Catégories
Seine Saint-Denis
Cinéma Aulnay-sous-Bois

La réalisatrice Alice Diop primée à la Berlinale 2021

La cinéaste Alice Diop, lauréate du Grand prix Encounters de la Berlinale 2021 pour son documentaire "Nous" (We à l’international) ! Inspirée par Les Passagers du Roissy Express de François Maspero, paru en 1989, la réalisatrice originaire d’Aulnay-sous-Bois a repris le RER B avec sa caméra au poing pour y documenter les changements de la banlieue parisienne, 30 ans après.

Le sujet de "Nous" (We à l’international), seule œuvre française à avoir été primée lors de l’édition 2021 du Festival de Berlin, c’est encore Alice Diop qui en parle le mieux.

"Au lendemain de la marche du 11 janvier 2015 qui avait réuni deux millions de personnes, suite aux attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher, le journal Libération, exalté, titrait : « Nous sommes un peuple ».
Moi qui m’étais curieusement sentie seule dans cette foule, je me suis demandé quel était donc ce « peuple » dont le journal parlait ?
Je crois que le désir de ce film part de cette question formulée dans ces circonstances funestes : qu’est-ce que ce « nous » ?

J’ai suivi la ligne du RER B, extrêmement symbolique, qui traverse des lieux chargés d’histoire comme la Basilique de Saint-Denis où sont enterrés les rois de France ou le mémorial de la Shoah qui jouxte le camp de Drancy. Suivre cette ligne, animée par cette question, c’était donc traverser une histoire de France, mais c’était aussi être attentive à des récits, des mémoires, des visages.

Le film tente de dire que ce « nous » est autant une question qu’un doute, une affirmation ou un projet en construction. La chasse à courre, l’écrivain Pierre Bergounioux, les gens qui votent Front National, la banlieue des pavillons, celle des grands ensembles, mon père, les rois de France, les mecs de cité, les enfants sont intégrés sans hiérarchie à ce « nous » que je cherche. S’il y a bien des mondes qui vivent à la lisière les uns des autres, le film veut tisser un lien et un chemin entre ces îlots."

JPEG - 50.8 ko

En 2017, Seine-Saint-Denis magazine avait déjà interviewée la réalisatrice aulnaysienne, à l’occasion de son César obtenu pour "Vers la tendresse", court-métrage touchant qui cernait la relation à l’amour des jeunes des quartiers populaires.

à lire aussi
Performance Découverte Montreuil

À Montreuil, vivez une expérience hors du temps !

Et si demain, c’était vous ? 730 habitant·e·s de la Seine-Saint-Denis se relaient au lever et au coucher du soleil pour veiller en haut de la maison du parc départemental Jean-Moulin-Les Guilands. Cette performance participative, nommée Le Cycle des Veilleurs, offre une déconnexion totale et un panorama à couper le souffle ! Nous avons suivi la veille de Bernard en vidéo.

Cinéma Aubervilliers

Lyna Khoudri, la frangine d’Auber

Elle crevait l’écran dans Papicha, film pour lequel elle avait remporté le César du meilleur espoir féminin en 2020. On la retrouvera cette semaine à Cannes dans « Nos frangins », sur l’assassinat de l’étudiant Malik Oussekine. Lyna Khoudri dit être venue au cinéma progressivement, au fil des sorties organisées par les centres de loisirs d’Aubervilliers, sa ville de toujours. Portrait.