Catégories
Seine Saint-Denis
Parcs départementaux Vaujours Sevran

Défendons le parc de la Poudrerie !

Le parc de la Poudrerie, à Sevran, est en danger. Alors que la convention régulant son financement prend fin en décembre, l’État et la région ne se sont toujours pas prononcés sur leurs engagements futurs. Face à ce blocage, le Département a décrété une fermeture symbolique du parc à partir de 16h30 dimanche 6 novembre, jusqu’au soir du lundi 7 novembre.

Le parc de la Poudrerie, à Sevran, est en danger. Alors que la convention régulant son financement prend fin en décembre, l’État et la région ne se sont toujours pas prononcés sur leurs engagements futurs. Face à ce blocage, le Département a décrété une fermeture symbolique du parc, le lundi 7 novembre.

Quel avenir pour le parc de la Poudrerie ? Depuis deux ans, le Département n’a eu de cesse d’alerter l’État et la Région, ses deux partenaires dans ce dossier, sur cette question. Sans pour autant recevoir de réponses des intéressés.

La situation autour de ce poumon vert de la Seine-Saint-Denis, qui accueille en moyenne un million de visiteurs tous les ans, est pourtant sérieuse. En décembre 2016, la convention qui délègue la gestion du parc au Département de la Seine-Saint-Denis prend fin. Et l’État, propriétaire du parc, n’a toujours pas donné de garanties sur ses engagements futurs, notamment pour ce qui est de l’entretien du parc et de son patrimoine bâti.

Jusqu’ici, le financement était en effet assumé à parts égales par le Département et la Région à hauteur de 450 000 euros chacun. Or, si le Département s’est depuis longtemps déclaré prêt à verser la même somme dans le cadre d’une nouvelle convention, la Région n’en a pas fait de même. Au contraire, elle s’est maintenue dans le flou, compromettant ainsi un peu plus la recherche d’une solution.

Dans ces conditions, le Département a décidé d’une fermeture symbolique du parc, en guise d’action de mobilisation. Lundi 7 novembre – juste avant une ultime réunion sur le sort du parc qui doit se tenir le mardi 8 – le Pavillon Maurouard et ses pelouses alentour resteront donc sans visiteurs.

Les usagers et associations préoccupés pour l’avenir de leur parc étaient invités à se solidariser autour de cette démarche et à rejoindre les élus du département, dimanche à 17h à la Poudrerie. Devant l’entrée Burlot, le président du Département Stéphane Troussel et le vice-président chargé de l’écologie urbaine Belaïde Bedreddine ont fermé symboliquement le parc pour dire leur inquiétude.

JPEG - 216.7 ko

« Le Département a pris ses responsabilités. L’État et la Région devront mardi dire aux habitants s’ils mettent les moyens pour que cette fermeture symbolique ne devienne pas définitive au 1er janvier 2017 », expliquait Stéphane Troussel dans un communiqué de presse.

Fortement investi dans la gestion et la préservation de ses espaces verts, le Département sait toute la valeur des parcs dans un territoire fortement urbanisé. Il en a maintes fois donné la preuve, comme encore récemment à la mi-septembre, date à laquelle a été voté le Plan « A vos Parcs ! ». Ce plan prévoit une enveloppe supplémentaire de 54 millions pour moderniser l’équipement des parcs départementaux. Épaulé par ses habitants, il compte bien aussi pouvoir faire progresser rapidement le dossier du parc de la Poudrerie.

JPEG - 79 ko

Crédit photos : Franck Rondot

à lire aussi
Prenez l’air

Profitez à fond de l’Eté du Canal !

Vous aimez faire la fête, boire un verre au bord de l’eau, danser sur un bateau, pratiquer le yoga sur l’herbe, jouer sur l’eau avec vos enfants ou juste rêver en contemplant les flots ? Jusqu’au 26 août, l’Eté du Canal vous propose tout ça et bien plus encore, en famille ou entre ami·e·s : la preuve en vidéo !

Patrimoine

Au temps des baignades en bords de Marne

Saviez-vous que la plage de Gournay-sur-Marne était surnommée le Petit Deauville ? Les Parisiens s’y ruaient pour une journée de détente voire d’une partie de campagne nautique. Plongée dans les baignades des bords de Marne du 19e siècle aux années 1970.

Demain l’urbain

Nage ton canal de l’Ourcq !

La FSGT93 a organisé samedi 2 juin une course de 500 mètres en nage libre dans le canal de l’Ourcq à Pantin. Un événement soutenu par le Département de la Seine-Saint-Denis qui œuvre pour que tou.te.s les élèves de 6ème sachent nager à l’horizon 2021 grâce à son Plan piscines. Vidéo.

Services, aides
& démarches

15 parcs et forêts, 1 site Natura 2000

Quinze parcs et forêts de Seine-Saint-Denis sont classés en site « Natura 2000 » depuis 2006, pour préserver 12 espèces d'oiseaux rares, un cas unique en Europe !

Améthyste

Simplifiez-vous la vie ! Consultez votre dossier Améthyste en ligne.

Imagine R

Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis rembourse une partie de la carte imagine R pour les collégiens du département. Pour l'année 2017-2018, le tarif public régional est de 350 € (y compris 8 € de frais de dossiers).