Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Catégories
Seine Saint-Denis
Biodiversité

Confiné·e·s ? Ecoutez les oiseaux chanter !

Les animateur·rice·s de vos parcs départementaux, ainsi que nos partenaires continuent de vous proposer des activités pour parfaire vos connaissances, bricoler et relever des défis ! Cette semaine, la thématique porte sur nos amis à plumes.

Le silence, l’un des effets inattendus du confinement, comme présenté sur l’Édito carré de France Inter... mais pas tant que ça !
Tzit, tzit, titi tata, titipu titipu... Avez-vous remarqué ? Depuis quelques jours , il suffit de tendre l’oreille à sa fenêtre pour entendre les oiseaux gazouiller. Les mesures de confinement ont fait baisser le volume sonore en milieu urbain permettant ainsi d’entendre à nouveau les oiseaux chanter.
Si le printemps marque le retour de nombreux migrateurs sur notre territoire, la plupart des oiseaux chanteurs que l’on entend actuellement sont des résidents permanents !

Très bien adapté au milieu urbain, ce très bon chanteur se fait entendre de l’aube au crépuscule, saurez-vous le reconnaître ? Ecoutez son chant (c) LPO Ile-de-France, son de Fernand Deroussen). Vous avez trouvé ? Vérifiez et apprenez plus de détails sur cette espèce très commune.

Observer, reconnaître et apprendre

C’est l’occasion d’observer son jardin, son balcon ou de s’entraîner avant les prochaines sorties en extérieur, à reconnaître les différentes espèces, tout en aidant les chercheur·euse·s par des programmes de sciences participatives.

Défi « Confinés mais aux aguets »
Comme le spécifie l’article publié le 30 mars dernier sur le site de la Seine-Saint-Denis, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle se sont associés pour compter les oiseaux lors de cette période de confinement, via l’observatoire « Oiseaux des jardins ». Pour découvrir le défi c’est par ici. De plus, vous trouverez sur le site de nombreuses fiches sur nos espèces les plus communes.

JPEG - 70.6 ko

Rouge-gorge familier, Erithacus rubecula ©A. Ouarti

Reconnaître le chant des oiseaux d’Île-de-France
Dehors c’est le printemps et nos voisins à plumes rivalisent de talent musical à la recherche d’un partenaire avec lequel s’accoupler. C’est l’occasion rêvée pour apprendre à les reconnaître à l’oreille ! Afin de vous donner quelques bases théoriques, la LPO et son homologue belge Natagora ont extrait le cours vidéo sur les chants d’oiseaux du MOOC Ornitho.

Ensuite, rendez-vous sur la sonothèque de la LPO Île-de-France pour découvrir le chant des espèces les plus communes de notre région.

Enquête « Je niche à Bobigny »
L’Observatoire départemental de la Biodiversité urbaine (ODBU) a lancé un appel à participation sur une espèce qui nous est très proche : le moineau domestique (Passer domesticus).
En effet, depuis quelques années de nombreuses études démontrent que sa population est en net déclin dans toutes les métropoles européennes.

C’est pour cela que nous avons besoin de votre aide ! Si vous avez connaissance de colonies nichant près de chez vous ou de votre lieu de travail, vous pouvez nous l’indiquer sur l’application Observ’acteur ou par mail à odbu@seinesaintdenis.fr. Les données récoltées nous permettront ainsi de faire un diagnostic à l’échelle du territoire et de voir comment préserver et favoriser au mieux cette espèce.

JPEG - 71 ko

Moineaux domestiques, Passer domesticus © F. Gonod / LPO-IDF

Jeu de Memory
Pour chaque oiseau, amusez-vous à retrouver les paires !
Vous pouvez ensuite cliquer sur la fiche espèce pour avoir plus d’informations.

Activités manuelles / Bricolage

Nous vous proposons ici quelques outils et ateliers qui vont permettront d’apprendre tout en s’amusant.

