Catégories
Seine Saint-Denis
Théâtre

CRÉA : Sherlock Holmes mène l’enquête à l’opéra Bastille !

Du 21 au 26 janvier, « Elémentaire mon Cher », le nouveau spectacle du Créa, prend ses quartiers d’hiver à l’Opéra Bastille. Une façon pour le centre de création vocale et scénique situé à Aulnay-sous-Bois de faire connaître son travail, et de permettre à des jeunes de se produire dans un endroit mythique.

En octobre dernier, nous assistions à la répétition générale du nouveau spectacle du Créa, « Elémentaire mon Cher ». Cette création aux accents de Broadway, qui explore l’univers du célèbre détective Sherlock Holmes, est le fruit d’une collaboration étroite entre Didier Grosjman, le fondateur de la structure, et de nombreux artistes comme l’auteure et comédienne Alyssa Landry (livret et paroles), ou encore le compositeur Thierry Boulanger (musique).
Après plusieurs représentations au théâtre Jacques-Prévert d’Aulnay, le spectacle s’est délocalisé le temps d’une semaine au cœur de l’amphithéâtre de l’Opéra Bastille. Depuis le 21 janvier, la joyeuse troupe composée de 40 jeunes âgés de 12 à 17 ans se produit sur les planches de ce lieu prestigieux. L’occasion pour le Créa de montrer sa nouvelle œuvre à un plus large public, mais aussi pour les jeunes de découvrir un nouvel espace, et de créer un souvenir indélébile.

Comme toujours, la nouvelle comédie musicale du Créa est ambitieuse. A travers une succession de tableaux dynamiques et colorés, nous nous retrouvons plongés dans les brumeuses rues londoniennes, où un meurtre a été commis. Sherlock Holmes est alors appelé à la rescousse pour mener l’enquête. Pour ce show, rien n’a été laissé au hasard : costumes, décors, lumières, la mise en scène (Jean-Michel Fournereau) est à la hauteur du travail mené d’arrache-pied pendant des mois par la formation du chœur de scène, les « grands » du Créa. Et au final, la récompenses est là : les dates à l’Opéra Bastille se jouent à guichet fermés.

Cette structure qui mélange les genres – ni école de théâtre ni conservatoire de chant - propose chaque année des créations originales de qualité professionnelle à des enfants âgés de 6 à 18 ans. L’ambition ? Leur faire découvrir des genres musicaux auxquels ils ne sont pas habitués et stimuler leur créativité. En 31 ans, cet « Ovni culturel » comme se plaît à le présenter Didier Grojsman, aura ainsi produit 71 spectacles. Le groupe du chœur de scène travaille d’ailleurs déjà depuis octobre dernier sur leur nouveau show : « Baba Yaga », l’adaptation d’une des figures marquantes des contes slaves. La musique est signée Coralie Fayolle, le livret Alyssa Landry et la mise en scène François Berdeaux.

Photo : Philippe FERRE

à lire aussi
Aubervilliers

La banlieue aura bientôt son musée

L’association pour un musée du logement populaire travaille depuis 2014 à la fondation d’un immeuble-musée en banlieue, racontant la vie de ceux qui l’auraient occupé. Grâce au financement d’un "programme d’investissement d’avenir", une exposition temporaire ouvrira ses portes dans une cité d’Aubervilliers dès septembre 2021.

Art contemporain Collèges

La palette des parcours éducatifs s’enrichit encore grâce à la Fondation Fiminco

Les premiers artistes en résidence de la Fondation Fiminco, immense espace dédié à l’art contemporain qui a ouvert ses portes en octobre 2019 à Romainville, sont désormais arrivés. En parallèle de leurs travaux personnels, ils interviendront aussi dans les collèges du Département, grâce à une convention signée mercredi 1er juillet entre la collectivité territoriale et la Fondation.