Catégories
Seine Saint-Denis
Moto

Dans la peau d’un pilote

Pas si facile de franchir le pas et de se risquer à moto sur un circuit. Pour aider à réaliser votre rêve, ou tout simplement se faire plaisir de temps en temps entre amis, la Fédération française de moto loue désormais des motos sur le circuit Carole à Tremblay-en-France.

Beaucoup de motards rêvent de piloter un jour sur circuit. Mais ce n’est pas toujours simple. Certes, le circuit Carole propose des temps de roulage gratuits, mais il faut tout de même disposer d’une moto un minimum adaptée, un équipement en conséquence, avoir suffisamment de confiance en soi pour se lancer sur la piste au milieu de pilotes confirmés, et oser risquer sa moto de tous les jours…
La Fédération française de moto a donc mis en place un système de location de moto pour aider les motards à franchir le pas. Grâce à un partenariat avec Yamaha, trois R3 flambant neuves attendent les postulants pilotes les mercredis de 16h30 à 19h00. Cet horaire est désormais réservé aux motos de moins de 400 cm³, moins rapides, sur une version raccourcie du circuit. Celle-ci garde les enchaînements techniques de virages mais évite les longues lignes droites. Pour rouler, il suffit de de posséder un titre fédéral autorisant la conduite sur circuit, une licence sportive FFM à l’année ou bien un pass circuit vitesse à la journée. Il est même possible de louer l’équipement sur place, combinaison, bottes, gants. Plus besoin de mettre sa moto sur la remorque, avec l’équipement dans le coffre à côté du jerrican d’essence, on peut désormais venir tourner à Carole en RER, son casque sous le bras !
Le circuit Carole a également créé un circuit en terre pour les pit-bike. Ces mini-motos tout terrain, peu chères à l’achat comme à l’entretien sont aussi très drôles à piloter, surtout sur un terrain aussi adapté que celui de Carole. Virages relevés, sauts, whoops… un vrai mini-terrain de cross, mais avec le confort d’un circuit de vitesse : paddock bitumé, sanitaires...

En piste

Alors, qu’est-ce qu’elles donnent ces motos ? Le jour de la présentation à la presse, si certains journalistes spécialisés jouaient les blasés, tous leur tournaient autour. Il faut dire qu’elles ont de l’allure avec une déco aux couleurs du circuit Carole, un carénage piste, un pot qui fait un joli bruit… Chacun n’avait qu’une envie, les essayer ! On enfile l’équipement qu’il sera possible de louer : combinaison de cuir, gants, bottes. Le tout est de bonne qualité, agréable à porter, confortable. Pas de doute, ça fait pilote ! Allez, c’est mon tour ! Après deux tours pour faire chauffer les pneus et réapprendre le circuit, j’augmente le rythme. La prise en main de la moto est immédiate, la moto est certes petite, mais je parviens tout de même à caser mon mètre quatre-vingt cinq et à rester mobile. Cette R3 est très facile à piloter, elle tourne facilement, freine fort, les pneus adhèrent très bien et on n’est pas débordé par la puissance. Parfait pour s’amuser ! Je me prends à soigner mes trajectoires, prendre un plus d’angle, essayer de rattraper celui qui me précède… La moto donne confiance, et si d’aventure on freine trop tard, pas de problème, le circuit est large, il y a des échappatoires, des bacs à gravier et zéro obstacles. Quel plaisir de rouler vite en sécurité !
A la fin de la séance, on range les motos, on enlève son casque, et tout le monde a un sourire jusqu’aux deux oreilles ! Certains n’avaient aucune expérience du circuit, voire circulent d’habitude en scooter, mais pensent déjà à revenir. Le but est atteint.
Certes, si on additionne les 39 euros du pass-circuit pour être assuré, les 70 euros de droit de roulage du mercredi et les 100 euros de la location de la moto, c’est une somme. Mais il est possible de louer la moto à plusieurs. C’est d’ailleurs conseillé, car tourner deux heures et demi, c’est fatigant. On a également l’assurance d’avoir une moto bien réglée qui ne posera pas de problème. Ce n’est finalement pas si cher comparé à l’achat d’une moto adaptée, à l’usure des pneus tendres, etc. Et par expérience, sur un circuit, il y a toujours des etc qui vous gâchent votre journée et vous ruinent le portefeuille... Alors, pour ses premiers pas de pilote, s’amuser une ou deux fois par an, se faire offrir un cadeau d’anniversaire ou s’organiser un après-midi racing entre copains, c’est la bonne formule !