Construction de nichoirs pour son jardin, balcon..
Merle noir, mésange bleue, mésange charbonnière, pigeon ramier, pigeon de ville, corneille, rouge-gorge... Ce sont les espèces les plus couramment observées en Seine-Saint-Denis.
La première menace pour les oiseaux en ville est la disparition de leur habitat. La modification des bâtiments a pour conséquence qu’ils trouvent de moins en moins d’endroits où nicher : moins d’aspérités et de cavités pour accrocher leurs nids, des matériaux trop lisses et moins d’accès à des recoins sous les toitures par exemple.
Une des solutions préconisées par la LPO est l’installation de nichoirs dans son jardin, sur son balcon ou sur un rebord de fenêtre.

Retrouvez sur ce guide quel nichoir est adapté à quelle espèce

Fabriquez un nichoir à rouge-gorge avec un pot de fleur.

JPEG - 74.9 ko

Mésange charbonnière, Parus major © F. Gonod / LPO-IDF

JPEG - 62 ko

Mésange bleue, Parus caeruleus © L. Lannou / LPO-IDF

La LPO mène un programme « Refuge LPO », les particuliers comme les établissements scolaires, les entreprises ou villes en y adhérant s’engagent à protéger la nature de proximité. Devenez Refuge LPO !

Pour les tout-petits

Voici quelques idées et ressources pour occuper les plus petits durant cette période, tout en leur faisant découvrir le monde fascinant des oiseaux. La Ligue pour la Protection des Oiseaux en Île-de-France (LPO) met à disposition une série de coloriages, ainsi qu’un jeu pour apprendre les différentes parties du corps d’un oiseau.

Coloriages
Coloriages 

JPEG - 71.2 ko
JPEG - 69.8 ko

Concours coloriages – Je mène l’enquête :
Pour participer, envoyer un des coloriages complété par votre enfant à cette adresse : odbu@seinesaintdenis.fr. Nous les transmettrons à la LPO, qui tirera au sort 5 coloriages à la fin du confinement. Les heureux·ses gagnant·e·s recevront un guide "Débuter en ornithologie, les oiseaux d’Île-de-France".

Quiz ornitho
Pour finir, un petit jeu proposé par nos partenaires de la LPO Île-de-France

Au début du printemps, en même temps que l’arrivée des beaux jours, on peut entendre beaucoup d’oiseaux chanter. On en aperçoit certains voler en transportant des petites branches... C’est une période très intéressante pour observer les oiseaux, nous te proposons ce petit quiz pour tester tes connaissances sur quelques notions. 
1. Quelle caractéristique principale permet de distinguer l’oiseau des autres animaux ? 
A. Son bec 
B. Ses ailes 
C. Ses plumes 

2. On dit souvent que certains oiseaux, comme l’hirondelle rustique, annoncent l’arrivée du printemps. Pourquoi ? 
A. Leur plumage change de couleurs
B. Ils reviennent chez nous à cette période 
C. Ils sortent de leurs cachettes et voltigent dans le ciel 

3. Certains oiseaux migrent au printemps. On sait que les oiseaux n’ont pas de montre ni de calendrier, mais alors comment font-ils pour savoir qu’il est temps de migrer ? 
A. Ils migrent quand il fait trop chaud
B. Ils se repèrent grâce à la durée du jour qui augmente
C. Ils commencent à perdre quelques plumes, ce qui signifie le départ
D. Ils commencent à manquer de nourriture 

4. Pourquoi les oiseaux chantent ? 
A. Pour marquer leur territoire 
B. Pour attirer une femelle 
C. Pour faire fuir les prédateurs 
D. Pour alerter leurs congénères d’un danger 
E. Parce qu’ils sont contents 

5. Que peuvent manger les oiseaux ? 
A. Des graines
B. Des miettes de pain
C. Des insectes
D. Des petits poissons
E. Du steak haché 

6. Il vaut mieux éviter de tailler ses haies au printemps ? Sais-tu pourquoi ? 
A. Certains oiseaux construisent leur nid dans les haies 
B. C’est plus joli quand c’est sauvage 

7. Vrai ou Faux ?
A. Les oiseaux construisent tous un nid pour pondre leurs œufs. 
 • Vrai • Faux 
B. Les oiseaux ne chantent qu’au printemps.
 • Vrai • Faux
C. Les oiseaux ne chantent pas tous. 
 • Vrai • Faux 

