Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Catégories
Seine Saint-Denis

D’ici, vers un ailleurs...

Ici et ailleurs est la deuxième des trois thématiques que la Direction de la culture, du patrimoine, du sport et des loisirs propose cette semaine pour s’échapper au confinement sans sortir de chez soi. Photographie, documentaire, musique, jeu, art contemporain… sa malle à idées est pleine.

Montréal, Japon, Comores, Cosmos, Palerme, Saliout, Pleyel, Sahel…on peut demeurer présent physiquement dans son logement-bulle mais s’arracher à l’attraction de son confinement et partir vers d’autres latitudes et s’ouvrir sur de nouvelles dimensions. Photographie, documentaire, musique, jeu, art contemporain… la malle à idées de la Direction de la culture, du patrimoine, du sport et des loisirs est pleine à ras bord. Elle n’a pas lésiné sur les propositions pour alimenter Ici et ailleurs, la deuxième des trois thématiques qu’elle vous invite à explorer depuis chez vous. Le champ d’investigation choisi est grand comme le monde et les seules limites connues sont géographiques. Pour le reste suivez vos envies et votre curiosité et laissez-vous surprendre par l’altérité.

Des propositions grandes comme le monde

Se faire surprendre par exemple par les programmes artistiques qui accompagneront la réalisation des gares du Grand Paris Express. Il est également question d’architecture, mais africaine entre tradition et moderniste, dans l’œuvre de Kader Attia que met en exergue la collection départementale d’art contemporain. La playlist de la Maison des cultures du monde vous embarquera dans des chants de réconfort et de paix. Dans un village isolé au Sahel, Chantal Richard de l’association Périphérie, interroge sur leurs rêves de jeunes adultes accrochés à Facebook comme à une bouée. Le cinéma d’animation a son maître, Hayao Miyazaki, et la chaine Japonaise NHK lui consacre un documentaire. Ce sont là quelques pépites. Il y en a beaucoup d’autres. C’est parti pour une semaine de propositions grandes comme le monde.

ART ET ARCHITECTURE DE GARE EN GARE

La Seine-Saint-Denis est le territoire qui accueillera le plus grand nombre de gares du Grand Paris Express. Des duos d’architectes et d’artistes vont poser leur empreinte sur les différents projets innovants, poétiques, futuristes, en cours. Partez à la découverte de quelques-uns :

- A Aulnay, les patios de la gare seront occupés par un jardin de contemplation, signé du duo Berger&Berger et Aldric Beckmann, avec ses végétaux aux couleurs pimpantes, mottes, pousses, sculptures en céramique, roches, et semés d’objets surréalistes.

- A Saint-Denis Pleyel, la gare se construira autour d’un arbre, pour une imbrication végétale au cœur du milieu minéral. Un projet conduit par l’architecte Kengo Kuma, auxquels participent Luc Junior et le chanteur Stromae.

- La gare de La Courneuve, essentiellement en brique, rendra hommage au passé ouvrier de cette commune avec son immense voute, mais aussi sa façade noyée sous les végétaux. Un clin au parc départemental Georges Valbon, tout proche qu’ont voulu ses créateurs Duy Anh Nhan Duc, Pascale Dalix et Frédéric Chartier.

KADER ATTIA INTERROGE L’ARCHITECTURE

La collection départementale d’art contemporain présente un collage de Kader Attia constitué de différents documents d’archives cartonnés illustrant des architectures antiques, orientales, modernistes. Cette oeuvre, sans titre, de la série Modern Architecture Genealogy, joue sur les mécanismes d’interculturalité, dans le contexte de situations de domination. L’artiste né à Dugny est lauréat du prestigieux prix Marcel Duchamp d’art contemporain.

PAR ICI LES MUSIQUES D’AILLEURS

-La Maison des cultures du monde a composé la playlist « Prenez soin de vous » comprenant six titres de chants traditionnels de Mongolie, du Bengladesh, du Nigéria, de Turquie, de Taïwan et de Russie. Leur particularité, ce sont des musiques de réconfort, de paix et de protection.

- Ballaké Sissoko est un joueur de Kora à la carrière internationale. Vincent Segal est violoncelliste et bassiste, intervenant au Pôle Sup 93. Ils ont réuni leur talent dans Album Chamber, enregistré au Mali et conçu sous la forme d’un dialogue musical entre ces instruments à cordes de deux continents. Apaisant et intimiste. Un accord parfait. Youtube Album Chamber Music de Vincent Segal et Ballaké Sissoko

- Villes des musiques du monde offre une plongée dans les univers musicaux des trois lauréats 2019 du prix des Musiques d’ici, au Diaspora music Awards. M’toro Chamou puise son inspiration dans les musiques mahoraises, Perrine Fifadji en terre béninoise, et Rusan Filztek au Kurdistan.

AVOIR 20 ANS DANS LE SAHEL

Que faire de ses rêves quand on a vingt ans dans un petit village isolé du Sahel sénégalais ? En quête d’amitié, d’amour, de liens avec l’étranger, Ibrahima, Djiby et Abou se construisent une vie parallèle sur Facebook. Les réseaux sociaux sont leur seul lien avec le reste du monde. Chantal Richard, la réalisatrice et présidente de l’association Périphérie, les a filmés.

VOYAGE AVEC LE PERE DE SHIHIRO

Avec 10 years with Hayao Miyazaki la chaîne japonaise NHK met en ligne gratuitement un documentaire sur Hayao Miyazaki, le cinéaste réalisateur –entre autre- du Voyage de Chihiro. Il est construit en quatre chapitres de 49 minutes chacun, sous-titrés en français.

à lire aussi
Confiné·e·s sans s’ennuyer

Frontières d’ici et d‘ailleurs

Second volet sur la thématique Nos frontières. L’équipe de la Direction de la culture du patrimoine du sport et des loisirs l’explore avec une sélection de ressources en ligne accessibles gratuitement. Celles-ci convoquent la musique à travers le temps et ses pépites, les coulisses du festival Banlieues Bleues, la peinture et la photographie avec des pièces puisées dans la collection départementale d’art contemporain de la Seine-Saint-Denis.

Confiné·e·s sans s’ennuyer

Frontières des uns, frontières des autres

L’équipe de la Direction de la culture du patrimoine du sport et des loisirs explore cette semaine la thématique des frontières. Hier encore enjambées allègrement, elles nous ont été réimposées à l’heure du confinement. Qu’incarnent-elles ? Les passages, les mouvements, les séparations… Des artistes mais également des archéologues, apportent leur réponse.

Biodiversité

Et si on s’intéressait aux plantes ?

Pour la nature, ce n’est pas le temps du confinement mais celui du printemps ! Profitez-en pour vous intéresser à tout ce qui pousse, croît, bourgeonne, fleurit... Les agents départementaux de la Direction de la nature, des paysages et de la biodiversité vous ont préparé de quoi vous initier à la botanique.

Tourisme

Un avant-goût d’extérieur

Meurtri par la crise sanitaire mondiale, le secteur du tourisme espère le rebond. Seine-Saint-Denis Tourisme s’y prépare en réorganisant ses offres sur le terrain. Mais l’heure est toujours au confinement, alors il entretient la flamme avec une sélection de visites et de conférences virtuelles, via la plateforme exploreparis.com. Comme un avant-goût d’extérieur.