Catégories
Seine Saint-Denis
Femmes Santé & Prévention Aubervilliers

Cancer du sein : femmes, regardez-vous !

Comme chaque année, durant tout le mois d’octobre, habitantes, associations, institutions se sont mobilisées aux côtés du Comité départemental des cancers (CDC) pour organiser des marches et divers événements de sensibilisation au dépistage du cancer du sein. Reportage lors d’une de ses actions, à la régie de quartier Maladrerie-Émile Dubois à Aubervilliers.

« C’est quoi une métastase ? », « Comment on voit qu’on a un cancer ? », « Et pour celles qui n’ont pas de seins ?  », « Les baleines de soutien-gorge donnent le cancer ? » Naïves ou plus complexes, les questions se succédaient ce jeudi 25 octobre dans la petite salle de la régie de quartier Maladrerie-Emile Dubois. Une quinzaine de femmes, toutes salariées en insertion, s’y pressait à l’invitation du collectif « Octobre rose » d’Aubervilliers. Le but de cette opération qui a lieu tous les ans à l’automne : informer sur le cancer du sein et l’importance de son dépistage précoce.

JPEG - 460 ko

Quelques unes connaissaient malheureusement bien le sujet. « Beaucoup de gens de ma famille sont touchés  », a confié par exemple Fatima, suscitant immédiatement des questions sur le caractère héréditaire de ce cancer. Avec des mots simples et imagés, Hélène, du Comité départemental des cancers (CDC), précise alors les causes, explique la façon dont les cancers apparaissent et se développent dans notre corps, multiplie également les questions à son auditoire pour mieux le capter.

« Neuf cancers sur 10, quand ils sont pris tôt, se soignent »

« Est-ce que vous avez une idée du nombre de femmes à qui on dépiste un cancer du sein chaque année ? », questionne-t-elle. Les participantes avancent les nombres de 200, puis 2000, puis 10 000, avant d’être soufflées par les statistiques réelles données par Hélène : « Environ 55 000 femmes ». « Mais cela ne veut pas forcément dire que cela va être grave, ajoute aussitôt l’intervenante. Si on le trouve, on peut le soigner. Neuf cancers sur 10, quand ils sont pris tôt, se soignent, mais 12 000 personnes meurent encore du cancer du sein par an. Il faut le chercher... »

Hélène enchaîne alors sur le dépistage et prodigue des conseils : « La première chose qu’on fait : on se regarde ! Est-ce que tout le monde se regarde ? Je suis sûre que plein de femmes ne se regardent pas ! » Comme une confirmation de son intuition, les rires fusent immédiatement dans la salle. « Moi, quand je me regarde, le miroir s’en va ! », plaisante Christine avec beaucoup d’auto-dérision.

Alors Hélène les incite à le faire, leur donnant les signes à surveiller : un grossissement ou au contraire un creux qui se forme, la modification d’aspect d’un mamelon, un changement de couleur ou d’aspect de la peau, des veines qui commencent à ressortir. Elle explique également comment s’y prendre pour s’auto-palper afin de vérifier la présence d’éventuelles grosseurs. Avant d’insister sur la mesure de prévention la plus efficace : voir un gynécologue, sage-femme ou médecin une fois par an.

Informez vous sur le cancer du sein et son dépistage sur le site officiel de la campagne Octobre rose ou sur celui du Comité départemental des cancers de Seine-Saint-Denis.

JPEG - 547.4 ko
à lire aussi
Seniors

Diane Affoué Goli ou l’espérance incarnée

À chaque fois que ses nombreuses activités le lui permettent, Diane se rend, aidée par son fidèle ami Bernard, au bord du canal, quai de Seine, pour rencontrer ses amis, lire un bon bouquin ou organiser une réunion de travail. Là, bien calée dans son fauteuil électrique, elle apprécie les allées et venues des gens au bord de l’eau. C’est autour d’un solide petit déjeuner que nous avons rencontré Diane Affoué Goli, vice-présidente du CDCA (Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie).

Lutte contre les violences

Paroles d’invisibles : l’exposition à voir pour comprendre

La maltraitance des personnes âgées et handicapées est une réalité complexe et méconnue, encore peu médiatisée dans notre société. En réalisant une exposition à partir de témoignages, le Département donne la parole à ces « invisibles » et souhaite sensibiliser les visiteurs à un sujet encore tabou. Du 5 au 19 octobre 2018 à Bondy avec la possibilité d’accueillir cette exposition dans d’autres villes. Explications en vidéo.

Lutte contre les violences

Les jeunes tournent contre le sexisme

Lundi 8 octobre, le Magic cinéma de Bobigny accueillait le 2ème festival de films Jeunes contre le sexisme organisé par l’Observatoire départemental contre les violences envers les femmes. Des courts-métrages écrits, joués et réalisés par les jeunes de Seine-Saint-Denis, un florilège d’idées, d’inventions, d’humour pour lutter contre les stéréotypes et les discriminations de genre. Reportage et où voir leurs films.

Lutte contre les violences

Le docteur Mukwege récompensé du Prix Nobel de la Paix

Le docteur congolais Denis Mukwege a reçu vendredi 5 octobre le Prix Nobel de la Paix, en compagnie de la Yezidie Nadia Murad. En mars 2016, ce spécialiste de la chirurgie réparatrice pour les femmes victimes de viol avait été invité par l’Observatoire départemental des violences envers les femmes à Bobigny pour témoigner de son expérience.

Services, aides
& démarches

Guide des seniors

Vos interlocuteurs, vos droits, vos moyens de transport, votre vie à domicile, vos loisirs, votre santé, toutes les adresses utiles... Tout est dans ce guide !

Améthyste

Simplifiez-vous la vie ! Consultez votre dossier Améthyste en ligne.