Catégories
Seine Saint-Denis
Saint-Denis Jeux olympiques et paralympiques À suivre

De la concertation avant la natation

Sous l’égide de la Commission nationale du débat public, la concertation est engagée sur le projet de Centre aquatique olympique à Saint-Denis. Jusqu’au 14 janvier, vous avez voix au chapitre. Voici comment…

Se jeter à l’eau sur la question du futur Centre aquatique olympique (CAO) de Saint-Denis, c’est possible en participant à la concertation publique sur un des projets-phares des Jeux olympiques et paralympiques de 2024. La Métropole du Grand Paris, maître d’ouvrage de l’équipement sportif, invite en effet les habitants du territoire, et plus largement du département, à donner leur avis et nourrir les réflexions sur la conception d’un CAO, future figure de proue d’un parc de piscines, nouvelles ou rénovées, qui en Seine-Saint-Denis constitueront l’héritage laissé par les JOP (voir notre encadré).
Pour cela, deux réunions ont déjà eu lieu en novembre totalisant près d’une centaine de personnes : habitants, sportifs, acteurs économiques. L’occasion d’échanger avec les équipes du maître d’ouvrage et les élus de Saint-Denis sur les questions d’accessibilité du site, des activités et des usages qui pourront prendre place au sein du Centre après les JOP ou bien encore de la gamme de tarifs proposés par le futur concessionnaire.
Egalement au centre des premiers débats, l’insertion urbaine du centre puisque sur le site de la Plaine Saulnier après le démontage des installations provisoires (3 bassins sur cinq) liées aux JOP, logements, bureaux, commerces ou espaces verts achèveront de créer un nouveau quartier désenclavé par la construction de la passerelle piétonne –également objet de cette concertation- qui enjambera l’A1 pour relier le Stade de France.

L’important, c’est de proposer

Pour apporter à votre tour votre pierre à l’édifice, le site dédié centre-aquatique-olympique.jenparle.net vous est ouvert jusqu’au 14 janvier. Et deux rendez-vous (1) physiques restent à venir : un atelier participatif le 6 décembre sur les enjeux environnementaux liés au projet et les futurs usages du CAO. Enfin, le 9 janvier 2019, une réunion de bilan fera une première synthèse des remarques recueillies jusque-là.

De quoi abonder ou amender les projets sur le futur CAO sur lesquels planchent déjà trois entreprises concurrentes. Un travail qu’ils présenteront au printemps 2019 à la Métropole du Grand Paris qui s’est engagée à tenir compte de l’apport des contributions issues de la concertation publique dans l’appréciation et la sélection finale de l’offre retenue. Conclusion, n’hésitez pas à vous mouiller…

(1) Détails pratiques et inscriptions sur centre-aquatique-olympique.jenparle.net

JPEG - 52.1 ko
Savoir-nager, un travail collectif

En plus du CAO de Saint-Denis et de ses trois bassins provisoires ré-implantés dans des lieux encore à définir, la Seine-Saint-Denis bénéficiera d’ici 2024, via les crédits dédiés à l’héritage des JOP, de quatre autres nouvelles piscines à Noisy-le-Sec, Aubervilliers, Aulnay et La Courneuve sur le site de Marville. Loin d’être un luxe dans un Département qui compte aujourd’hui 36 piscines pour une population de 1,6 million d’habitants. Et où un enfant sur deux entrant en 6e ne sait pas nager. Une situation qui a poussé le Département à voter dès 2015 un Plan piscines (40 millions d’euros investis) pour lancer une vague de constructions et rénovations de piscines, mais aussi à faire de l’héritage en matière de savoir-nager l’une des actions phares du plan de mobilisation du Département pour les Jeux de 2024. Son bras « armé », le collectif départemental du Savoir-Nager en Seine-Saint-Denis » sera lancé officiellement le 3 décembre à Bobigny.

à lire aussi
Saint-Denis Piscines JOP 2024

La nouvelle piscine de Marville a désormais un visage

Les plans de la nouvelle piscine du parc des sports de Marville sont désormais connus. Cet équipement, longtemps attendu par les habitants de Seine-Saint-Denis, sera construit par l’entreprise GCC, lauréat tout juste choisi par le Département, maître d’ouvrage. Opérationnel dès janvier 2024 pour pouvoir recevoir des entraînements de water-polo lors des Jeux de Paris 2024, ce centre aquatique accueillera surtout par la suite tous les habitants du département, pour une diversité d’usages.

Handball Villepinte Aubervilliers

Zaadi-Niakaté, le tandem du 93 au sein des Bleues

Elles seront deux Séquanodionysiennes à faire le voyage au Danemark, pour y défendre leur titre de championnes d’Europe de handball, à partir du 4 décembre. Grâce Zaadi et Kalidiatou Niakaté ont toutes deux découvert leur sport en Seine-Saint-Denis, à Villepinte pour l’une, à Aubervilliers pour l’autre. Toutes deux championnes du monde en 2017, elles continuent de cultiver un lien spécial à ce territoire où tout a commencé pour elles. Portrait.

Lutte Bagnolet

Mélonin Noumonvi, lutteur inoxydable

A 38 ans, le lutteur bagnoletais repart une nouvelle fois au combat. Objectif, une quatrième participation aux Jeux olympiques. Il vient de remporter un tournoi à Varsovie, il est capable d’y arriver et de nous surprendre encore…

Rugby Bobigny

Les Louves de Bobigny de A à Z

Après avoir entraîné pendant 14 ans l’équipe première des Louves de Bobigny, qu’il a co-fondée, Fabien Antonelli éprouvait le besoin de revenir sur cette aventure hors-norme. Il le fait avec verve et tendresse dans un « Dictionnaire passionné » qui nous en apprend beaucoup sur ce club historique, devenu l’une des références nationales en matière de rugby féminin.