Catégories

Le travail de la jeune chorégraphe Daina Ashbee, québécoise descendante du peuple Métis par son père, est imprégné de la violence faite aux minorités autochtones du Canada et notamment aux femmes.

Dans ce solo, tout commence dans le noir, où résonne régulièrement un cri aigu comme une note fragile, tendue, qui s’arrête et reprend, parfois tremblante et vacillante. Lorsqu’une lumière blanche laisse enfin apparaître la danseuse, elle est torse nue, immobile, provocante, le regard vide et étrange fixé sur un point précis. Cette façon de faire face au public, puis de se déshabiller, instaure un léger malaise. Celui du voyeur découvert, celui d’avoir sous les yeux une femme à la merci de ceux qui la regardent, sans échappatoire possible.

Paige Culley, interprète d’une grande expressivité, successivement absente à elle-même, stoïque et défiante, dégageant autant de force que de vulnérabilité, se transforme tour à tour en pur objet sculptural, en corps animal et sensuel, ou en être blessé, traversé par la violence - celle qu’il s’inflige, celle à laquelle on le renvoie. Ici, le corps se tend et tremble, appelle et se replie, se contracte et se retrouve en posture difficile, crie et gémit, est pris de spasmes, cogne le sol de plus en plus vite, de plus en plus fort, devenant un instrument percussif, se débat comme un poisson hors de l’eau avant de reprendre enfin pied.

Daina Ashbee signe une pièce sombre, dérangeante et puissante, habitée par une violence sourde, et expose le rapport entre ceux qui la subissent et ceux qui en sont témoins.

Découvrez-en plus sur les rencontres chorégraphiques.

- Quand : Les Vendredi 19 mai, Samedi 20 mai à 19h 30 et le Dimanche 21 mai à 16h
-  : Théâtre Le Colombier - 20 Rue Marie Anne Colombier, 93170 Bagnolet
- Tél : 01 43 60 72 81
- www.rencontreschoregraphiques.com
- www.lecolombier-langaja.com

novembre 2018
Rencontre

Ensemble, cultivons la Paix

Ces 40 événements organisés sur le territoire de septembre à novembre, avec une diversité de formes et de thèmes, visent tous à faire grandir la Culture de la Paix. Télécharger le programme :

Exposition

Au-delà de la Z, Manolo Mylonas

Connu pour son intérêt pour la banlieue parisienne, le photographe Manolo Mylonas revient avec une exposition qui déconstruit le cliché du jeune de banlieue, jusqu’au 29 décembre au Bourget.

Concours

Artistes, In Seine-Saint-Denis a besoin de vous !

L’AORIF et 16 organismes Hlm, en lien avec la marque de territoire IN Seine-Saint-Denis lancent un appel à la création de visuel dans le cadre de l’organisation d’un tout nouveau festival culturel

Concert

Africolor

Pour sa 30ème édition, le festival nomade Africolor continue le combat de la prise du pouvoir scénique par et pour les femmes, du 16 novembre au 22 décembre.

Information - Prévention

Journée mondiale de lutte contre le SIDA 2018

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis qui est habilité en tant que Centre Gratuit d’Information de Dépistage et de Diagnostic des infections par les virus du VIH, des hépatites et des IST (CeGIDD) se mobilise auprès des habitants et des partenaires.

décembre 2018
Concert

Africolor

Elles sont artistes, femmes, africaines et elles ont décidé de mener chez elles leur révolution du désir en musique. Elles prennent le pouvoir sur scène, elles volent les savoirs des instruments et redessinent la carte sociologique du continent en s’imposant sans concession. Elles s’appellent Rokia (...)

Information - Prévention

Journée mondiale de lutte contre le SIDA 2018

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis qui est habilité en tant que Centre Gratuit d’Information de Dépistage et de Diagnostic des infections par les virus du VIH, des hépatites et des IST (CeGIDD) se mobilise auprès des habitants et des partenaires.

Exposition

Au-delà de la Z, Manolo Mylonas

Connu pour son intérêt pour la banlieue parisienne, le photographe Manolo Mylonas revient avec une exposition qui déconstruit le cliché du jeune de banlieue, jusqu’au 29 décembre au Bourget.