Catégories
Seine Saint-Denis
Seniors

Et si avoir + de 60 ans était un avantage ?

Le dispositif Ikaria a démarré le 15 novembre 2019. Un an plus tard, ce sont près de 12 000 habitant·e·s de plus de 60 ans qui en bénéficient. Une carte gratuite sans conditions qui ouvre les portes de la culture, du sport, des loisirs, et bien plus encore.

En Seine-Saint-Denis, la carte Ikaria spécialement conçue pour les plus de 60 ans est un succès. En septembre ils et elles étaient 11 690 à s’être inscrit·e·s à ce dispositif.

« La très grande majorité (83 %) ont entre 60 et 74 ans. Ils veulent profiter de la vie, de leur temps libre, ils sont actifs et ont envie de découvrir plein de choses » explique Coralie Chatauret, la responsable du dispositif qui ajoute : « Ils peuvent faire de la gymnastique adaptée mais aussi des ateliers théâtre, de la boxe, de l’haltérophilie, du kart et même passer leur permis bateau. »

Un catalogue est envoyé à chaque adhérent·e pour retrouver toutes les informations pratiques, adresses, numéros de téléphone, accessibilité aux personnes à mobilité réduite, dates, créneaux horaires. Un classement proposé par affinité, mais aussi par ville.
Certains avantages sont même ouverts aux petits-enfants pour offrir des moments de partage.
Le centre équestre de La Courneuve propose ainsi des après-midis intergénérationnelles. Le théâtre du Vieux Colombier de Bagnolet inclut Ikaria dans sa programmation jeune public. Et le festival Un Neuf Trois Soleil organise des ateliers artistiques à l’attention des grands-parents et de leurs petits-enfants.

Quelque 150 partenariats ont été tissés cette année. Parmi lesquels, le musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis, le nouveau Théâtre de Montreuil, les cinémas d’Est Ensemble... Certains proposent des réductions tarifaires, d’autres des billets coupe-files aux expositions, des invitations, des visites privées, autant d’avantages réservés aux 60 ans et plus.
Dans le cadre du Bel été solidaire, une croisière gratuite sur le canal de l’Ourcq était réservée, le 26 août, aux détenteur·rice·s de la carte Ikaria. Sur le site de Seine-Saint-Tourisme, (l’agence de développement touristique), les commentaires laissés par les participants et participantes sont enthousiastes. Pour Marianne, ce fut « une super balade, très agréable ». Taous a trouvé son guide « passionné et érudit ! ». Et Martine a apprécié « cette plongée dans le Paris et la Seine-Saint-Denis d’hier et d’aujourd’hui ».

Pour rester informé·e·s, 8 000 adhérent·e·s ont fait le choix de s’inscrire à la newsletter Ikaria qui, chaque semaine, met à la fois en exergue les offres du guide et informe d’avantages exclusifs inédits.
L’adhésion est gratuite et permet tous les 5 ans de recevoir un chéquier de 100 euros à utiliser auprès de nombreux partenaires. Le Département de la Seine-Saint-Denis en a déjà offert 4 049.
Pour 2021, Ikaria travaille à la création d’un comité participatif afin que les bénéficiaires puissent donner leur avis et proposer de nouveaux partenaires, de nouvelles activités.

JPEG - 10.5 ko

Serge Rio, 74 ans : "j’envisage d’en faire moins et d’en profiter plus."
« Cette carte va me faciliter l’accès à toutes les activités possibles pour en profiter au maximum. Je vis depuis 50 ans à Montreuil, et j’envisage d’aller le 26 septembre au vernissage d’une exposition à Vaujours qui m’intéresse. Elle incite à changer ses centres d’intérêt, à aller dans d’autres communes et ainsi mieux connaître le département. Je pense qu’il y a aussi une démarche sociale dans la carte Ikaria : il y a des activités payantes, et d’autres pas. J’espère que cela incite les plus de 60 ans à sortir de chez eux et à aller vers les autres. C’est important.
Je suis abonné à la newsletter Ikaria et j’apprécie énormément la communication qui est faite par Sarah et le fait qu’elle me contacte pour mon nom et mon prénom, c’est très sympa et ça m’incite à regarder les activités. »

Pour demander votre carte ssd.fr/ikaria ou téléphoner au numéro gratuit 0 800 710 893

Photos : Patricia Lecomte

à lire aussi
Coronavirus Politiques publiques

« Parole donnée » : le Covid en Seine-Saint-Denis au révélateur

Edité avec le soutien du Conseil départemental, cet ouvrage signé par le sociologue Jean-François Laé analyse les résumés de milliers d’appels effectués par des agent·e·s volontaires du Département pendant le premier confinement, ainsi que les courriers d’étudiant·e·s de Paris-8 dans le besoin. Son objectif : souligner la logique d’« aller vers » au cœur de cette démarche et fixer la mémoire de cet événement qui aura secoué la France et plus particulièrement la Seine-Saint-Denis.

Enfance parentalité Petite enfance Les Lilas

Rencontre avec Chantal Birman, sage-femme militante

Sage-femme en Seine-Saint-Denis pendant 50 ans et inlassable militante pour le droit des femmes, c’est sous les projecteurs du documentaire "À la Vie" d’Aude Pépin (2021) qu’elle a pris sa retraite. A travers ce film, elle veut mettre fin au tabou des mères au moment de l’après naissance. Rencontre en vidéo avec cette charismatique Bagnoletaise.

Lutte contre les violences

Violences faites aux femmes dans le sport, participez à l’enquête !

Le Département de la Seine-Saint-Denis, via son Observatoire des violences envers les femmes se mobilise pour lutter contre les violences envers les femmes dans le sport et lance une enquête auprès du monde sportif. Dirigeant·e·s, enseignant·e·s, entraineur·e·s professionnel·le·s ou bénévoles, votre témoignage permettra de mieux comprendre ces violences, pour mieux les combattre.

Santé & Prévention Bobigny

Le centre de vaccination Covid de Bobigny ouvert aux enfants

Le centre départemental de vaccination anti-Covid 19 propose depuis le 22 décembre des créneaux dédiés aux enfants de 5 à 11 ans. Ces rendez-vous adaptés aux horaires des classes primaires se remplissent très vite sur Doctolib face à la nouvelle vague Omicron. Sur le site balbynien, un protocole spécifique a été mis en place pour rassurer les plus jeunes et leurs parents.