Catégories
Seine Saint-Denis
Saint-Ouen IN Seine-Saint-Denis

Appel à Agir In Seine-Saint-Denis : tout un département en mouvement

Retour sur la soirée célébrant les lauréats de la quatrième édition de l’Appel à Agir In Seine-Saint-Denis. Sous la nef de la Serre Wangari à Saint-Ouen, près de 400 projets ont affiché le visage d’un 93 solidaire et inventif.

Alors que la Serre Wangari de Saint-Ouen referme doucement ses portes sur la 4e Soirée des lauréats de « l’Appel à Agir In Seine-Saint-Denis » ce mardi 15 novembre, Alhassane Diallo, fondateur à Bagnolet de l’association Temps Libre et l’un des récompensés du jour, balaie du regard le lieu qui se vide avant de lâcher dans un grand sourire : « Ce rendez-vous des lauréats, c’est le meilleur moyen de repartir requinqué pour une nouvelle année. Ressentir toute cette énergie au service des habitants de la Seine-Saint-Denis, ça te porte très longtemps ! »

« Une France belle, rebelle, solidaire »

Et plutôt 376 fois qu’une puisque c’est le nombre des projets lauréats appelés à se partager un total de 2,4 millions d’euros de subventions mobilisé par la Seine-Saint-Denis afin de financer des actions promouvant les nouvelles solidarités, la transition écologique et l’engagement citoyen.
Sans oublier la soixantaine de lauréats qui ont fait vivre un peu partout dans le 93 la dernière page du Bel Été Solidaire et Olympique.

JPEG - 118.8 ko

Autant de visages qui se sont glissées dans le cadre extra-large de la photo de famille finale composant l’image « d’une France belle, rebelle, solidaire et créative, celle que la Seine-Saint-Denis offrira au monde lors des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024 », soulignait déjà Stéphane Troussel, le Président du Conseil Départemental, à l’heure du discours de lancement des festivités.

L’ADN commun de la solidarité

JPEG - 102.9 ko

Des festivités qui furent largement -on ne se refait pas- en mode projet pour les lauréats. « Être soutenu par une collectivité comme la Seine-Saint-Denis, c’est déjà un gage de sérieux pour d’autres partenaires. Mais, c’est aussi une manière de s’insérer dans un réseau de gens qui fourmillent d’idées », sourit Nadia Aftis, créatrice à Epinay-sur-Seine de « Tartine et moi », une marque de pâtes à tartiner fabriquée avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique. C’est pour ça que lorsqu’on se rencontre, on est toujours en train d’apprendre des uns et des autres, d’imaginer, pourquoi pas, de prochaines collaborations. »

Une façon de faire qui est finalement dans le droit fil d’un ADN commun. « Ce qui nous rassemble tous, c’est de ne jamais cesser d’y croire et de continuer d’être convaincus qu’on peut faire ensemble des choses au service du plus grand nombre », résume Cédric Busenhard, fondateur à Noisy-le-Sec de l’association « Entraide à tous, petits et grands », active dans le domaine du soutien à la parentalité.

Mobilisation et émulation

Une envie de s’investir sans cesse renouvelée depuis le premier Appel à Agir, qui en 2019 avait rassemblé 135 lauréats. Trois ans plus tard, 880 projets ont été enregistrés sur la ligne de départ de l’édition 2022, avec « plus de 20 % de nouveaux porteurs de projets », a souligné Stéphane Troussel.

Un indicateur de renouvellement qui culmine même jusqu’à 40 % du côté des dossiers de candidature investis sur les thématiques de l’égalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations. « Année après année, l’Appel suscite non seulement une mobilisation de plus en plus forte, mais également une saine émulation de projets », constate Lara Bakech de la Mission égalité diversité de la Seine-Saint-Denis.
Surtout, sous la Serre Wangari de Saint-Ouen, quelques graines des projets de l’Appel à Agir de 2023 ont déjà été semées. Avec l’engrais de l’envie d’agir...

Frédéric Haxo
Crédit photos : (c) Bruno Lévy

à lire aussi

La Coloc’ de l’Ourcq donne un nouveau souffle au coworking

Mélanger sport et travail, mission impossible ? A la Coloc’ de l’Ourcq, on nous montre qu’en plus d’être réalisable, c’est très sain ! Visite d’un lieu unique en son genre au bord du canal, à Bobigny.

Économie & Emploi Bobigny

Recrutements en cuisine

Pour bien nourrir, chaque jour, plus de 30 000 collégiens et collégiennes, il faut du monde en cuisine ! Le 13 septembre, le Département organise son premier Job dating de professionnel·le·s de la restauration à Bobigny.

RSA Insertion Économie & Emploi

Les futures agences locales d’insertion auditionnées par un jury d’allocataires du RSA

Vendredi 1er juillet, le Département a mis en place un rendez-vous inédit au centre de formation Louise Couvé, à Aubervilliers : dans une démarche de démocratie participative, cinq femmes bénéficiaires du RSA ont été invitées à donner leur avis sur les projets menés par des acteurs de l’emploi en Seine Saint-Denis. Lesquels sont tous candidats pour faire partie du vivier des nouvelles agences locales dédiées à l’insertion, imaginées par le Conseil départemental.

Entreprendre Cyclisme Pantin

Avec Mandarine, un zeste de Seine-Saint-Denis sur le Tour de France

C’est à Pantin que sont fabriqués une grande partie des drôles de chars de la caravane qui précèdera, chaque jour jusqu’au 24 juillet, le peloton des 176 partants de la Grande Boucle. Des véhicules hors-normes mais aussi très sécurisés pour préserver la santé des hôtes et des hôtesses juchés sur ces drôles de char. Presque cinq mois d’un patient travail réalisé dans le 93.