JPEG - 395.1 ko
Quand ? 
Tous les mercredis de 16h30 à 19h00.

Tarifs et accès :
Location de la machine : 100 euros le créneau de 2h30 heures (possibilité d’être plusieurs à louer la moto lors de la même session). Caution : 500 euros. 
Droit de roulage : 70 euros par pilote. 
Assurance : titre fédéral obligatoire (licence sportive FFM ou pass circuit vitesse, possibilité de le souscrire sur place) pour des conditions d’assurances indispensables à la pratique sur circuit. 
Location de l’équipement possible sur place (combinaison, gants, bottes). Caution : 100 euros. 

Comment réserver sa session ?  
Informations et réservations auprès de l’accueil du Circuit Carole : 01.48.63.73.54 – info@circuit-carole.com

JPEG - 470.5 ko
Une piste de pitbike
Accessible dès 7 ans et adaptée à tous les niveaux de pratique, permet de rouler dans un cadre sécurisé avec tout le confort d’un circuit de vitesse : paddock en enrobé, douches et sanitaires, aire de lavage moto gratuite.

Quand ?
Tous les mercredis de 16h30 à 19h00.

Tarifs et accès :
Droit de roulage : 25 euros par pilote. 
Assurance : titre fédéral obligatoire (licence sportive FFM ou pass circuit vitesse, possibilité de le souscrire sur place) pour des conditions d’assurances indispensables à la pratique sur circuit.

L’histoire de Carole

Dans les années 70, pas de circuit en Ile-de-France pour les motards. Ils improvisaient des courses sur le circuit sauvage de Rungis, bien trop dangereux, parfois mortel. C’est d’ailleurs après le décès d’une jeune fille de dix-huit ans, Carole Le Foll, que les motards réclament un circuit, à grand renfort de manifestations. Le Conseil général de Seine-Saint-Denis les soutient, et c’est à Tremblay-lès-Gonesse que le circuit sera inauguré en 1979. Un bail est conclu en 1983 entre l’Agence foncière et technique de la région parisienne (AFTRP), aujourd’hui Grand Paris Aménagement, propriétaire du terrain, et le Conseil général de la Seine-Saint-Denis, chargé par l’État de la gestion du circuit. Carole a avant tout une fonction sociale, éducative. En 2010, le Département cède la gestion du circuit à la Fédération Française de Motocyclisme, accompagnée par la Fédération des Motards en Colère. Depuis, de nombreux aménagements ont été effectués, mais la dimension sociale demeure.

Pour en savoir plus : Carole, histoire singulière d’un circuit mythique. Par Zef Enault. Edité par l’association de gestion du circuit Carole

à lire aussi
Equitation La Courneuve

Le centre équestre de La Courneuve caracole en tête

Alliant pratiques loisirs et de compétition, le centre équestre départemental de La Courneuve a établi cette année un nouveau record : ses 26 médailles obtenues aux championnats de France poneys et clubs le consacrent comme premier club de France. Une autre manière de tordre le cou aux idées reçues.

Tennis de table Saint-Denis

Joé Seyfried, force tranquille du ping

A tout juste 19 ans, ce pongiste vient, avec ses camarades, de rehisser son club de Saint-Denis Union Sports en Pro A. A plus long terme, les objectifs de ce membre du dispositif départemental Génération 2024 sont bien sûr les Jeux, qu’il s’agisse de Tokyo 2020 ou Paris 2024.

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.