Catégories
Seine Saint-Denis
Bel été solidaire Économie & Emploi

Coaching vers l’emploi des jeunes des quartiers populaires

Le Département et l’État ont financé l’accompagnement fin juillet d’une cinquantaine de jeunes demandeur·euse·s d’emploi de Seine-Saint-Denis et du Val d’Oise. À l’issue d’un « bootcamp » intégré aux activités du Bel été solidaire, les participant·e·s ont déjà signé des contrats de travail.

« Trop bien, je vais l’encadrer au-dessus de mon lit ! ». Mohammed, un dionysien diplômé en lettres modernes vient de recevoir son « diplôme » de la Ligue des jeunes talents, organisatrice de l’opération, lors d’une soirée networking le 31 août à Cergy. Cette association audonienne, fondée en 2019 par Frédéric Coste a pour but d’aider les jeunes de banlieue à développer un réseau pour décrocher des stages, des contrats en alternance ou des emplois en CDD ou CDI.

Un stage inédit mêlant sport et prise de parole

Des jeunes, informé·e·s par Pôle emploi ou la Mission locale, ont été convié·e·s à une réunion d’inscription début juillet dans un café du Stade de France. Ils·elles ont ensuite suivi une semaine de remobilisation alliant activités sportives (rafting, golf, badminton, kayak…), ateliers d’éloquence, techniques de recherche d’emploi et rencontres avec des chefs d’entreprises.
« On était obligé d’être bon à l’oral avec des prises de parole qui se faisaient en permanence devant tout le monde » explique Téti Shéri, étudiante pierrefittoise en droit. « Pendant ce stage, j’ai réussi à mieux gérer mon stress, j’ai obtenu des contacts utiles et surtout j’ai appris à créer un réseau, chose que l’on ne nous apprend jamais à l’université ».
Huit coachs issu·e·s du monde professionnel ont conseillé sur plusieurs demi-journées les jeunes diplômé·e·s d’un niveau CAP à Bac +5. « Les participants maîtrisent mal les codes liés à l’entretien d’embauche et manquent de confiance en eux » analyse Marie Boussard, coach et consultante RH, touchée par la pugnacité des jeunes et la bienveillance qui s’est tout de suite installée entre les stagiaires. Les participant·e·s ont pu également booster leur visibilité sur internet et les réseaux sociaux professionnels (Jobirl, LinkedIn…).

JPEG - 160.1 ko

Une soirée festive de mise en réseau

Les 50 stagiaires ont revêtu leurs plus beaux habits pour la clôture en grande pompe du bootcamp fin août à l’île de loisirs de Cergy-Pontoise. Et pour cause : la ministre de la Ville Nadia Hai, le préfet délégué à l’égalité des chances Sébastien Jallet et le maire de Cergy Jean-Paul Jeandon sont venus les encourager et leur remettre un prix et pour dix d’entre eux·elles l’engagement de Canal + de réaliser un CV vidéo.
Le profil des jeunes a visiblement séduit les chefs d’entreprises qui avant même la clôture du bootcamp ont déjà signé un CDI et un contrat d’alternance dans l’événementiel sportif et un CDD de webmaster pour une société d’alimentation.
À l’issue des remises de prix, les stagiaires se sont faits connaître des potentiels employeurs présents et ont échangé CV et cartes de visites. « Grâce aux Jeux olympiques, 150 000 emplois pourraient être créés d’ici quatre ans en Seine-Saint-Denis dans la construction, l’organisation et le tourisme » se félicite Slimane Tirera, chef de projet engagement de Paris 2024, plutôt optimiste sur les perspectives d’emplois des jeunes Séquano-Dionysien·ne·s. « En interne, nous prévoyons 2000 recrutements et nous avons déjà procédé à un certain nombre d’embauches ». Des représentant·e·s de La Poste, la SNCF, Suez, Total ou d’applications numériques comme Evolukid ou Handy-catch ont présenté en détail leurs activités lors d’un dîner convivial préparé par des mères blanc-mesniloises en insertion de l’association Tout un art.

Coaching personnalisé, teambuilding par le sport, liens étroits avec les entreprises... la Ligue des jeunes talents aurait-elle trouvé le remède aux problèmes de chômage ? Pour remédier aux blocages de part et d’autre, l’association organise en décembre 2020 un stand-up d’un nouveau genre en proposant à six jeunes sélectionné·e·s et six entreprises de "pitcher" en public sur les planches du cirque Fratellini à Saint-Denis. Vous voulez monter sur scène ? La pré-sélection débutera courant novembre, par le biais de Pôle emploi, des Missions locales et sur le LinkedIn de la Ligue des jeunes talents. Foncez ! La chance sourit aux audacieux.


La cravate solidaire vous met sur votre 31

Vous préparez un entretien de recrutement et vous avez du mal à choisir la tenue qui convaincra votre potentiel employeur ? L’association parisienne La cravate solidaire vous propose de rencontrer gratuitement des coachs en image qui vous conseilleront sur les messages verbaux et non-verbaux à maîtriser en entretien d’embauche et pourront éventuellement vous fournir une tenue adéquate. Des recruteurs vous aideront également à faire le point sur votre projet professionnel.

Crédit-photo : Bruno Lévy

à lire aussi
Radio Insertion Rosny-sous-Bois

Making Waves, la radio comme outil d’insertion

Collectif lancé en 2019 à Rosny-sous-Bois, Making Waves favorise des espaces de dialogue, de rencontre et de création par le biais de la radio. En 2021, il a créé un atelier-chantier d’insertion (ACI) qui emploie huit salariés formés à la réalisation et à la production sonore. La radio, ou l’outil idéal pour retrouver confiance et estime de soi. Reportage.

Apprentissage

Forum de l’apprentissage : mission accomplie

Pour la rentrée prochaine, une centaine d’offres d’alternance sont encore à pourvoir au sein de toutes les directions du Département, du CAP au Master. Le 16 juin à la MC93, plus d’une centaine de jeunes se sont présenté·e·s et 91 CV ont été déposés. A la rentrée, 150 apprenti·e·s intégreront le Département !

Apprentissage Insertion Bobigny

L’apprentissage au Département, c’est maintenant… et tout le temps !

On ne le sait sans doute pas assez : le Département accueille en permanence des jeunes qui choisissent de suivre leurs études en alternance. Du CAP au Bac + 4, l’apprentissage a le vent en poupe, y compris au sein de l’administration départementale. Rendez-vous le 16 juin à la MC 93 pour en savoir plus et, peut-être, décrocher un poste pour la rentrée.

Économie & Emploi JOP 2024

Les employeurs de la sécurité privée fondent des espoirs sur les Jeux

Les Jeux olympiques et paralympiques se dérouleront à l’été 2024, mais les attributions des marchés publics liés à leur organisation ont déjà commencé : dans le domaine de la sécurité privée, représentée en Seine-Saint-Denis par des acteurs de taille moyenne, on espère pouvoir profiter d’un gâteau dont les dimensions sont évaluées à 20 000 postes d’agents à pourvoir.