Catégories
Seine Saint-Denis
Actions pour les Jeux Prenez l’air

En avant marche vers les Jeux !

Le samedi 22 avril, les Séquano-Dionysiens sont attendus sur un parcours de 24 kilomètres qui reliera plusieurs sites olympiques et paralympiques de 2024, si Paris obtenait les Jeux. Départ du parc de la Villette à Paris et arrivée festive au parc départemental Georges-Valbon.

A vélo, en marchant, en courant, en rollers, sur des échasses pourquoi pas, venez comme vous le sentez, avec qui vous voulez, samedi 22 avril, pour les 24 kilomètres pour 2024. Vingt-quatre kilomètres qui seront l’occasion de découvrir que la Seine-Saint-Denis est déjà bien en marche et prête à accueillir les Jeux olympiques et paralympiques en 2024.

Pour s’en rendre compte de visu, il suffira de suivre le parcours au départ du parc parisien de la Villette qui reliera plusieurs des sites olympiques retenus dans la candidature française aux Jeux. D’abord le Zénith de Paris, temple musical qui pourrait vibrer en 2024 au rythme des quatre boules de cuir des boxeurs olympiques, puis le Stade de France à Saint-Denis cœur des Jeux, également le Stade Marville à La Courneuve, hôte du water-polo. Sans oublier le site Pleyel à L’Ile-Saint-Denis où sera implanté le village olympique.

Des haltes bienvenues pour en savoir plus sur le projet olympique mais aussi pour se poser. «  A 4 km/heure, il faudra compter six heures pour les plus aguerris des randonneurs, prévient Jean-Paul Auger, président du Comité départemental de la randonnée pédestre de Seine-Saint-Denis (CDRP93). Mais le propre de la randonnée, c’est aussi de savoir prendre son temps. »

Celui de l’indispensable pause pique-nique prévue dans le parc de la Légion d’Honneur à Saint-Denis, mais aussi le temps de découvrir des joyaux du patrimoine de la Seine-Saint-Denis comme le château de Saint-Ouen ou la piscine de Pantin, classée monument historique en 1997.

« Ces 24 km vont étonner ceux qui connaissent mal notre département, poursuit Jean-Paul Auger. Pour les autres, c’est presque un acte citoyen de se mobiliser autour de cette marche parce qu’accueillir les Jeux accélérerait la rénovation ou la construction d’équipements qui profiteront ensuite à la population. Et puis, cette marche sera aussi une manière de montrer que la Seine-Saint-Denis est un département vivant, dynamique où le tissu associatif est très fort. »

A vérifier tout le long du parcours où des animations sportives et culturelles seront proposées par les associations locales, le Comité départemental olympique et sportif du 93 (CDOS 93) ou bien encore le Comité départemental du tourisme.
« En additionnant toutes les forces, on espère bien être au moins quelques milliers sur le parcours », estime le président du CDRP 93.

Voire plus puisque les retardataires ou les marcheurs qui ne sont pas –encore- en forme olympique pourront rejoindre le parcours en cours de route à la Légion d’Honneur (KM 9,5), au Carrefour Pleyel à Saint-Denis (KM 13, 4), à la Mairie de Saint-Ouen (KM 15, 5) ou au Stade de France (KM 18).

Ou alors, dernière solution, rallier directement l’arrivée dans le parc départemental de La Courneuve pour se dégourdir les jambes grâce aux animations sportives et gratuites –dès 14 heures- coordonnées et animées par la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT 93), ainsi que de nombreux acteurs sportifs départementaux.

Au programme : escalade, parkour ou encore du tchoukball, un mixte de pelote basque, de handball et de volley. Un excellent échauffement pour le grand bal populaire de clôture au son du world-musette de Lavach’ à partir de 16 heures.

Marcheurs et danseurs pourront ainsi s’offrir un joli pas de deux…

Sans inscription. Départ devant la Grande Halle de la Villette entre 8h30 et 10h30. Plus d’infos sur www.randopedestre93.fr www.fsgt93.fr
à lire aussi
Handisport Bondy

Joue-la comme Bondy pour le cécifoot

Mercredi 16 septembre, le Bondy Cécifoot Club a fait les présentations officielles : ce tout premier club de foot pour non et mal-voyants en Seine-Saint-Denis, qui va connaître ses premiers championnats cette année, vient combler un manque manifeste dans le département en matière de handisport. A quatre ans de Jeux paralympiques qui se dérouleront en partie en Seine-Saint-Denis, l’offre sportive s’enrichit.

Aménagement urbain JOP 2024

La Seine-Saint-Denis défend son projet olympique

Jeudi 10 septembre, plusieurs élus de Seine-Saint-Denis ont alerté sur un possible « détricotage » des installations des Jeux olympiques de 2024 pour le territoire. Alors que deux réunions importantes du Comité d’organisation des Jeux approchent, plusieurs rumeurs tenaces indiquent en effet que le département pourrait perdre plusieurs épreuves olympiques dont la natation, affaiblissant par là-même aussi le volet héritage.

Rugby Bobigny

Les Louves commencent par un couac

Le retour à la compétition de l’équipe première féminine de l’AC Bobigny Rugby, après l’interruption due au coronavirus, a été quelque peu gâché par la lourde défaite 3-16, subie dimanche à domicile face à Romagnat. Sans être franchement inquiètes, les Louves devront se ressaisir rapidement dans une formule qui laisse peu de place à l’erreur.