Catégories
Seine Saint-Denis
Confiné·e·s sans s’ennuyer

Du temps pour tout

Le confinement, c’est aussi une découverte. C’est ce que nous propose la Direction de la culture, du patrimoine du sport et des loisirs du Département de la Seine-Saint-Denis. Le Temps, Ici et ailleurs, Home, sweet home sont les trois thématiques qui nous permettent de dévoiler des trésors culturels. Prêt·e, partez !

Du temps au taon, au t’en et au tend(s) on n’a sans doute jamais parlé autant du temps, avec ou sans homonymes, que pendant cette période de confinement où nos repères temporels ont tendance à se brouiller et notre horloge interne à s’emmêler les aiguilles. Ce n’est pas une raison pour perdre le nord. Quitte à devoir rester chez soi, si l’on transformait ces moments subis en terrains d’escapade et d’exploration choisis ? C’est le pari qu’a pris la Direction de la culture, du patrimoine, du sport et des loisirs (DCPSL) du Département de la Seine-Saint-Denis : proposer un éventail d’activités en ligne puisées dans ses propres ressources, et également piochées autour. « Nous avons décliné trois thèmes, à raison d’un par semaine en illustrant chacun par une sélection la plus éclectique possible de propositions fédératrices, pour tous », explique David Raynal, le directeur de la DCPSL.

Le temps constitue donc le premier volet de ce triptyque. Le suivant sera Ici et ailleurs, où la possibilité d’appréhender le monde de différentes manières, le dedans et le dehors. Comme pour boucler la boucle, le dernier marquera l’idée du retour à la maison avec le Home sweet home et les ressources qu’on développe chez soi. L’avantage d’une thématique est d’éviter l’éparpillement. « Le temps nous a paru de circonstance et puis, nous avons largement de quoi l’illustrer à partir d’une sélection en ligne de ressources culturelles, patrimoniales, sportives et de loisirs, fruit d’un travail d’équipe et qui vise tous les publics ». En guise d’entrée en matière, impossible de passer à côté de la chanson de Charles Aznavour Le temps. « Notre mot d’ordre est prenez le temps, de lire, de bouger, de déguster, de jouer, d’écouter, de regarder, de danser, de grandir etc. ». Et pour alimenter le propos voici les premières bouchées, à consommer sans modération.

« Cher futur moi » le temps de grandir à la MC 93
Depuis plusieurs années Irving Anneix invite des jeunes entre 15 et 20 ans à se confier, face caméra, seul·e·s dans leur chambre, à leur « moi du futur » dans 10 ans. C’est sensible, percutant, déroutant, drôle, parfois trash et toujours cash. Une web série « Cher futur moi » en a été issue. Elle avait été présentée en septembre 2019 à la MC 93 lors d’une installation vidéo.

Le temps d’une danse à Tremblay
Le Théâtre Louis-Aragon de Tremblay-en-France met en ligne son projet Yes we dance ! Ce sont des tutos de danses imaginés par les danseurs et chorégraphes en résidence. Vous-même avez envie d’apprendre une danse aux autres ? Facile.
1 je me filme 1 fois en dansant avec la musique
2 je me filme en détaillant ma chorégraphie sans musique et j’explique le pas.
3 j’envoie ma vidéo avec WhatsApp : 06 98 64 60 98.

L’air du temps
En 2019, le cinéaste Jacques Golstein, qui a beaucoup travaillé sur les rapports entre musique, identité et territoire, avait installé pendant plusieurs mois ses caméras à la Dynamo du festival Banlieues Bleues. Il propose une immersion passionnante dans les coulisses de la création du festival, et les actions musicales auprès du grand public. Le projet a donné vie à une série documentaire de six épisodes « Dynamo le courant continu » également visible en replay sur via93.

Rock, R’n’B, rap, soul, reggae, pop, métal ou gothique, Zebrock raconte et explique l’histoire du rock aux ados en trois épisodes vidéo de 15 minutes, comment se sont constituées les musiques que nous écoutons aujourd’hui. Une approche documentée et musicale nourrie de documents d’archives et d’interprétations live de titres essentiels.

Le temps de regarder
Le film Les Temps modernes, le chef-d’œuvre de Charlie Chaplin réalisé en 1936, doit-il se regarder en VO ou dans sa version française ? That is the question. Deux sites présentent l’une et l’autre. En anglais et en français

Dans le cadre de l’Aide au film court, l’association Cinémas 93 propose chaque semaine, un court métrage sur le thème de l’évasion, en accès libre sur le site Viméo. Au programme du 6 au 13 avril : Une fille de Ouessant de Eléonore Saintagnan. Du 13 au 19 avril : Inupiluk de Sébastien Betdeber. Du 20 au 26 avril : La maladie blanche de Christelle Lheureux. Du 27 avril au 3 mai : Et ils gravirent la montagne de Jean-Sébastien Chauvin.

Le temps d’en haut
Créée en 1986, la collection départementale d’art contemporain rassemble près de 2 500 œuvres d’art acquises en France et à l’étranger, auprès de jeunes créateur·rice·s et d’artistes renommé·e·s. C’est le moment d’aller plonger dans ses collections, disponibles sur son site. Le conseil du moment, un inventaire des nuages pris dans des ciels de Seine-Saint-Denis, que l’on doit à Ulrike Weizsäcker et Joanna Borderie.

Temps actif
« Quel que soit le temps que cela prenne, j’ai personnellement décidé de profiter du confinement pour remettre du sport dans ma vie ». Ainsi parle Sarah Ourahmoune, la boxeuse médaillée d’argent aux Jeux de Rio en 2016. La championne d’Aubervilliers met chaque jour deux séances d’entrainement sur sa page Instagram, filmées chez elle. Boxe, gymnastique, du niveau débutant au stade avancé, bougez votre corps et aérez votre tête avec ses conseils dans plus d’une trentaine de vidéos.

à lire aussi
Confiné·e·s sans s’ennuyer

Frontières d’ici et d‘ailleurs

Second volet sur la thématique Nos frontières. L’équipe de la Direction de la culture du patrimoine du sport et des loisirs l’explore avec une sélection de ressources en ligne accessibles gratuitement. Celles-ci convoquent la musique à travers le temps et ses pépites, les coulisses du festival Banlieues Bleues, la peinture et la photographie avec des pièces puisées dans la collection départementale d’art contemporain de la Seine-Saint-Denis.

Confiné·e·s sans s’ennuyer

Frontières des uns, frontières des autres

L’équipe de la Direction de la culture du patrimoine du sport et des loisirs explore cette semaine la thématique des frontières. Hier encore enjambées allègrement, elles nous ont été réimposées à l’heure du confinement. Qu’incarnent-elles ? Les passages, les mouvements, les séparations… Des artistes mais également des archéologues, apportent leur réponse.

Biodiversité

Et si on s’intéressait aux plantes ?

Pour la nature, ce n’est pas le temps du confinement mais celui du printemps ! Profitez-en pour vous intéresser à tout ce qui pousse, croît, bourgeonne, fleurit... Les agents départementaux de la Direction de la nature, des paysages et de la biodiversité vous ont préparé de quoi vous initier à la botanique.

Tourisme

Un avant-goût d’extérieur

Meurtri par la crise sanitaire mondiale, le secteur du tourisme espère le rebond. Seine-Saint-Denis Tourisme s’y prépare en réorganisant ses offres sur le terrain. Mais l’heure est toujours au confinement, alors il entretient la flamme avec une sélection de visites et de conférences virtuelles, via la plateforme exploreparis.com. Comme un avant-goût d’extérieur.