Catégories
Seine Saint-Denis

Découvrez le futur du terrain des Essences !

Les Jeux permettront la création de plus de 20 hectares d’espaces verts supplémentaires sur le territoire pour permettre aux habitant.e.s de se promener, de faire du sport et de s’aérer. Un projet incarne particulièrement cet héritage naturel des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, il s’agit du Terrain des essences.

Les jeux pour accélérer la transformation du Terrain des Essences

Ancienne propriété du Ministère de la Défense, le Terrain des Essences a notamment servi de dépôt d’hydrocarbures. Il a donc toujours constitué une véritable enclave au sein du parc Georges-Valbon, dont le Département souhaitait faire l’acquisition depuis de nombreuses années, mais dont les coûts de dépollution ont jusqu’alors freiné tout projet d’aménagement.
L’arrivée des Jeux en Seine-Saint- Denis a permis de débloquer la situation et d’ouvrir l’opportunité non seulement de dépolluer le site, mais aussi de l’aménager et de le rendre aux habitant·e·s. Le Département est devenu ainsi en 2021 le nouveau propriétaire du Terrain des essences, et mène les travaux pour un coût total de 13 millions d’euros entièrement pris en charge par la SOLIDEO.

Le Département a effectué des travaux de dépollution des sols et des nappes phréatiques, finis en 2022. Le relief du site sera ensuite remodelé pour permettre un accès rapide depuis la gare du T11 vers la nouvelle entrée du parc départemental Georges-Valbon. Une étape de renaturation du terrain débutera à partir de juin 2023.

13 hectares de plus
Après les Jeux, ce site sera intégré au parc départemental Georges-Valbon pour l’agrandir de 13 hectares. Ce nouvel espace sera divisé en 3 secteurs avec Le premier, au nord, servant de refuge pour la faune sera accessible au public de façon limitée par un cheminement surélevé, fermé aux saisons de reproduction de la faune. Cette « réserve écologique » de 3,65 hectares aura pour vocation de protéger la faune.

• Au centre, une zone de 3,6 hectares sera aménagée pour permettre des activités pédagogiques de découverte et d’observation de la faune.
• Au sud, une zone de 5 hectares offrant des équipements et des paysages propices à la détente, au jeu et à la promenade sera aménagée. Une nouvelle entrée du parc sera alors créée, et sera accessible par les transports en commun.

à lire aussi

Armel, "Faire participer les habitant·e·s aux JOP"

Chaque semaine un·e habitant·e de Seine-Saint-Denis nous confie ce que change Paris 2024 dans sa vie.
Originaire de Clichy-sous-Bois Montfermeil, Armel a crée l’initiative La Caravane Héritage en Partage qui oeuvre pour que les habitant·e·s de Seine-Saint-Denis soient acteurs des Jeux !

Les Jeux en Seine-Saint-Denis sur BFM Paris IDF : les retombées économiques sur le territoire

Ce mois-ci notre rendez vous olympique vous fait découvrir les retombées économiques des JOP 2024 sur le territoire.
Création de 150 000 nouveaux emplois, production de matériel local... de nombreuses entreprises de Seine-Saint-Denis vont bénéficier des avantages des retombées économiques des Jeux. Découvrez notre reportage !

Inser’Sport : "L’Olympisme comme vecteur d’insertion"

Lauréat du fond de dotation Impact 2024, l’appel à projet Inser’Sport a pour but de soutenir des actions sportives et innovantes en faveur des publics en difficulté. Trois questions à Laurent Ducoutumany chargé des grands projets JOP à la direction de l’emploi, de l’insertion et l’attractivité territoriale de la Seine-Saint- Denis...

Georges, "Créer du lien entre le monde sportif et artistique"

Chaque semaine un·e habitant·e de Seine-Saint-Denis nous confie ce que change Paris 2024 dans sa vie.

Georges est co-directeur artistique de la compagnie artistique Gyntiana à Aubervilliers. La compagnie utilise le théâtre pour raconter l’histoire des Jeux antiques où l’art et le sport ne faisaient qu’un !