Les réponses
1-C Ce sont les plumes qui différencient les oiseaux des autres animaux (l’ornithorynque n’est pas un oiseau mais il a un bec, on dit aussi que les tortues ont un bec ; les insectes aussi possèdent des ailes). 
2-B Ils reviennent chez nous à cette période. L’hirondelle vient passer l’été chez nous, elle commence à arriver au début du printemps, c’est pour cela que l’on dit que ces oiseaux nous annoncent l’arrivée du printemps. 
3-B/D Les oiseaux se repèrent grâce aux journées qui s’allongent. Le manque de nourriture les pousse aussi à commencer leurs migrations. 
4-A/B Marquer leur territoire et attirer une femelle. 
5-A/C/D Ils peuvent manger des graines, des insectes, des poissons et bien d’autres choses. Mais on ne leur donne pas de steak haché et SURTOUT PAS DU PAIN. Effectivement donner du pain aux oiseaux est une très mauvaise habitude que l’on a prise. Le pain est mauvais pour les oiseaux pour plein de raisons. Alors s’il vous plaît, passez le mot à vos proches ! 
6-A Certains oiseaux construisent leurs nids au printemps.
7- Vrai ou Faux 
A. Faux, certains oiseaux ne construisent pas de nid. Ils pondent leurs œufs directement sur le sol. 
B. Faux, même si on a l’impression de n’entendre aucun oiseau en hiver, si on tend l’oreille on peut réussir à percevoir quelques chants. Notamment le chant du troglodyte mignon, qui chante tout au long de l’année.
C. Vrai, certains oiseaux ne chantent pas, c’est le cas des cigognes par exemple. 

Pour aller plus loin…

L’Agence régionale de la Biodiversité fait une rubrique quotidienne sur le sujet, vous pouvez aller y jeter un coup d’œil régulièrement : ARB

Pour en savoir plus, découvrir de nouvelles espèces et aller à la rencontre de passionné·e·s de nature sur le territoire, n’hésitez pas à aller sur le site de notre partenaire, la LPO Île-de-France.

Pour découvrir les oiseaux à travers une multitude d’outils pédagogiques et se divertir : Pouyo

Les grandes villes deviennent silencieuses sur France Culture

à lire aussi
Confiné·e·s sans s’ennuyer

Frontières d’ici et d‘ailleurs

Second volet sur la thématique Nos frontières. L’équipe de la Direction de la culture du patrimoine du sport et des loisirs l’explore avec une sélection de ressources en ligne accessibles gratuitement. Celles-ci convoquent la musique à travers le temps et ses pépites, les coulisses du festival Banlieues Bleues, la peinture et la photographie avec des pièces puisées dans la collection départementale d’art contemporain de la Seine-Saint-Denis.

Confiné·e·s sans s’ennuyer

Frontières des uns, frontières des autres

L’équipe de la Direction de la culture du patrimoine du sport et des loisirs explore cette semaine la thématique des frontières. Hier encore enjambées allègrement, elles nous ont été réimposées à l’heure du confinement. Qu’incarnent-elles ? Les passages, les mouvements, les séparations… Des artistes mais également des archéologues, apportent leur réponse.

Biodiversité

Et si on s’intéressait aux plantes ?

Pour la nature, ce n’est pas le temps du confinement mais celui du printemps ! Profitez-en pour vous intéresser à tout ce qui pousse, croît, bourgeonne, fleurit... Les agents départementaux de la Direction de la nature, des paysages et de la biodiversité vous ont préparé de quoi vous initier à la botanique.

Tourisme

Un avant-goût d’extérieur

Meurtri par la crise sanitaire mondiale, le secteur du tourisme espère le rebond. Seine-Saint-Denis Tourisme s’y prépare en réorganisant ses offres sur le terrain. Mais l’heure est toujours au confinement, alors il entretient la flamme avec une sélection de visites et de conférences virtuelles, via la plateforme exploreparis.com. Comme un avant-goût d’extérieur.