure du confinement. Qu’incarnent-elles ? Les passages, les mouvements, les séparations… Des artistes mais également des archéologues, apportent leur réponse.

Biodiversité

Et si on s’intéressait aux plantes ?

Pour la nature, ce n’est pas le temps du confinement mais celui du printemps ! Profitez-en pour vous intéresser à tout ce qui pousse, croît, bourgeonne, fleurit... Les agents départementaux de la Direction de la nature, des paysages et de la biodiversité vous ont préparé de quoi vous initier à la botanique.

Tourisme

Un avant-goût d’extérieur

Meurtri par la crise sanitaire mondiale, le secteur du tourisme espère le rebond. Seine-Saint-Denis Tourisme s’y prépare en réorganisant ses offres sur le terrain. Mais l’heure est toujours au confinement, alors il entretient la flamme avec une sélection de visites et de conférences virtuelles, via la plateforme exploreparis.com. Comme un avant-goût d’extérieur.