COVID-19 - Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a pris des mesures préventives pour protéger la population tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez toutes nos informations disponibles en suivant ce lien
Catégories
Seine Saint-Denis
Rugby

Anne-Cécile Ciofani, missile lancé !

Avec Joanna Sainlo, elle est l’autre licenciée de l’AC Bobigny Rugby 93 à être devenue vice-championne du monde de rugby à 7 avec l’équipe de France. A 24 ans, Anne-Cécile a crevé l’écran, a été sacrée révélation du tournoi et choisie pour faire partie de la « Dream team » des meilleures joueuses de cette Coupe du monde.

Comment vous sentez-vous après ce titre de vice-championne du monde de rubgy à 7 ?

"Je ne réalise pas encore vraiment. Nous sommes toutes vraiment contentes et fières de nous, mais nous sommes encore sur notre petit nuage…"

Lors de la demi-finale contre l’Australie, c’est vous qui finalisez l’essai de la victoire. Quel était votre sentiment lorsque vous avez marqué ?

"C’était surréaliste ! Le temps de jeu était terminé et c’était la dernière action. Lorsque j’applatis, je sais qu’on gagne le match, mais je ne m’en rends pas vraiment compte. Battre l’Australie, championne olympique, et qualifier la France pour la finale, c’est tellement énorme ! "

C’est la première année où vous vous consacrez entièrement au rugby. Vous avez vu votre jeu évoluer ?

" Complètement ! C’est ma première année pro, j’ai commencé avec le groupe en septembre. Au début ce n’était pas facile, le projet de jeu ne correspondait absolument pas à ma façon de jouer. Il m’a fallu m’adapter, c’est passé par pas mal de discussions avec l’entraîneur et le groupe.
Mais petit à petit, le groupe s’est constitué, on a appris à se connaître sur et en dehors du terrain et nous avons gagné en fluidité. Et finalement ça a donné ça..."

Toutes les membres de l’équipe de France sont réputées avoir un fort caractère…

"Oui, ce n’est pas évident, mais c’est aussi ce qui fait notre force ! Nous avons appris à nous gérer, nous canaliser. Nous savons comment fonctionnent les autres. Mais ce n’est pas facile et parfois ça pète ! Mais nous prenons le temps de communiquer, d’échanger, de nous écouter. Parfois il a fallu supprimer des entraînements pour discuter toutes ensemble. Mais ça a été bénéfique ! D’après les anciennes, c’est ce qui a manqué par le passé."

Cette saison est plutôt bénéfique pour la famille Ciofani…

"Oui, au marteau ma sœur Juliette est championne de France junior et Audrey est championne de France espoir et vice championne élite (ndlr. Toutes les deux sont licenciées au CA Montreuil 93), et moi vice-championne du monde ! C’est plutôt pas mal !"

Et en famille, pensez-vous au Jeux olympiques ?

"Bien sûr ! Et depuis longtemps ! Lorsque nous étions plus jeunes et que je faisais encore de l’athlé, nous rêvions que nous étions toutes les trois ensemble dans le stade olympique… On se faisait des films entre sœurs ! Maintenant, nous pensons à Tokyo en 2020, ce serait super si Audrey et moi y étions, moi au rugby et elle au marteau !"

Et Paris en 2024, vous en rêvez ?

"Moi j’aurai trente ans, mais notre petite sœur Juliette pourrait nous rejoindre… Toutes les trois aux J.O., chez nous ! Wahou !"

à lire aussi
Jeux olympiques et paralympiques

Rebondir encore

Allan Morante a été l’un des premiers sportifs de Seine-Saint-Denis à décrocher sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo. Au moment où on apprend leur report à 2021, le multiple champion de France de La Dionysienne Trampoline répond à nos questions, de chez lui, comme la plupart d’entre nous.

Hockey sur glace Neuilly-sur-Marne

Frank Spinozzi dit « so long » aux Bisons

Après 10 ans passés sur le banc du club de hockey sur glace de Neuilly-sur-Marne, l’emblématique coach a fait ses adieux pour se consacrer à sa famille. Au cours de cette décennie, le Franco-Canadien aura signé des statistiques remarquables et aussi contribué à structurer un club aux moyens limités par rapport à ses concurrents.

JOP 2024

La Génération Jeux ne cesse de grandir

Vendredi 28 février, le Département a présenté pour la 3e année de suite son dispositif Génération Jeux, pensé pour accompagner des espoirs sportif·ve·s de son territoire vers les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Un « club » qui regroupe désormais 30 athlètes, qu’une petite olympiade sépare maintenant de leur grand rendez-vous à la maison.

Services, aides
& démarches

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.